03/11/2013

Des nouveaux outils au service de la propreté urbaine et un minibus pour les personnes âgées

  • Deux armes supplémentaires contre la saleté

Maintenir une ville propre, en toute circonstance, et tout au long de l’année, telle est la feuille de route que se doit d’appliquer le service technique de la mairie, sous la houlette de René Roudières, adjoint au maire délégué aux Travaux et à l’Environnement Urbain.IMG_4535 (Indep).JPG

Pour compléter et renforcer un parc d’équipements déjà fourni, la ville s’est équipée de deux nouveaux matériels de nettoyage pour venir à bout des salissures incrustées sur les dallages, pour l’un, et des détritus qui jalonnent les trottoirs, pour l’autre.

Les chewing-gums collés, et la noirceur de certains dallages, ne résistent pas à la cloche haute pression, que nous détail José Gaetano, responsable du service propreté urbaine de la mairie.

« Cette machine projette un liquide nettoyant sous 200 bars de pression, et aucune salissure tenace n’y échappe. La cloche rotative dont elle est équipée trouve son terrain d’action privilégié sur les ramblas, et sur la place méditerranée, et un seul homme peut la manipuler, alors que précédemment plusieurs hommes d’entretien devaient utiliser des moyens plus empiriques et bien peu efficaces. Les premières opérations de nettoyage sont forts concluantes, et les premiers résultats sont à la hauteur de nos espoirs. »

Seconde nouveauté au service entretien, l’aspirateur de voirie.IMG_4541 (Indep).JPG

Il s’agit d’une version allégée, et portative de la grosse aspiratrice de 6m3 que bon nombre de canétois voient évoluer le long des artères de la ville, et plus particulièrement l’été. Cette machine remplace avantageusement la poussette du cantonnier, et aspire tout ce qui encombre les caniveaux ou les trottoirs : cannettes vides, mégots, papiers, et tout ce qui pollue et souille nos trottoirs.

Son énorme avantage se situe dans sa maniabilité, cet engin pouvant s’infiltrer un peu partout avec son long bec renifleur, tel un fourmilier. Un gros container de 140 L reçoit les détritus récupérés.

Ainsi, ces deux nouveautés rejoignent ce qui constitue le parc nettoyage de la ville : 4 balayeuses, 2 motocrottes, une grosse aspiratrice de rue, 2 auto-laveuses, et pas moins de 14 employés municipaux, disponibles par roulement 7j sur 7 ont la lourde tâche de manier et mettre en œuvre tout ce matériel. 

  • Un mini bus pour les plus âgés

À peine fini d’être décoré aux armes de la ville, flambant neuf, il s’apprête à partir la journée en direction de Béziers ou une trentaine de Canétois et Canétoise va visiter la ville et son musée. Il s’agit d’un mini bus de 32 places, acquit tout récemment par la CCAS de la ville, le Centre Communal d'Action Sociale.IMG_4565 (Indep).JPG

« L’objectif est simple tient à nous dire Christine Bonet, conseillère municipale déléguée en charge de l’aide au maintien à domicile des personnes âgées, nous devons rompre l’isolement des personnes âgées, et les inciter à sortir de chez eux en leur permettant de passer quelques heures agréables en compagnie d’autres personnes. Nous appelons ça les « sorties à petits pas », délicieuse expression pleine de douceur. Et ce mini bus répond parfaitement à ce besoin. Jusqu’à présent, les sorties s’effectuaient en voiture, ce qui était peu pratique eu égard le faible nombre de personnes transportées dans un rayon restreint. Aujourd’hui, ce véhicule nous ouvre d’autres perspectives, et s’inscrit parfaitement dans la politique engagé par la commune auprès des personnes âgées : c’est un service supplémentaire qui vient compléter les ateliers de petits bricolage, l’aide pour les courses, les repas à domicile ou la prise en charge du ménage ».

Autre atout, non négligeable pour la commune, la gestion de ce véhicule n’engendrera aucune embauche supplémentaire, les moyens humains actuels étant tout à fait suffisants.

Mieux encore, si l’achat de ce mini bus avoisine les 125.000 €, ce sont diverses subventions qui viennent en atténuer son cout, qu’elles soient parlementaires, institutionnelles ou privées.

Autre avantage collatéral, la location de ce mini bus, durant les périodes creuses, permettra au CCAS de rentabiliser au mieux l’investissement. « L’Office du Tourisme, jusqu’à présent, louait des véhicules pour ses sorties touristiques et en supprimant cette dépense extérieure, nous estimons économiser 40.000 € par an, ce qui est loin d’être négligeable », a tenu à nous rappeler Bernard Dupont.

Au-delà de ces considérations financières, et à voir le sourire des Papys et Mamys ravis d’être de ce voyage inaugural, on imagine que le succès des prochaines sorties est d’ores et déjà au rendez-vous.

À n’en pas douter, ce mini bus, c’est un peu de soleil dans leur quotidien.

17:16 Publié dans Loisirs, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : travaux, ccas, mini-bus | |  Facebook | | |  Imprimer | |