25/03/2015

L’Arboretum a tenu son assemblée générale

arboretum

Dernièrement, aux Voiles Rouges, s’est tenue l’Assemblée Générale du Centre Catalan d'Études pour l'Agronomie Méditerranéenne et l'Environnement (CCEAME), en d’autres termes l’association qui gère l’Arboretum de Canet.

Étaient présents Viviane Sallarès, conseillère municipal déléguée à l’Environnement, le président Robert Garidou, accompagné de Jean Claude Picard, Guy Joulin, la trésorière Nicole Mestre et le trésorier adjoint.

En préambule, le président a tenu à témoigner son amitié et encourager tous les bénévoles qui, sans relâche, contribuent à développer cet écrin végétal qui attire de plus en plus de monde.

Il a tenu, en outre, a adresser des remerciements appuyés à la municipalité qui apporte son soutien financier par le biais d’une subvention et qui alloue également un crédit d’investissement non négligeable, contribuant ainsi a entretenir et moderniser le site de11 hectares.

Robert Garidou a développé ensuite les orientations passées et à venir. Aujourd’hui, 1.300 arbres sont plantés, et la collection de cépages regroupe 53 variétés viticoles. Le verger regroupe quant à lui des variétés anciennes de fruits tout à fait exceptionnelles et uniques dans notre région.

Parmi les projets, des séances de dégustation seront mise en place, permettant à chacun de découvrir gustativement ces collections rares et anciennes. Mais pour ce faire, il faudra mettre en place une organisation solide, chaque variété n’excédant pas cinq arbres et quand bien même la collection de cerisiers, par exemple, dénombre 38 variétés différentes. Dans un autre domaine, Il est aussi question d’organiser des visites « commentées » pour les personnes non-voyantes, et de réfléchir sur un chemin pour handicapés en fauteuil roulant.

Suite à l’absence prolongée de la salariée permanente, le président a lancé un appel afin de pourvoir à son remplacement les mardis et jeudis matin, et toutes les bonnes volontés seront les bienvenues.

La trésorière, Nicole Mestres, a ensuite donné lecture de son rapport financier de l’exercice écoulé, et son adjoint a fourni des éléments chiffrés sur le budget prévisionnel 2015. L’ensemble des comptes a été approuvé à l’unanimité.

Guy Joulin, le responsable scientifique de l’Arboretum, a informé les membres de la mise en place de la permaculture. Pour faire simple, il s’agit d’un art de vivre qui associe l'art de cultiver la terre pour la rendre fertile indéfiniment avec l'art d'aménager le territoire. Elle est un ensemble de pratiques et de principes visant à créer une production agricole durable.

Autre projet qui devrait voir le jour, une plaquette d’une trentaine de pages visant à promouvoir le site de l’Arboretum, émaillée de textes et de photos. En revanche, le site internet de l’association, après quelques déboires, devrait être à nouveau opérationnel dans les semaines qui viennent.

Avant de rendre la parole, Guy Joulin a souhaité donner les précisions suivantes.

Après les énormes problèmes rencontrés par les dégâts qu’ont provoqués les parasites du palmier, un nouveau fléau arrive en force. Une bactérie, contre laquelle les moyens de lutte sont actuellement inefficaces, décime de nombreuses espèces végétales et notamment l’olivier, la vigne, le chêne, les lauriers roses, et même la luzerne. Après avoir détruit plus de 60.000 ha en Italie, ce nouvel ennemi de nos jardins est à nos frontières, la Corse étant déjà touchée.

Une seule consigne pour tenter d’endiguer ce parasite : Observation et vigilance.

Le bureau a ensuite été renouvelé partiellement. Robert Garidou, Volker Gershwitz et Nicole Mestre sont reconduits. Quant à Marie Hélène Dejouan et Michel Rouzaud, ils rejoignent le bureau en qualité de nouveaux élus.

Pour terminer, Robert Garidou a informé l’assistance que le CCEAME devient une association officiellement agréée par la préfecture pour la protection de l’environnement. L’arboretum occupe dorénavant un rang privilégié, et devient ainsi reconnu pour son engagement dans la défense de l’environnement. Ce label lui confère le droit d’entreprendre des actions devant les juridictions administratives, pénales, civiles, et de participer à tous les débats publics officiels touchant à l’environnement.

Avant de se quitter, toute l’assistance s’est retrouvée devant le verre de l’amitié. 

arboretum

17:55 Publié dans Loisirs, Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum | |  Facebook | | |  Imprimer | |

19/01/2015

Les Rois sont passés par l’Arboretum

arboretumMi janvier, les adhérents de l’Arboretum de Canet, ainsi que Viviane Sallarès, conseillère municipale déléguée à l’environnement, se sont retrouvés autour du président Robert Garidou pour fêter les Rois.

Après avoir souhaité la bonne année à une quarantaine de personnes, le président a annoncé quelques nouveautés pour 2015.

L’Arboretum, lieu d’exception, est un véritable conservatoire de plantes rares en perpétuel renouveau. En témoigne la récente plantation d’une trentaine d’arbres de variétés diverses.

2014 a été pour la Lucque, l’une des 25 variétés d’olives, une année particulièrement difficile puisque la mouche, ce prédateur naturel, a détruit pratiquement toute la récolte. Mais la récolte des autres variétés a permis de faire de l’huile.

Un verger de variétés anciennes, en pleine restructuration, récence 125 espèces différentes telles que pommiers (14 variétés), abricotiers (20), pèches (5), ou cerisiers (38). À l’occasion de la cueillette des cerises, des journées dégustation auront lieu afin de faire apprécier les diverses variétés.

Enfin un verger en « Permaculture » est en plantation, et à cette occasion des élèves seront invités à venir, avec leurs enseignants, le découvrir.

Avant d’inviter les participants à déguster les galettes et boire un verre cidre, Robert Garidou a informé l’assistance que l’assemblée générale aura lieu au mois de mars prochain.

La date sera précisée ultérieurement.

16:22 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum | |  Facebook | | |  Imprimer | |

03/05/2014

Bilan positif pour l’Arboretum qui dévoile ses projets pour 2014

L’Arboretum de Canet a tenu récemment son assemblée générale aux Voiles Rouges, devant une assistance nombreuse et attentive.

Le Président, Robert Garridou, a ouvert la séance, en présence de son bureau exécutif ; Viviane Sallarès, conseillère municipale en charge des questions environnementales dans la commune avait pris place sur l’estrade au côté du Président.

L’axe que s’est fixé l’Arboretum dès sa création est double : pédagogique, avec une exposition permanente de végétaux sur un site de 11 hectares, et scientifique, se positionnant comme un véritable conservatoire de plantes rares.arboretum,joulin,garridou

Ainsi, le président a souligné qu’une demande d’agrément est déposée auprès des Jardins botaniques de France, l’association qui réunit l’ensemble des sites botaniques, afin que soit reconnues les deux collections phares de l’arboretum, la plantation d’Oliviers et la collection de cépages, toutes deux exceptionnelles de part leur richesse et leur diversité.

« Nous avons à ce titre, tient à préciser Guy Joulin, responsable scientifique de l’Arboretum, la collections d’oliviers la plus complète des Pyrénées Orientales recensées depuis 150 ans, et nous avons la chance de posséder une collection de 53 cépages de vigne différents, ce qui constitue, là aussi, l’ensemble des cépages cultivés dans le Languedoc Roussillon. »

Une nouvelle activité cette année fait son apparition au sein de l’association. L’Art Floral va être testé et régulièrement, si le public concerné répond positivement, chacun pourra composer et emporter ses bouquets, contre une modique participation couvrant les achats de fleurs.

Les questions diverses ont ensuite été abordées. La pose des clôtures métalliques de protection contre les lapins est terminée, de même que le portail coulissant, ainsi que les piliers de la pergola.

La trésorière, Nicole Mestre, a donné lecture du rapport financier qui fait apparaitre un bilan équilibré dégageant ainsi un très faible bénéfice.

La cotisation annuelle pour 2015 passera de 12 à 15€ pour une personne seule, et de 18 à 20€ pour les couples.

Le vote de quatre administrateurs a été ensuite acté, trois d’entre eux étant reconduits dans leur mandat.

Avant de clore cette réunion, Guy Joulin a fourni d’importants renseignements aux possesseurs de palmiers, qui voient leurs arbres périr sous les attaques virulentes du charançon rouge et du papillon.

En effet, une nouvelle technique, porteuse d’espoir, vient d’être homologuée, et son principe est basé sur l’endothérapie. Elle consiste à injecter dans le palmier une substance active renfermant une bactérie tueuse qui attaque les parasites hébergés dans l’arbre. Son efficacité est avérée et la protection dure un an.

Si le traitement s’avère onéreux, de 180 à 300 € par arbre, la mise en œuvre du traitement passera par des applicateurs agrées. Mais n’est-ce pas là le prix à payer pour ne pas voir disparaitre définitivement les palmiers dans nos communes ou nos jardins, car à ce jour aucun traitement n’a donné pleinement satisfaction.

La séance a ensuite été levée, et toute l’assistance s’est retrouvée autour du verre de l’amitié suivi d’une excellente paëlla.

16:57 Publié dans Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum, joulin, garridou | |  Facebook | | |  Imprimer | |

04/03/2014

L’Arborétum explique la taille de l’olivier

En février dernier à l’Arborétum, une vingtaine de personnes participait à une démonstration de taille d’oliviers par Jean Michel Duriez, directeur adjoint de l’AFIDOL (Association Française Interprofessionnelle de l’Olive).

olivier,arboretumCe professionnel de la taille a donné quelques conseils et principes généraux pour la bonne taille de cet arbre.

L’olivier présente naturellement un port buissonnant, à l’image du laurier rose. Pour la culture, il est formé par la taille progressive, en gobelet. Il sera recherché pour les charpentes une inclinaison d’environ 45° ; si elles sont trop horizontales, le soleil aura des effets nocifs et en position plus verticale, il n’y aura pas assez de lumière.

Pour un olivier déjà formé, avant de décider des coupes, on s’éloignera assez de l’arbre afin d’avoir une vue d’ensemble.

A noter que les pousses de l’année précédente recherchent toujours la lumière et se dirigent naturellement à la verticale. Celles qui s’orientent vers le bas n’ont pas une destinée fruitière intéressante. Le bourgeon de tête, appelé le Chef, prédétermine la destinée des bourgeons qui lui succèdent, fleurs ou tige. Donc, on ne coupe jamais la tête….On peaufinera en aérant, mais sans excès : La lumière doit caresser les feuilles.

Par ailleurs, si l’olivier n’a pas eu assez d’eau ou de fumure, il procédera, de lui-même et tout naturellement, à l’élimination d’un certain nombre d’olives. Il convient, préalablement à toute action, de s’inspirer de quelques idées simples : l’olivier est un arbre qui peut vivre plus de 3.000 ans, ainsi en a décidé le créateur. Il supporte la médiocrité de l’homme. En effet, même mal taillé ou encore rasé, il poussera.

Alors Messieurs, lorsque vous passerez devant un tel arbre, il conviendra d’ôter votre couvre-chef pour saluer la sagesse. Quant aux Dames, ayez comme Pénélope, un lit en bois d’olivier, cela vous permettra, avec beaucoup de patience, d’attendre l’amour rêvé.

Maintenant, a vos sécateurs.

18:56 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olivier, arboretum | |  Facebook | | |  Imprimer | |

29/10/2013

Les olives de l’Arboretum seront bientôt sur nos tables

arboretum,olivesA l’arboretum de Canet, la cueillette des olives a commencé, et la récolte de Lucques, qui donne le coup d’envoi de la période de cueille, s’annonce simplement exceptionnelle.

Une vingtaine de cueilleurs, tous membres à part entière de l’association qui s’affaire sans relâche au sein de cet écrin végétal de 11 hectares, s’est levée aux aurores. Mais, fort heureusement, le temps sera de la partie, et sous un soleil généreux, 34 arbres, gorgés de fruits magnifiques, vont avoir la visite de ces passionnés qui en prennent soin comme personne.

Rober Garidou, Président de l’association, est un homme heureux. « La Lucques de bouche, la variété s’appelle ainsi, est à pleine maturité. Nous avons bénéficié au printemps d’excellentes conditions de pollinisation, parce qu’ici, à l’arboretum, le positionnement géographique est remarquable. Le plateau où nous sommes situés est moins humide et plus venté, contrairement aux autres régions qui ne bénéficient pas d’une pareille situation. Et le résultat est là : Le fruit est gras, magnifique et pèse en moyenne 9 grammes, ce qui est tout à fait exceptionnel. »arboretum,olives

La cueillette de ces olives durera deux jours, durant lesquels 600 kg seront ramassés a la main exclusivement et Viviane Sallarès, conseillère municipale déléguée à l’environnement et à l’agriculture, est venue encourager les troupes.

Tout l’été, une intense surveillance a été exercée sur les 120 arbres, regroupant douze variétés, afin de traquer leur ennemi numéro un : la mouche de l’olivier.

Des pièges attractifs, sur lesquels sont répandus des phéromones capturant et tuant les insectes ravageurs, ont permis de traiter de façon raisonnée, c'est-à-dire au bon endroit, et au bon moment. Les observations sont ensuite envoyées à l’AFIDOL (l’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive) qui adresse en retour ses recommandations à l’ensemble des exploitants.

Après la récolte, tient à nous préciser Guy Joulin, responsable scientifique de l’Arboretum, nous allons passer les olives à la désamérisation, traitement indispensable pour éliminer leur amertume intense et naturelle très prononcée. Ensuite, nous les conditionnerons en bocaux afin de les rendre disponibles pour les fêtes de fin d’année. Vous pourrez ainsi déguster l'olive gastronomique par excellence, considérée par beaucoup comme la meilleure des olives. Avec sa forme en croissant de lune, allongée et courbée, à la robe verte, brillante et lumineuse, elle est charnue, fondante, douce et très voluptueuse au palais. C’est la reine de l’apéritif, appelée aussi, le « Diamant Vert ».

Que les amateurs patientent encore quelques semaines, car tout laisse à penser que l’olive, cette année, sera issue d’un cru d’exception.

Décidemment, cet arbre millénaire n’a pas fini de nous surprendre !arboretum,olives

11:07 Publié dans Loisirs, Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum, olives | |  Facebook | | |  Imprimer | |

18/03/2013

L’Arboretum dévoile ses projets pour 2013 lors de son assemblée générale

Près de 80 adhérents de l’association de l’Arboretum sont venus au Foyer Moudat, pour assister à l’assemblée générale sous la présidence de Robert Garidou.

Après avoir remercié de leur présence, Viviane Sallares, conseillère municipale, déléguée à l’environnement et Stéphane Loda, directeur de cabinet du maire, ainsi que les absents, mais néanmoins fidèles de l’arboretum, Francis Clique et René Roudières qui «veillent sur l’enfant qui grandit», le président s’est félicité du chemin parcouru en une année sur ce magnifique site de l’arboretum et ce, grâce au travail sans limites des bénévoles de l’association. «De la matière grise et aussi des muscles sont indispensables. Ainsi, un grand nombre de volontaires a aidé à la récolte des olives, qui cette année a été bien plus importante que l’an dernier».

La trésorière, Nicole Mestre, a ensuite dressé le bilan financier pour l’année écoulée et après quelques précisions du trésorier adjoint Alain Gautier, le quitus a été donné à l’unanimité des adhérents et le bureau a intégré, après vote, 3 nouveaux membres.

Mais Robert Garidou a préféré se tourner vers l’avenir et a exposé les grands projets 2013.

Fut évoqué tout d’abord, la mise en place de clôtures grillagées pour la protection des lapins et la construction d’une pergola autour de l’Écoconstruction déjà en place.

L’éolienne devrait être démontée puis remontée, pièces par pièces, et il serait souhaitable de construire au pied de celle-ci un jardin de fraicheur.

Dans la partie basse de l’arboretum, les bénévoles planteront une «Collection Verger» de variétés anciennes.

Mais communiquer et faire connaitre le site de l’Arboretum est une action importante dans l’avenir et pour cela, pourquoi ne pas créer un jumelage avec des sites similaires de la région, voire d’Espagne. Le Guide du Routard mentionne désormais l’arborétum, le Guide Vert Michelin doit suivre prochainement et l’Office du Tourisme éditera à nouveau des flyers.

Les adhérents sont prêts à organiser des visites d’enfants des écoles, pour, peut-être, susciter des vocations, et des initiations à la dégustation d’huile d’olive puisque la première récolte à eu lieu en 2013.

Mais n’oublions pas que tout cela à un coût, il faut des têtes et des bras, mais il faut aussi des moyens financiers. Il est possible à tout un chacun de faire un don à l’association de l’Arboretum,- déductible des impôts- pour l’achat d’arbres, par exemple.

Avant de clôturer la réunion par le traditionnel pot de l’amitié, vint le tour des questions du public. Guy Joulin, conseiller technique de l’Arboretum, a répondu à un grand nombre d’entre elles et a expliqué les problèmes rencontrés par la mouche de l’olivier qui sévit sur le site, et les moyens de lutter contre cet insecte. Pierre Garidou n’a pas manqué de le remercier pour sa compétence et son dévouement.

« La réalisation d’un arboretum ne se compte pas en année mais en decennies, et ce patrimoine que nous allons transmettre à nos enfants porte le nom de développement durable ».arboretum,huile olive

Les caractéristiques des huiles variétales produites à l’Arboretum, toutes originaires des P.O, sont les suivantes :

  • La Courbeil

Arômes de framboise et de pomme, elle est très onctueuse.

  •  La Verdale

Arômes de noix fraîche, herbe, noisette, vanille, cacao. C’est une huile légère aux complexes harmonieux.

  • La Redouneil

Arômes de framboise et pomme, avec une note d’amertume, et une onctuosité agréable. 

  • La Poumal

Arômes de pomme, vanille, pâtisserie, cacao - Bonne complexité aromatiques et ardence. Très onctueuse 

  • La Lucques, olive de bouche uniquement.

Son fruit est allongé, courbé en croissant. Sa robe est verte, brillante et lumineuse.

Cueillie à la main, l’olive présente un léger goût pulpeux d’avocat, noisette, amande, doux très peu salé.

  • La confiture d’olives

Excellente sur un petit morceau de foie gras ou de fromage… 

Tous ces produits sont en vente à l’arborétum.

20:46 Publié dans Loisirs, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum, huile olive | |  Facebook | | |  Imprimer | |

16/02/2013

Les secrets de la taille de l’olivier dévoilés à l’Arboretum de Canet

aborétum,olivierAu petit matin du 9 février dernier, une vingtaine de personnes très courageuses a bravé un froid glacial ; il fallait endurer un -2° ressenti, pour assister à une démonstration de taille des oliviers par Jean Duriez, Directeur adjoint de « l’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive ». Autant le dire, une référence parmi les spécialistes.

 Invité par Robert Garidou, président de « l’Arboretum», Jean Duriez, donna quelques principes généraux de taille, aux adhérents du club et aux passionnés de l’olivier. Cathy Wanshcoor, adjointe au maire, avait fait l’amitié de venir encourager ces motivés.arborétum,olivier

« L’olivier est un arbre qui peut vivre plus de 3000 ans, et supporte la médiocrité de l’homme. En effet, mal taillé ou encore rasé, il poussera. Alors, Messieurs ! Lorsque vous passerez devant un tel arbre, il conviendra d’ôter votre couvre-chef pour saluer sa sagesse.» C’est par c’est propos, encourageants pour les débutants, que Jean Duriez débuta son cours théorique et pratique.

« La taille de l’olivier, poursuit-t-il, se traduit, en réalité, par un éclairage et un élagage. Cette pratique repose sur quelques règles générales forts simples et laisse ensuite une grande liberté à chaque tailleur : il n'existe donc pas une seule façon de tailler un olivier mais un grand nombre de possibilités qui aboutissent au même résultat. »

La taille dans le Midi de la France consiste à offrir de la lumière au centre de l’arbre tout en limitant la croissance en hauteur. L’arbre apprécie la lumière pour fleurir et fructifier.

La première règle est l'époque de la taille qui se situe généralement entre la mi-février et la fin avril.

La deuxième règle est de pratiquer la taille "longue", c'est à dire de ne jamais couper une branche ou un rameau en son milieu mais de l'éliminer à sa base.

La taille "rapide" consistera donc à privilégier des coupes de grosses branches et à ne quasiment jamais couper de branchettes de moins d'un centimètre de diamètre. Un traumatisme pour le jardinier amateur !

Le tailleur privilégiera la structure globale de l'olivier plutôt que de se concentrer sur les détails.

Dans la partie basse et moyenne de la frondaison, il faut pratiquer la taille de préférence des branches qui se dirigent vers le sol, en favorisant les branches qui montent, à l'exception des gourmands très verticaux.

arborétum,olivier

Afin de contrôler la hauteur de l'arbre, il faudra éliminer les branches verticales les plus hautes en les coupant à leur base. Attention de ne pas éliminer toutes les branches verticales, ce qui perturberait l'olivier. Ces branches ont en effet également un rôle de tire-sève. 

Mais les professionnels se plaisent à dire «la feuille au soleil, l'écorce à l'ombre». Retenons cette phrase, elle est le fruit de plusieurs siècles de savoir-faire.

La matinée s’est terminée à l’abri, autour d’un café bien chaud et bien mérité, et chacun est reparti, riches de précieux conseils à mettre en œuvre dès que le temps le permettra.

15:16 Publié dans Loisirs, Science | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : arborétum, olivier | |  Facebook | | |  Imprimer | |