26/05/2015

Citeco66 et ses bénévoles ont investi la plage de la Crouste et ont ramassé quantité des déchets polluants

citeco66,plage de la crouste

Dans le cadre de l’opération internationale « Nettoyons la Méditerranée » qui implique 14 pays et des milliers de personnes, et pour la 6e édition consécutive, Citeco66 a organisé une vaste opération d’élimination de déchets sur la plage de la Crouste, au nord de Canet à l’embouchure de la Têt.

Pas moins de 40 bénévoles avaient répondu présents à l’appel, désormais habituel, d’Eric Malafosse, président de l’association écologiste.

En effet, plusieurs fois par an, des opérations similaires sont mises en place pour dépolluer un site profondément souillé par les déchets de toutes natures.

Et la plage de la Crouste offre le spectacle édifiant et navrant de ce que l’homme peut faire subir à la nature, jetant sans compter des milliers d’objets en plastiques, d’emballages, de pneus, de pièces métalliques, qui mettront des siècles à se dégrader s’ils ne sont pas évacués.

Au beau milieu d’une quantité impressionnante de bois flotté, les bénévoles, qu’il s’agisse d’enfants, d’adultes ou de personnes âgées, ont fouillé et ramassé des heures durant les immondices que les tempêtes, les vents ont déposés durant l’hiver.

Il faut savoir que 75% des déchets plastiques se retrouvent au fond des mers, et que nous ne retrouvons sur nos plages qu’une partie des 25% restant.

Citeco66, association créée en 2004, s’est donnée pour mission de protéger notre environnement, la faune, la flore afin préserver la biodiversité. Par le biais d’actions citoyennes avec ses membres, elle entend sensibiliser les administrations publiques à une conscience écologiste, dans le respect de l’environnement et de la santé des citoyens. 

ONG, municipalités, écoles, volontaires, sont tous invités à s’unir dans cette action de sensibilisation internationale au nom de l’amour que nous portons à notre planète et au nom de la fraternité et amitié entre les peuples de la Méditerranée. 

Pour donner plus d’impact à l’opération, des élus de la ville se sont rendus sur les lieux pour, d’une part se rendre compte de la dégradation du milieu naturel, et d’autre part féliciter les Eco-citoyens de leur engagement. 

Et à cette occasion, Eric Malafosse n’a pas manqué de rappeler aux conseillers et adjoints que le maire se doit d’exercer son pouvoir de police à l’égard de certains irresponsables qui ne respectent rien ni personne, à l’image d’un viticulteur indélicat qui ne cesse de polluer les abords de l’étang de Canet avec des plastiques que le vent dissémine.

« Il ne sert à rien, a-t-il précisé, de nettoyer et de dépolluer un endroit si d’autres, clairement identifiés, continuent de répandre des polluants au nez et à la barbe des autorités. Le temps n’est plus au rappel à la loi, il s’agit de réprimer si l’on ne se fait pas entendre. »

citeco66,plage de la crouste

Aux dires des élus présents qui s’y sont engagé, le message semble être passé et fera l’objet d’un suivi tout particulier au sein de l’équipe municipale au cours des prochaines semaines. 

Au terme de cette opération, une « montagne » de détritus engrangés durant la matinée, tel un trophée de chasse peu glorieux, a été regroupée, avant d’être enlevée par les services de ramassage. 

Et chacun a repris ses activités, fiers et satisfaits d’avoir accompli une belle action pour tenter de conserver une belle planète ! 

Association Citeco66 - http://citeco66.blogspot.fr - citeco66@aliceadsl.fr

Tél. 06 52 29 32 92

10:00 Publié dans Santé, Science, Sécurité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : citeco66, plage de la crouste | |  Facebook | | |  Imprimer | |

19/04/2015

Dégâts des eaux et dégâts des hommes !

Les forts vents marins enregistrés cet hiver ont déposé sur les berges de l’étang près de l’ancien ball-trap, des quantités impressionnantes de polluants plastiques apportés par les cours d’eau qui l’alimentent.

La Tramontane ayant par le nord arraché des vignobles proches, d’innombrables rectangles de plastique blanc destinés à protéger les pieds de vignes avec le temps ceux-ci se sont accumulés ; l’exploitant concerné ne se soucie nullement des conséquences de sa négligence malgré un rappel à ses obligations formulé par la municipalité quatre ans auparavant.

Ce paysage tant apprécié des promeneurs, vététistes, ornithologues et autres amoureux de la nature a donc bénéficié de l’attention de la soixantaine de bénévoles mobilisés par l’association Citeco66 pour procéder à un efficace nettoyage du site.

Les participants ont ramassé plusieurs centaines de ces rectangles de plastique agricole enfouis dans la végétation et ce, quelquefois à plusieurs centaines de mètres des rives, au milieu des salicornes et roselières qui abritent la faune spécifique de ce milieu humide protégé.

citeco66

À cette révoltante collecte s’ajoutaient d’innombrables bouteilles en verre ou plastique.et d’improbables trouvailles telles que casque de moto, bidons d’huile de vidange ou appareils ménagers.

Après avoir estimé leur nombre et leur volume les déchets ont été regroupés dans des sacs qui seront transportés vers la déchetterie par les services techniques de la municipalité.

La matinée a été clôturée dans l’habituelle bonne humeur autour d’un pique-nique collectif sur le promontoire surplombant l’étang. À quelques dizaines de mètres des aigrettes ou flamants roses satisfaits de notre visite à n’en pas douter ! 

Si vous souhaitez rejoindre l'association, http://www.citeco66.blogspot.fr/

09:22 Publié dans Santé, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citeco66 | |  Facebook | | |  Imprimer | |

02/06/2013

Des petits gestes pour essayer de sauver la Méditerranée

Les scientifiques programment l’asphyxie de la Méditerranée dans les 50 ans à venir et un continent de plastique, grand comme l’Europe, dérive dans le Pacifique, et pourtant…

Pourtant nos fleuves, au rythme de leurs crues, continuent à déverser des mètres cubes de déchets à leurs embouchures !

Cette année encore, dans le cadre de l’opération Internationale, « Nettoyons la Méditerranée », la mobilisation des bénévoles de l’association « Citeco66 » n’a pas été vaine. Un volume impressionnant de polluants, a été collecté à l’embouchure de La Têt sur la plage de La Crouste, au-delà du port.citeco66

Si vous avez manqué l’occasion de participer à cette opération citoyenne, vous pouvez vous renseigner sur les prochaines sorties ou les actions entreprises depuis 10 ans déjà sur le blog de l’association http://citeco66.blogspot.fr/.

Rejoignez-les, avec vos enfants, vos petits-enfants, votre chien.et partagez une matinée active au grand air, dans la bonne humeur, clôturée par un sympathique pique-nique.

Les plus jeunes, les meilleurs ambassadeurs, découvriront « des trésors » tandis que les autres, à défaut de pouvoir sauver la planète, auront la satisfaction d’agir pour la valorisation de notre environnement quotidien...

« Citeco66 » compte sur vous !

11:37 Publié dans Loisirs, Santé, Sécurité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citeco66 | |  Facebook | | |  Imprimer | |

08/07/2012

La propreté de la Crouste et les briquets de la colère

BR-8234 Indep(1559 1035).jpg

Les engins de déblaiement mandatés par la municipalité avaient pourtant évacué des tonnes de bois flottés et de macro-déchets transportés par les crues de la Têt puis rejetés par la mer sur la plage de La Crouste (nord de Canet)

L’intervention des petites mains bénévoles de l’association « Citeco 66 » qui a suivi, a pourtant permis d’extraire des dunes et buissons environnants quelques mètres cubes supplémentaires qui ont été transportés vers la déchetterie par les services techniques de la commune.

Pour illustrer le désastre écologique qui se joue à l’embouchure de chacun des fleuves se jetant en méditerranée les enfants présents ont eu l’idée de trier, parmi les déchets collectés, un polluant assez évocateur…

Ce ne sont pas moins de 261 briquets en plastique… (et beaucoup ont été certainement oubliés dans le sable.. !) qui ont ainsi été ramassés. Ils ont permis d’exprimer la colère et l’indignation des jeunes générations présentes à l’aide d’un « Land’art » pour le moins explicite.

L’occasion de souligner que tous les petits gestes quotidiens d’incivisme, qui sont anodins pour certains, se conjuguent pour aboutir à ce sinistre constat réalisé le long d’une plage de moins d’un km de long !

A quand une prise de conscience et un réveil collectif avant qu’il ne soit trop tard ?

Les berges de la Têt conservent, tout au long de son cours, des volumes astronomiques de déchets flottants prêts à rejoindre les rivages à la prochaine crue. Combien de briquets en attente ? Combien de temps la Grande Bleue et tous nos paysages pourront-ils encore supporter l’insouciance et l’égoïsme des hommes ?

Pour contacter l’Association "Citeco 66" Tél. 04 68 80 28 27 – mail : citeco66@aliceadsl.fr

15:58 Publié dans Blog, Culture, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citeco66, la crouste | |  Facebook | | |  Imprimer | |