28/03/2013

Concert au Siècle des Lumières

Dans ce printemps qui n'arrive pas, un rayon de lumière éclairait la salle du théâtre Jean Piat, en ce dimanche des Rameaux.

De lumière, il en était question, car le concert tournait autour de deux compositeurs du dix-huitième siècle, W.A. Mozart, qu'on ne présente plus, et Monsieur de Saint George (1745-1799) surnommé le «nègre des lumières».osrcm,mozart,st georges

Ce dernier né en Guadeloupe, d'un planteur et d'une esclave créole, a eu une carrière d'une trentaine d'années aussi bien dans le domaine musical que militaire Il a fini sa vie dans la misère, après une année de prison sous la Terreur. Ce fût un grand séducteur, ce qui a sans doute aidé sa carrière. osrcm,mozart,st georgeLa plupart de ses œuvres sont perdues, et le directeur artistique de l'OSCRM , François Ragot a voulu faire découvrir quelques-unes de ses compositions en parallèle avec Mozart. Cela a valu, à l’auditoire, une fin d'après-midi fort agréable, avec une première partie consacrée à Mozart et une seconde essentiellement à Saint George.osrcm,mozart,st georges

On retiendra que même si ses compositions de ce dernier sont agréables à l'oreille, elles n'ont pas la profondeur de celles de Mozart. Mais, les airs des deux compositeurs ont été admirablement défendus par deux jeunes interprètes, Ulrike van Cotthem, qui apparait très souvent dans la programmation des concerts de François Ragot, et la cérétane Christine Rigaud. Elles font partie de la nouvelle génération de chanteuses mais également d’actrices. Toutes deux, ont conquis le nombreux public canétois, qui est ressorti enchanté de ce moment musical.

Pour l'occasion, la Camerata «Isaac Albéniz» de Gérone s'est associée à l'OSRCM, une expérience qui renforce les liens sociaux et culturels entre les deux communautés catalanes.

10:28 Publié dans Culture, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : osrcm, mozart, st george | |  Facebook | | |  Imprimer | |