30/05/2014

Mohamed Benbelgacem expose ses photos au Novotel de Rivesaltes

 photo,mohamed benbelgacem

Jusqu’au 16 juillet, un canétois d’un talent rare expose son travail de photographe au Novotel de Rivesaltes.

Ce canetois de cœur d’une soixantaine d’années, d’origine algérienne, se nomme Mohamed Benbelgacem, et peine curieusement à être reconnu par sa ville d’adoption qui l’a accueilli depuis bientôt 20 ans.

Il expose dans les salons de cet hôtel quelques-uns de ses plus beaux clichés d’insectes peuplant notre département, Mohamed parcourant inlassablement les tous les recoins de notre région à la recherche de « la petite bête », papillon ou libellule, qui deviennent alors sa grande source d’inspiration.

Mais sa curiosité d’artiste ne s’arrête pas là. Sa brillante maitrise du portrait, en couleur ou noir et blanc, est admirable, tout comme celle des emblématiques paysages de montagne ou du littoral, desquels se dégage le sentiment de calme apaisant du petit matin.

Sa passion de la photo, il la garde chevillée au corps depuis l’âge de 18 ans, époque où il quitte son pays pour monter à Paris et s’inscrire à l’École des Beaux-Arts. Fraichement diplômé, il se perfectionnera aux Arts-Déco, section photo, au temps où ses photos argentiques, après avoir été murement pensés, prenaient vie dans l’obscurité d’un labo, sous les effluves des révélateurs et d’autres chimies magiques.

Mais en attendant, il faut vivre. Pendant plusieurs années, il exercera sa profession dans le commerce, à Paris et à Canet par la suite, ne délaissant pas pour autant la photo.

Aujourd’hui à la retraite, il lui consacre tout son temps, et maitrise intégralement la chaine graphique, de la prise de vue, en passant par la retouche, le tirage et l’encadrement.

Cet investissement personnel lui a valu d’être maintenant reconnu par des instances photographiques de renom. Il est en instance d’être promu artiste de la Fédération Internationale de l’Art Photographique, la célèbre FIAP.

Ses œuvres sont dorénavant publiées dans de nombreux concours, nationaux et internationaux, ce qui lui a valu d’être primé en Serbie (médaille d’argent 2014), au Vietnam (médaille de bronze 2014) ou à Collioure où il a remporté le premier prix de la ville en janvier dernier.

Exposition « La nature s’expose » - Novotel de Rivesaltes – Entrée libre jusqu’au 16 juillet – www.mbenbelgacem-photographie.fr

14:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, mohamed benbelgacem | |  Facebook | | |  Imprimer | |

19/01/2014

Jean Peyrière nous entraine dans le monde merveilleux des insectes

 jean peuriere,photo,lycée rosa luxemburg

Jusqu’à la fin du mois, Jean Peyrière nous permet d’admirer, dans le hall du Lycée Rosa Luxemburg, quelques-uns de ses plus beaux clichés.

Ce prof de SVT, de 49 ans, se passionne depuis l’enfance pour la nature et ce qu’elle recèle de plus secret dans l’univers du plus petit, le monde des insectes.

Dès l’âge de 12 ans, sa mère, professeur de biologie à l’université, l’initie au monde animal et l’invite à regarder la vie des insectes de très près.

Cette observation attentive le conduit à découvrir la photographie qui deviendra l’outil idéal pour figer sur le papier ou la pellicule le monde merveilleux des insectes.

Il nous permet de voir, aujourd’hui, une belle rétrospective de plusieurs années de travail. De splendides planches nous invitent à voyager dans le monde de la macro photographie.

Ce sera ici une araignée, ou là une mante religieuse, sujets pris de très près avec des objectifs très spécialisés, dans leur environnement naturel, et avec un souci constant du détail et la précision si bien que l’on peut parfaitement distinguer par exemple les facettes régulières de l’œil d’un frelon terrifiant.

Jean Peyrière accole à son œuvre de « photographe entomologiste », un travail de recherche sur les formes et les couleurs visant à sublimer l’esthétisme de la nature dans ce que la faune et la flore ont de plus sauvage.

Il voit toujours le détail que les autres ne voient pas, et nous fait prendre conscience que la vie animale est partout, omniprésente. Il suffit simplement de regarder et d’observer, patiemment, l’œil au viseur.

Et avouons qu’il le fait admirablement bien. 

Hall principal du Lycée Rosa Luxemburg – heures d’ouverture du lycée – Entrée libre

17:53 Publié dans Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jean peyriere, photo, lycée rosa luxemburg | |  Facebook | | |  Imprimer | |