29/10/2013

Les olives de l’Arboretum seront bientôt sur nos tables

arboretum,olivesA l’arboretum de Canet, la cueillette des olives a commencé, et la récolte de Lucques, qui donne le coup d’envoi de la période de cueille, s’annonce simplement exceptionnelle.

Une vingtaine de cueilleurs, tous membres à part entière de l’association qui s’affaire sans relâche au sein de cet écrin végétal de 11 hectares, s’est levée aux aurores. Mais, fort heureusement, le temps sera de la partie, et sous un soleil généreux, 34 arbres, gorgés de fruits magnifiques, vont avoir la visite de ces passionnés qui en prennent soin comme personne.

Rober Garidou, Président de l’association, est un homme heureux. « La Lucques de bouche, la variété s’appelle ainsi, est à pleine maturité. Nous avons bénéficié au printemps d’excellentes conditions de pollinisation, parce qu’ici, à l’arboretum, le positionnement géographique est remarquable. Le plateau où nous sommes situés est moins humide et plus venté, contrairement aux autres régions qui ne bénéficient pas d’une pareille situation. Et le résultat est là : Le fruit est gras, magnifique et pèse en moyenne 9 grammes, ce qui est tout à fait exceptionnel. »arboretum,olives

La cueillette de ces olives durera deux jours, durant lesquels 600 kg seront ramassés a la main exclusivement et Viviane Sallarès, conseillère municipale déléguée à l’environnement et à l’agriculture, est venue encourager les troupes.

Tout l’été, une intense surveillance a été exercée sur les 120 arbres, regroupant douze variétés, afin de traquer leur ennemi numéro un : la mouche de l’olivier.

Des pièges attractifs, sur lesquels sont répandus des phéromones capturant et tuant les insectes ravageurs, ont permis de traiter de façon raisonnée, c'est-à-dire au bon endroit, et au bon moment. Les observations sont ensuite envoyées à l’AFIDOL (l’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive) qui adresse en retour ses recommandations à l’ensemble des exploitants.

Après la récolte, tient à nous préciser Guy Joulin, responsable scientifique de l’Arboretum, nous allons passer les olives à la désamérisation, traitement indispensable pour éliminer leur amertume intense et naturelle très prononcée. Ensuite, nous les conditionnerons en bocaux afin de les rendre disponibles pour les fêtes de fin d’année. Vous pourrez ainsi déguster l'olive gastronomique par excellence, considérée par beaucoup comme la meilleure des olives. Avec sa forme en croissant de lune, allongée et courbée, à la robe verte, brillante et lumineuse, elle est charnue, fondante, douce et très voluptueuse au palais. C’est la reine de l’apéritif, appelée aussi, le « Diamant Vert ».

Que les amateurs patientent encore quelques semaines, car tout laisse à penser que l’olive, cette année, sera issue d’un cru d’exception.

Décidemment, cet arbre millénaire n’a pas fini de nous surprendre !arboretum,olives

11:07 Publié dans Loisirs, Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum, olives | |  Facebook | | |  Imprimer | |