21/02/2015

Soirée de gala ... pour les femmes qui luttent contre le cancer

 la paranthèse,cancer

C’est dans une ambiance conviviale et festive que s’est déroulé le premier gala de l’association « la Parenthèse » pour les femmes … contre le cancer. Soirée durant laquelle les trois fondatrices, Rosy, esthéticienne, Pascaline, sophrologue et Claudine, kinésiologie, ont pu présenter leurs activités et parler de leurs projets.

Plus de 350 personnes, toutes sensibilisées aux problèmes du cancer touchant la femme, ont répondu présentes à l’appel de ces trois "supers nanas".

Sont intervenus au cours du programme bien rythmé de la soirée, Serge Alberny, conseiller municipal, délégué aux affaires sociales, saluant et encourageant l’initiative de « la Parenthèse » sur Canet. Le docteur Capdet, président de la ligue contre le cancer (comité 66) désireux d’accompagner l’association dans ces actions contre le cancer, et soutenant ses engagements pour améliorer la qualité de vie des femmes malades.

Enfin, Nathalie, Lara et Marie, des adhérentes, sont venues témoigner sur les bienfaits de cet accompagnement pendant et après la maladie. Instant émouvant lorsque Lara, 21 ans, tout juste sortie de la maladie, explique à quel point on se sent seul lors de ces épreuves.

La soirée fut ponctuée de moments intenses, riches en émotions, dans un esprit de partage.

Rosy, Pascaline et Claudine, tiennent tout particulièrement à remercier la mairie de Canet pour son accueil et son soutien, l’équipe des bénévoles, les entreprises partenaires, les artistes, danseuses, chanteuse et musiciens, pour leurs prestations durant la soirée. Et enfin, adresse un grand merci aux animateurs de cette manifestation, Olivier Parra, et Andy Cazal DJ. Toutes ces personnes qui ont fait que ce gala soit une réussite.la paranthèse,cancer

Grâce au bénéfice récolté, l’association a fait un don à la ligue contre le cancer et, grâce à la proposition d’intervention de professionnels présents au gala (médecins, pharmaciens, musicothérapeute, chef pâtissier …) elle prévoit déjà la mise en place de nouveaux ateliers qui vont du bon usage de l’aromathérapie pendant le cancer, à l’atelier macarons, en passant par la marche adaptée …. Elle envisage également de répondre aux besoins de ses adhérentes en matière de produits et accessoires (comme des perruques) pour leur permettre de rester femme durant le traitement médical.

Toutes les informations concernant le programme des ateliers sont consultables sur le site http://www.laparenthese-association.fr/  

A ce titre, notez qu’une conférence aura lieu le 30 avril prochain à 19h à Canet avec Florence Cambus, naturopathe.

17:34 Publié dans Loisirs, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la paranthèse, cancer | |  Facebook | | |  Imprimer | |

07/06/2014

Une fin de saison chargée pour EDEN 66...

Ueden 66n atelier consacré aux sciences participatives s'est tenu le 23 mai, dans une salle des Voiles Rouges de Canet, dans le cadre de la fête de la nature. Cette manifestation s'inscrit dans un projet plus vaste dénommé « 65 millions d'observateurs » ; A ce titre EDEN 66 est d'ores et déjà correspondant local.

Dans le même esprit EDEN 66 s'est inscrit en tant que relais local dans le cadre du programme BioLit, programme de sciences participatives consacré au littoral méditerranéen.

Le 1 juin en réponse à une invitation du comité de la fête de l'étang de Saint-Nazaire EDEN a présenté un stand relatif justement aux sciences participatives. De sérieux contacts ont été pris.

Le 5 juin, EDEN animait la Journée départementale de l'environnement à Toulouges, dans le cadre du parc de Clairfont. Huit classes, représentant environ 200 enfants, ont présenté leurs travaux consacrés à l'environnement devant un jury qui a été enchanté par la qualité des travaux.

14:52 Publié dans Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eden 66 | |  Facebook | | |  Imprimer | |

07/05/2014

Une journée très «Ecol’Eau» avec les enfants de l’école Jean Mermoz

La halle aux sports Coubertin était le lieu rêvé pour accueillir la journée «Ecol’Eau» axée sur la sensibilisation aux économies d’eau auprès des enfants que les services «Jeunesse et Scolaire» de la ville de Canet et les enseignants de l’École Jean Mermoz ont organisée.

Un prestataire extérieur, la société « Geste d’Eau » et son dirigeant Christophe Laport, avait pour mission d’installer et d’animer cette joyeuse manifestation avec l’équipe pédagogique.

En effet, l’objectif est d’apprendre aux plus jeunes les gestes ordinaires de la vie de tous les jours, gestes qui vont intégrer les valeurs du développement durable comme la protection de l’environnement et une maitrise raisonnée de la consommation d’eau.

IMG_5848 (Copier).JPG

Et le développement durable, « c’est précisément répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Les enseignants et de nombreux parents se sont totalement impliqués lors de cette journée, et c’est avec beaucoup de bonne humeur que 260 enfants du primaire ont pris possession des lieux, par vagues successives, afin d’acquérir les bons réflexes devant cette ressource si précieuse qu’est l’eau.

Ces gestes, ils peuvent les faire à différents moments de la journée, en jardinant, en faisant les courses, en se lavant les mains, en allant à l’école et avoir un comportement éco-citoyen, c’est prendre conscience des conséquences de nos actions en ayant la volonté de changer nos mauvaises habitudes.

Huit stands ont accueilli les enfants, qui leur ont permis d’intégrer, de façon ludique, de l’intérêt à économiser l’eau. La «roue Ecogeste» symbolise les différentes pièces de la maison dans lesquelles chaque enfant doit trouver les meilleures astuces pour réduire la consommation d’eau. «L’atelier des bouteilles» met en évidence le fait que, bien se laver les mains par exemple, ne nécessite pas autant d’eau que l’on pourrait se l’imaginer. «Le bar à eau», quant à lui permet d’identifier et de caractériser différents types d’eau, qu’il s’agisse de l’eau minérale, l’eau gazeuse, l’eau citronnée ou encore l’eau du robinet.

Au plan technique, la ville s’est engagée dans le projet de façon concrète.

« L’École Jean Mermoz est un site pilote pour nous, nous confie Fanny Martinez de la Direction des Services Techniques de la ville. Cet établissement consomme actuellement 200 m3»par an, et après la mise en place de régulateurs de pression qui doit intervenir tout prochainement, nous estimons une économie de consommation de l’ordre de 30%. Pour nous aider dans cette démarche, la commune a obtenu une subvention du Conseil Général et de l’Agence de l’Eau à hauteur de 70% dans le cadre de l’appel à projet «Économisons l’eau des PO». Il faut souligner également que les enfants, aujourd’hui sensibilisés à la thématique de l’eau, seront les acteurs des économies réalisées. Ils vérifieront régulièrement les volumes consommés, et seront les premiers observateurs des débits régulés lorsqu’ils se laveront les mains. »

Pour soutenir et encourager cette belle initiative, le maire Bernard Dupont, entouré de ses adjoints Gisèle Gayraud et Pierre Merico, est venu rendre visite aux enfants et à leurs enseignants et s’est longuement attardé devant chaque atelier.

Le vrai message passé aux enfants est simple. «L’eau est un bien précieux, tu ne dois pas la gaspiller. En économisant l’eau, tu agis pour la planète.et tu es solidaire de ceux qui en ont moins ou pas du tout.»

16:55 Publié dans Loisirs, Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecol'eau, ecole jean mermoz, eau | |  Facebook | | |  Imprimer | |

12/04/2014

L'eau, thème de la troisième conférence de l’association EDEN 66

Dans le cadre des conférences organisées dans le but de sensibiliser petits et grands à la défense de l’environnement, l’association EDEN 66 avait convié les Canétois à l’auditorium du lycée Rosa Luxemburg. 

Le thème choisi était «l’eau apprivoisée», c’est à dire, connaître les contraintes liées au captage et à la distribution de l’eau et également mieux appréhender les risques découlant des négligences humaines. 

Pour débattre de ce sujet, oh combien sensible, Alain Grappe, président d’EDEN 66, avait fait appel à trois professionnels.eau,eden66,alain grappe

Dans un premier temps, Hichem Tachrift, directeur du syndicat mixte pour la protection et la gestion des nappes souterraines de la plaine du Roussillon, exposa avec grande clarté, la structure des couches géologiques de notre département et la particularité de nos nappes phréatiques. La composition de notre sous-sol nous permet d’avoir, pour l’instant, confiance dans la qualité de l’eau que nous puisons, mais la baisse de niveau des nappes profondes doit nous inciter à rester vigilants.  

Gisèle Santana, ingénieur sanitaire de l’Agence Régionale de Santé du Languedoc Roussillon mit en exergue, avec brio, la qualité des eaux distribuées dans les Pyrénées Orientales.

En 2013, tous les secteurs sont au beau fixe alors que la situation était moins brillante les années passées. Cette sensible amélioration est la résultante de contrôles plus fréquents et variés qui permettent d’être très rapidement réactifs face à une pollution accidentelle.

Enfin, Frédéric Rolland, directeur de la SAUR pour l’Aude et les P.O. exposa à son tour, à quels problèmes locaux devaient faire face, et les distributeurs d’eau, et les communes, afin de satisfaire l’utilisateur.

Bien sûr c’est toujours celui qui est en bout de chaîne qui devient la cible de toutes les critiques. «Pourquoi l’eau sent autant le chlore? Pourquoi y a-t-il moins de pression après 22 heures ? Pourquoi ma facture est-elle aussi élevée ? ..»

Chaque question obtint une réponse précise et la réunion se termina par le pot de l’amitié dans les locaux aimablement mis à disposition par Olivier Briffaut, proviseur du lycée.

La prochaine réunion proposée par l’EDEN aura pour thème « comment grâce à internet on peut et l’on doit devenir un témoin actif de notre environnement » le 23 mai à partir de 14h aux Voiles Rouges.

www.nappes-roussillon.fr.- www.ars.languedocroussillon.sante.fr.

10:33 Publié dans Santé, Science, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eau, eden66, alain grappe | |  Facebook | | |  Imprimer | |

29/10/2013

Les olives de l’Arboretum seront bientôt sur nos tables

arboretum,olivesA l’arboretum de Canet, la cueillette des olives a commencé, et la récolte de Lucques, qui donne le coup d’envoi de la période de cueille, s’annonce simplement exceptionnelle.

Une vingtaine de cueilleurs, tous membres à part entière de l’association qui s’affaire sans relâche au sein de cet écrin végétal de 11 hectares, s’est levée aux aurores. Mais, fort heureusement, le temps sera de la partie, et sous un soleil généreux, 34 arbres, gorgés de fruits magnifiques, vont avoir la visite de ces passionnés qui en prennent soin comme personne.

Rober Garidou, Président de l’association, est un homme heureux. « La Lucques de bouche, la variété s’appelle ainsi, est à pleine maturité. Nous avons bénéficié au printemps d’excellentes conditions de pollinisation, parce qu’ici, à l’arboretum, le positionnement géographique est remarquable. Le plateau où nous sommes situés est moins humide et plus venté, contrairement aux autres régions qui ne bénéficient pas d’une pareille situation. Et le résultat est là : Le fruit est gras, magnifique et pèse en moyenne 9 grammes, ce qui est tout à fait exceptionnel. »arboretum,olives

La cueillette de ces olives durera deux jours, durant lesquels 600 kg seront ramassés a la main exclusivement et Viviane Sallarès, conseillère municipale déléguée à l’environnement et à l’agriculture, est venue encourager les troupes.

Tout l’été, une intense surveillance a été exercée sur les 120 arbres, regroupant douze variétés, afin de traquer leur ennemi numéro un : la mouche de l’olivier.

Des pièges attractifs, sur lesquels sont répandus des phéromones capturant et tuant les insectes ravageurs, ont permis de traiter de façon raisonnée, c'est-à-dire au bon endroit, et au bon moment. Les observations sont ensuite envoyées à l’AFIDOL (l’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive) qui adresse en retour ses recommandations à l’ensemble des exploitants.

Après la récolte, tient à nous préciser Guy Joulin, responsable scientifique de l’Arboretum, nous allons passer les olives à la désamérisation, traitement indispensable pour éliminer leur amertume intense et naturelle très prononcée. Ensuite, nous les conditionnerons en bocaux afin de les rendre disponibles pour les fêtes de fin d’année. Vous pourrez ainsi déguster l'olive gastronomique par excellence, considérée par beaucoup comme la meilleure des olives. Avec sa forme en croissant de lune, allongée et courbée, à la robe verte, brillante et lumineuse, elle est charnue, fondante, douce et très voluptueuse au palais. C’est la reine de l’apéritif, appelée aussi, le « Diamant Vert ».

Que les amateurs patientent encore quelques semaines, car tout laisse à penser que l’olive, cette année, sera issue d’un cru d’exception.

Décidemment, cet arbre millénaire n’a pas fini de nous surprendre !arboretum,olives

11:07 Publié dans Loisirs, Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arboretum, olives | |  Facebook | | |  Imprimer | |

09/10/2013

L’École St Jean de Perpignan investit la plage de Canet pour l’opération « Nettoyons la nature »

st jean,nettoyage,environnement

« Voici une belle façon de sensibiliser nos élèves aux problèmes environnementaux et de leur rappeler que notre planète est menacée par l’Homme », nous confiait Sonia Corvisier, professeur de français à l’École St Jean à Perpignan. 

À son initiative, elle a décidé de relancer au sein de son école, l’opération « Nettoyons la Nature » qui végétait depuis quelques années et afin de faire de ses élèves les «éco citoyens de demain». 

Pour l’aider dans sa démarche, les magasins Leclerc, sponsors de ce genre d’opération depuis 16 ans, fournissent aux participants, chasuble, sacs et gants, et indiquent des endroits où les équipes de « nettoyeurs » interviendront.

Cette année, la plage sud de Canet au-delà du dernier club, est la cible choisie, et 166 élèves de 5e, accompagnés de 5 professeurs principaux et de 10 professeurs accompagnants ont pris possession des lieux, traquant le moindre mégot, le vieux papier partiellement enfoui dans le sable, des bouts de tuyaux en PVC, voire même une belle prise de guerre, un pneu de voiture. 

Cette joyeuse équipe a œuvré de 8h30 à 11h30.  

L'opportunité leur a été offerte d'effectuer un geste fort pour l’ environnement en nettoyant la plage des déchets accumulés durant l’été et en les triant, d’une part, dans le but de les faire détruire par les structures municipales et d’autre part de recycler certains déchets, dans le cadre d’une action pédagogie au sein de leur école, l’après -midi.st jean,nettoyage,environnement

« Quand on voit tout ce que l’on trouve sur la plage, moi, nous disait Mathilde, je ne jetterai plus rien ».

Voilà une prise de conscience qui illustre le fait que l’action entreprise ce matin-là n’aura pas été vaine.

Quant à nos enfants, ils sont pour l’heure les meilleurs ambassadeurs pour la préservation de notre environnement.

10:49 Publié dans Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : st jean, nettoyage, environnement | |  Facebook | | |  Imprimer | |

04/06/2013

L’école Maternelle « Les Myosotis » renouvelle pour la 2e année la « Fête du Manger-Bouger ». Une réussite !

Tout récemment, l’équipe pédagogique de l’école maternelle « Les Myosotis » et l’ALAE Bleu Coccinelle ont organisé pour la 2eannée consécutive, la journée du Manger-Bouger.myosotis,manger bouger

Participaient à cette manifestation, le CODES (Comité Départemental d’Education à la Santé), la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le SIST (Syndicat Intercommunal Scolaire et Transport) ainsi que de nombreuses associations sportives locales (judo, rugby, basket, tennis, boxe et natation. Avec l’appui de l’association « Verte comme une orange » les objectifs à atteindre sont bien définis.

Bien manger, c’est adopter une alimentation variée et équilibrée, c’est-à-dire manger de tout, mais en quantités adaptées. Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques à notre santé et à limiter la consommation de produits sucrés salés et gras.

Cet équilibre alimentaire ne se construit ni sur un repas ou ni sur une journée mais plutôt sur plusieurs jours, voire la semaine.

Bouger, c’est combiner à une activité physique régulière, une alimentation adaptée qui contribue à limiter la prise de poids mais également un certain nombre de problèmes de santé …

À noter également, la présence du chef Bricaud du restaurant « Les flamants roses » et du chef Nicaud du restaurant « Don Quichotte ». Ces derniers ont pu sensibiliser les enfants, mais aussi les parents sur la possibilité de préparer, rapidement et à moindre frais, des plats issus de produits frais locaux.myosotis,manger bouger

M. Marcé du C.M.F.M.M. (Centre Méditerranéen de Formation aux Métiers du Maraîchage) a proposé une dégustation de produits maraichers aux parents d’élèves venus chercher leurs enfants après la classe, ainsi qu’à ceux qui, durant la journée, ont apporté leur aide précieuse.

120 élèves, répartis en 5 classes, ont pu assister à tous les ateliers aussi bien sur le volet « Manger » que le volet « Bouger » !

Rien n’aurait pu se faire sans la volonté des équipes pédagogique et péri-éducatives qui travaillent au quotidien sur ce projet d’école, promouvoir l’équilibre alimentaire, lutter contre l’obésité et la sédentarité. Mais également, l’Inspection Académique qui, en accordant un nombre d’heures aux enseignants afin de réactualiser le projet, a contribué à son bel aboutissement. La mairie de Canet, quant à elle, a apporté son aide logistique.

Les enseignants de l’école des Myosotis ont chaleureusement remercié, à la fin de la manifestation, les bénévoles professionnels de l’art culinaire et sportifs qui depuis deux ans adhèrent et partagent cette sensibilisation auprès des petits élèves, mais aussi des parents.

Une belle expérience à renouveler l’année prochaine !

19:51 Publié dans Santé, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : myosotis, manger bouger | |  Facebook | | |  Imprimer | |