18/04/2014

Procession et recueillement pour la Semaine Sainte

La Semaine Sainte est une fête qui commémore la Passion du Christ durant laquelle les Canétois ont manifesté publiquement leur Foi.

Vendredi18 avril, sous la faible lumière des réverbères, dès 21h, après l'office de la Passion plus de 40 Confrères vêtus des "caparutxa" pour les hommes, tenue et mantille noire pour les femmes et tenue de circonstance pour les enfants, accompagnaient le "condamné à mort Jésus-Christ à la croix".

La procession nocturne de la Sanch a parcouru les rues du village dans le silence des chants grégoriens et le plus grand recueillement pour «mettre en grandeur nature» la Passion du Christ. Elle laissait sur son passage l’odeur de la fumée des flambeaux portés par les pénitents. La crécelle tournée par Matéo, enfant pénitent, accompagnait la cadence des pas religieusement posés sur le pavé. L’ambiance était manifeste et idéale pour la réflexion et la communion.semaine sainte,serge alberny,sanch

A chacune des stations, pour exprimer d’une manière spontanée sa Foi, la foule récitait des passages de la passion. Plus de 150 processionnaires parmi lesquels de nombreux élus, allongeaient le cortège à la suite de la "Mater Dolorosa" drapée de noir, sur "cadirette" bordée de fleurs rouge sang. Cette statue de la Sainte Vierge souffrant la passion du Christ était délicatement portée par les consœurs Canétoises. Les flambeaux escortaient la Vierge noire et le Dévot Christ en croix dressé sur un baudrier était porté par un pénitent. Il y avait un sentiment de vive émotion et de gravité qui hérissait le poil.

Serge Alberny, Président de la Confrérie nous commente « Nous savons en foulant les rues étroites du village que le sacrifice du Christ sur la croix n’est pas un fait du hasard. C’est le dessein de Dieu qui s’accomplit sous nos pas comme pour nous livrer un message, comme pour nous faire comprendre son message d’Amour».

10:31 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : semaine sainte, serge alberny, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

28/05/2013

La Confrérie de Canet a célébré l’aplec de Pentecôte dans le recueillement

La Confrérie de la Sanch de Canet a organisé et animé, pour la troisième année consécutive, l’APLEC de Pentecôte.pentecote,sanch

Le rassemblement s’est déroulé avec la participation des « Amis du Vieux Canet » au château Vicomtal. La célébration eucharistique, présidée par Père Philippe Charre et célébrée par Père Fabio, s’est tenue en la Chapelle Saint-Martin du Château.

À 10h les paroissiens, venus très nombreux, étaient rassemblés sur le parvis de l’église Saint-Jacques attendant le départ de la procession. Les couleurs catalanes du groupe costumé de la Llevantina avec Serge Banzet, s’unissaient avec celles du magnifique cortège de la Confrérie de la Sanch.

Les consœurs portaient sur cadirette, cerclée de roses rouges, la vierge romane du XIème siècle. Les hommes, dans leur sac de pénitent, les suivaient comme des ombres noires. La foule a accompagné la procession jusqu’au château au rythme de la cloche du régidor.pentecote,sanch

Quelle beauté du geste s’exprimait à Canet village par cette montée en silence et recueillie, mettant en lumière la croix reliquaire en argent portée par Mattéo tout jeune enfant et déjà capé du scapulaire noir des capucins. Cette croix devait, en tête du cortège, conduire la procession à la Chapelle Saint-Martin du Château, monument historique en cours de restauration.

La chapelle pleine, rompaient ce matin-là sa conversation solitaire avec les murs de cailloux chargés d’histoire. Le maire, Bernard Dupont, et les membres de son conseil municipal démontraient, par leur présence, leur attachement au respect du culte, des traditions catalanes culturelles et religieuses et cela n’a pas échappé au public.

Les enfants de chœur, mains jointes et vêtus de blanc, se tenaient à l’autel sous les pierres d’époque. Sous cette voûte, la chapelle semblait nous raconter l’histoire du Vicomte de Canet au moment même où les prêtres prêchaient l’Évangile.

À la conclusion de la messe, Serge Alberny, Président de la Confrérie de la Sanch, s’est adressé à ce public fervent pour prononcer une allocution portant sur la feuille de route que le Pape François a confiée aux Confréries Internationales venues en pèlerinage à Rome il y a quelques jours.

Serge Alberny acheva son propos sur l’orientation que suivra la Confrérie Canétoise. « Voilà pourquoi au nom des consœurs et confrères qui ont du cœur à vous accueillir aujourd’hui, j’ai choisi de forcer le trait sur la proximité avec vous toutes et vous tous. Elle est l’orientation du Pape François sur l’exercice de la piété populaire. Et c’est aussi l’orientation qu’a pris le maire, Bernard Dupont, en souhaitant que 2013 soit l’année de la proximité entre la municipalité et ses concitoyens. »

Place a été faite à la convivialité festive où apéritif et méchoui ont régalé les fins palais. L’après-midi s’est poursuivi par la visite commentée du vieux village organisé par « les Amis du Vieux Canet » sous la conduite de leur président, René Roudières.

10:39 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pentecote, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

15/05/2013

La Confrérie de la Sanch de Canet a reçu, au Vatican, la bénédiction du Pape François

En délégation canétoise, conduite par son président Serge Alberny, les huit membres de la Sanch comptaient parmi les cinquante membres de l’Archiconfrérie de la Sanch de Perpignan qui, du 2 au 6 mai, se sont rendus en pèlerinage à Rome, dans le cadre de l’année de la Foi à l’appel du Pape François.

Deux journées de messe, de visites et de catéchèse, organisées par Marcel Henric, trésorier général sous la Présidence d’André Payret de l’Archiconfrérie de la Sanch de Perpignan ont précédé l’inoubliable matinée au Vatican.

Dimanche 5 mai, place Saint-Pierre, la Confrérie de la Sanch de Canet avec celles de toute l’Europe a reçu les orientations du début pontifical et la bénédiction du Pape François.  Quelques 50.000 consœurs et confrères de tous pays, sous la pluie, peuplaient dans l’unité, de toutes leurs couleurs, ornements et origines, cette immense place.rome,pape,sanch

Au troisième rang, intégrés dans le groupe des pèlerins Catalans vêtus de leur sac de pénitent et mantille noire pour les femmes, les canétois de la Sanch ont eu le grand privilège de vivre de très près la parole du Pape et de le voir en « chair et en os ».

Comble de bonheur, juste à droite de l’Autel du Pape François, sous la bonne garde de six catalans dont Michel Botquin, confrère canétois, trônait le Dévot-Christ, objet sacré du culte Catalan lors des processions à Perpignan et dans les villages des Pyrénées Orientales. Tous les ingrédients étaient réunis pour recevoir avec une profonde foi la feuille de route de l’exercice et de l’expression de la piété populaire.

Les paroles saintes prononcées par le Pape ont sacralisé les Confréries en tant que mouvements de fidèles reconnus essentiels afin de véhiculer la piété populaire en son invitation à suivre le Christ pour en être ses témoins.

Le Pape a fait l'éloge des confréries en les qualifiant de véhicules des traditions artistiques locales qui s’expriment pour garder vivante la foi dans la cité. Il a ainsi frappé «  du sceau du Vatican »  leur certification de missionnaires. Il a exhorté les confréries à se définir en tant que véritables évangélisatrices ayant pour vocation de dresser des ponts et des chemins pour marcher vers le Christ.

Balayant du signe de la croix la trop facile réduction du rôle des processions en simples manifestations folkloriques, la bénédiction du Pape François a placé les confréries dans l’espace ecclésial de la nouvelle évangélisation, de la proximité et de la rencontre avec le Christ.

21:02 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rome, pape, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

30/03/2013

Vendredi Saint, recueilli et émouvant dans les rues du village

La Procession de la Sanch, nocturne, organisée par la Confrérie de la Sanch de Canet, a remporté un franc succès auprès des Canétois venus nombreux, en ce vendredi Saint.

vendredi saint,sanchÀ 21 h, après l'office de la Passion plus de 30 Consœurs et Confrères vêtus des "caparutxa" pour les hommes, tenue et mantille noire pour les femmes et tenue de circonstance pour les enfants, accompagnaient le "condamné à mort Jésus-Christ  à la croix" en arpentant les rues du village dans un profond recueillement et sous un fond musical grégorien.

La cloche de cuivre du "Régidor" donnait la cadence des pas, religieusement posés sur le pavé.

Croyants ou non croyants, plus de 120 processionnaires allongeaient le cortège à la suite de la "Mater Dolorosa" drapée de noir, sur "cadirette" bordée de fleurs rouge sang. Cette statue de la Sainte Vierge, souffrant la passion du Christ, était délicatement portée par les consœurs de la Confrérie.

Dans les rues, plongées dans la nuit, régnait une atmosphère de douce piété populaire où chacune et chacun portait sur ses épaules son lourd secret du cœur, comme s'ils remettaient eux aussi leur Esprit au Père.

Brandis par une dizaine d'enfants, mantille blanche pour les filles et scapulaire noir sur aube blanche pour les garçons, les flambeaux escortaient la Vierge noire et le Dévot Christ en croix dressé sur un baudrier par un Pénitent dont le visage était enfoui sous la "Caparutxa". Il y avait un sentiment de vive émotion et de gravité qui hérissait le poil...Canet était entré dans la prière du Notre Père et du Salut à la Vierge Marie.

Trois "reposoirs" marquaient les étapes de la procession par la lecture de la passion du Christ. L'ensemble des pénitents plongeaient ainsi dans la méditation des souffrances et des humiliations subies par le Christ.

vendredi saint,sanchLe quatrième reposoir achevait la procession de la Sanch au bas de l'Hôtel de l'église Saint Jacques où gisait le Dévot Christ couché à même le sol et que chacun pouvait venir adorer.

Le Président, Serge Alberny rappelle que « la Confrérie de la Sanch de Canet, s’implique dans la semaine sainte, pivot central de sa vocation, dimanche des Rameaux, chemin de Croix, célébration de la sainte cène suivie d’une veillée de prière nocturne au reposoir le jeudi saint, office de la Passion suivi de la Procession dans les rues de Canet le vendredi saint. Elle organise chaque année le renouvellement du vœu de la ville de Canet à Saint-François de Paule le Saint protecteur, participe à d’autres manifestations comme la Fête de la Saint-Jacques le Saint patron. Elle organise également l’Aplec du lundi de Pentecôte qui rassemble les paroissiens de la Communauté de Paroisses  au Château Vicomtal de Canet.

Composante de l'Archiconfrérie de la Sanch, la Confrérie de Canet intègre chaque année l'imposante procession du Vendredi Saint à Perpignan où elle arbore sa bannière ».

10:49 Publié dans Commémorations, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vendredi saint, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

30/07/2012

La Confrérie de la Sanch célèbre le Saint patron de Canet : St Jacques

DC-111635 Indep(1559 1038).jpg

Les fêtes de la Saint Jacques, Saint patron de Canet, ont commencé Vendredi 27 à 19h par les Vêpres dites en l'église Saint Jacques par le Père Philippe Charre. Le verre de l'amitié a été servi sur la place de la maison paroissiale. Ainsi, le coup d’envoi festif avait été donné par l’équipe paroissiale accompagnée de ses fidèles.

Dimanche, à 9h30 plus de cent cinquante personnes, dont des élus, ont formé une magnifique procession au départ de l'église, tous rassemblés derrière la bannière de la Confrérie de la Sanch, suivie par la traditionnelle cadirette fleurie de roses rouges où trônait sur du velours pourpre la statue de Saint-Jacques.

Après la traversée des rues étroites du village, au rythme des chants de circonstance, la procession s’est arrêtée au Château Vicomtal où le Père Fabio, après les lectures des passages de l’Evangile et les prières protectrices, a béni les quatre points cardinaux du territoire.DC-111651 Indep(1559 1038).jpg

Sur le chemin du retour pour assister à la messe et à la surprise des participants, les chaussures des processionnaires ont foulé une rosace florale qui recouvrait le parvis d’entrée de l’Eglise que les résidents de la rue de l’hôtel de Ville et les commerçants avaient composée.

Par leur contribution, ils ont voulu mettre artistiquement en valeur les symboles du Saint Patron et en particulier marquer le caractère éphémère de chaque jour qui passe et dont le lendemain reste toujours à construire.

Le sens spirituel et iconographique de la rose ainsi que la signification des préceptes de l’amour représentés par la coquille Saint-Jacques, faite de sable au centre de la rosace, ont conquis le cœur des trois cents personnes, venues prendre part à la célébration de la messe, dont le maire, Bernard Dupont.

Les danses Folkloriques clôturaient cette matinée très réussie et précédaient la cérémonie d’inauguration de l’avenue de Perpignan organisée par la Municipalité.

20:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sr jacques, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

19/06/2012

Lundi de Pentecôte au Château Vicomtal de Canet

Pour la deuxième année, La Confrérie de la Sanch a organisé, sans un certain succès, l’APLEC du Lundi de Pentecôte ou 120 personnes étaient présentes. Une cérémonie religieuse a été servie en la Chapelle de Saint Martin et un méchoui festif a rassemblé les participants.sanch,aplec,pentecôte

Le maire, Bernard DUPONT, ainsi que ses adjoints avaient honoré l’APLEC de leur présence. René ROUDIERES, Président des Amis du Vieux Canet et Serge BANZET Président de la Llevantina, s’étaient joint à cette belle journée de fête mais aussi de recueillement. 

Le Président de la Confrérie de la Sanch de Canet, Serge ALBERNY, a tenu un bref discours et a rappelé que « Le monde associatif permet d’avoir toute sa liberté d’expression, au travers de la défense ou la promotion d’une cause, de la manifestation publique, des valeurs morales, sociales, politiques, religieuses, patriotiques et des activités socioculturelles de loisirs et sportives et peu importe le domaine. J’ai l’impression que c’est notre sensibilité et aussi notre besoin d’extériorisation. On a besoin, de donner, de communiquer et de partager nos émotions bien souvent, et du coup ça nous permet aussi de pouvoir accueillir celle des autres. L’association permet aussi de s’investir, de s’impliquer et de mettre son énergie dans un projet commun dès lors qu’il nous est sensible et qu’on y croit !

Enfin, c’est du temps disponible à offrir aux autres. C’est le don gratuit qu’on a su recevoir et qu’on donne à l’autre. » 

La Confrérie de la Sanch, constituée en association, permet de porter l’accent sur le don que les personnes font d’elles-mêmes au sein de l’ Eglise, de la « Communauté de Paroisses Notre Dame de la Côte Radieuse » et de celles qui offrent de leur temps gratuitement à la société par leurs engagements les plus divers. 

sanch,aplec,pentecôteVoilà pourquoi au nom des Consoeurs et des Confrères qui ont eu du cœur à accueillir un large public, le Président a voulu choisir le thème portant sur les associations pour vivre une petite réflexion sur la Fête de l’Esprit Saint et ce n’est pas le hasard puisque à Canet, l’année 2012 est l’année de mise à l’honneur du monde associatif par la municipalité. 

L’apéritif a été servi sous les notes et danses des sardanes anticipant un délicieux méchoui qui devait se conclure par une séance de « diapos » commentées, relative à la Procession du Vendredi Saint dans les rues de Canet village.

18:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sanch, aplec, pentecôte | |  Facebook | | |  Imprimer | |

13/04/2012

Une procession nocturne de la Sanch pour le première fois à Canet

procession,sanchPour la première fois, une procession nocturne a été organisée par la Confrérie de la Sanch de Canet qui aura marqué les « esprits » des Canétois, ce vendredi Saint 6 avril 2012.

En effet, à 20h, après l'office de la Passion, plus de 30 Consœurs et Confrères vêtus des « Caparuxa » pour les hommes, tenue et mantilles noires pour les femmes et tenue de circonstances pour les enfants, accompagnaient le condamné à mort Jésus-Christ à la croix en arpentant les rues du village, en silence et dans un profond recueillement.

Seuls les cliquetis de la crécelle tournée par un enfant pénitent conduisant le cortège venaient rythmer les pas.

Tel était le sens religieux de la procession de la Sanch qui s'adressait aux canétoises et canétois, croyants ou non croyants ayant rejoint nombreux le cortège à la suite de la « Mater Dolorosa » drapée de noir, sur « Cadirete » bordée de fleurs rouge sang et portée par les consœurs dans les rues du village.

Trois « reposoirs » marquaient les étapes de la procession où les lectures conduisaient l'ensemble des pénitents à la méditation de la Passion du Christ. Le quatrième reposoir terminait la procession de la Sanch au bas de l'Hôtel de l'église Saint Jacques où le Dévot Christ couché à même le sol représentait la mort.

La Confrérie de la Sanch de Canet, alliée à l’Archiconfrérie de Perpignan et des villages alentours, s’était retrouvée dans l’après midi à l’Eglise St Jacques de Perpignan pour la Procession qui a serpenté dans tout le centre ville.

Tous les membres se veulent accompagner le Christ condamné à mort « au Calvaire » sur son chemin semé d’épreuves et de souffrances, qui est celui de tous et que nous suivons dans nos vies d’aujourd’hui.

Au moment de se quitter, tous les pénitents ont renouvelé leur souhait de perpétuer cette tradition religieuse qui, pour la première fois en nocturne à Canet, a révélé le sens profond de la foi catholique.

21:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : procession, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |