21/10/2013

Canétoiles a invité Henri Seroka, producteur du film «Le Consul de Bordeaux»

canettoiles,henri serokaDernièrement, le ciné-club «Canétoiles» a proposé à son public la projection du film portugais «Le consul de Bordeaux» de Joao Correa et Francisco Mendez. 

Il s'agit du premier évènement phare de cette 15ème saison puisqu'à cette occasion, Henri Seroka producteur et compositeur de la musique du film, a effectué le déplacement depuis Bruxelles pour présenter cette œuvre et animer une rencontre avec les participants. 

Mettant en lumière une page, à tort, méconnue de notre Histoire, le film fut longtemps ovationné par un public à la fois enthousiaste, ému et attentif jusqu'au générique de fin. Tous les participants sont restés au terme de la projection pour engager un débat avec Henri Seroka. 

Ce dernier a apporté un éclairage essentiel sur la genèse du projet, les difficultés pour le mener à terme notamment en évoquant un métier totalement nouveau pour lui : celui de producteur du film.

Il a ensuite poursuivi sur la composition de sa partition musicale, essentielle au récit de ce film qui va concourir au titre de meilleur film de l'année au Portugal et pourrait également figurer parmi la sélection des nominés pour la prochaine Cérémonie des Oscars. 

Enfin rappelons que cet évènement qui s'est achevé par une dédicace d'ouvrages, a été une première pour le public qui a pleinement apprécié les nouvelles conditions de projection mises en place par le ciné-club au lycée Rosa Luxemburg.

En effet, l’auditorium est désormais équipé à l'identique d'une salle de cinéma, d'un vidéo projecteur haute définition, d'un grand écran et d'un système acoustique haute-fidélité.

10:45 Publié dans Culture, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canetoiles, henri seroka | |  Facebook | | |  Imprimer | |

20/10/2013

Exposition des adhérents de l’association des Arts Plastiques à l’ESAT les Terres Rousses

esat,atelier arts plastiquesLes deux salles de l’Esat, accueillantes et lumineuses, ont permis de mettre en valeur les œuvres des artistes des ateliers des arts plastiques de Canet.

Chacun, avec sa sensibilité et son imagination, a traité les thèmes proposés par les intervenants dans les différents ateliers : aquarelle avec Alain Vannier, dessin, avec Dominik Chaudoir, acrylique avec Pat Romero et encadrement d’art avec Claude Côme.

Edwige Des Georges a installé, pour sa part, une série de sculptures pleines de tendresse réalisée à l’atelier Escultors de Catalunya. 

Le vernissage de cette exposition fut animé et fort amical.

Exposants et visiteurs échangèrent chaleureusement leurs points de vue tout au long de la soirée.

L’ESAT, représenté par François Escoubet, offrait ensuite le verre de l’amitié à une assistance enthousiaste

Une mosaïque de toasts aux saveurs très diverses.et originales surprenaient et ravissaient tout à la fois.

Cette belle rencontre entre l’Art et le Site de l’Esat a permis à de nombreux visiteurs de découvrir un petit bout de Canet qui mérite le détour. 

L’ESAT facilite l’insertion de travailleurs handicapés dans le monde du travail. Ainsi 3 lignes de produits sont réalisées dans cet établissement: les biscuits catalans, et les ‘’délices’’ pour l’apéritif sans conservateurs et enfin la ligne des vins Terra Rosa, entièrement fabriqués sur place.

La boutique est ouverte les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h à 18h.

10:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : esat, atelier arts plastiques | |  Facebook | | |  Imprimer | |

01/10/2013

Musique et Sculpture à la Galerie des Hospices, Jordi Barre et Philippe Lavaill

C’est toute une vie d’artiste qui a été exposée à la Galerie des Hospices.

Pour retracer et faire découvrir aux plus jeunes ce que fut la vie de Jordi Barre, « Les Amis du Vieux Canet » ont convié les fidèles du chanteur emblématique de notre département à une émouvante inauguration.jordi barre,philippe lavaill

Pour témoigner de leur attachement et de leur amitié, deux cent personnes avaient répondu présent à l’invitation lancée par la municipalité.

Gisèle Gayraud, adjoint en charge des affaires culturelles, ainsi que René Roudières, président de l’association « Les Amis du Vieux Canet » ont, tour à tour, livré leurs impressions sur cette magnifique exposition faite des planches explicatives et de photos relatant la vie et l’œuvre du chanteur. Sa fille Virginie, qui s’implique inlassablement lors d’expositions analogues, a tenu à féliciter et remercier tous celles et ceux qui entretiennent la mémoire de son père qui nous a quittés en février 2011.

Jordi Barre, poète et chanteur engagé a toujours milité pour la reconnaissance de la culture et de la langue catalane. Celui qui reçut en 1992 la « Creu de Sant Jordi » des mains de Jordi Pujol président de la « Generalitat de Catalunya » a chanté dans la France entière, mais aussi en Espagne, au Portugal, en Angleterre et même au Japon.jordi barre,philippe lavaill

Cette exposition a été aussi l’occasion d’admirer un travail plus intimiste de Philippe Lavaill, artiste franco-catalan, qui nous a offert tout l’été ses sculptures monumentales réparties dans les rues du village et de la plage. Il nous a présenté ici une œuvre métallique énergique, de laquelle surgit une force créatrice puissante et singulière.

Comment ne pas être subjugué devant la tête de métal d’une licorne mystérieuse, ou celle d’un ours, gueule ouverte, tout droit sortie d’un imaginaire tranchant comme l’acier mais puissamment poétique.

On a pu aussi s’attarder un instant devant la sculpture à ombre portée spécialement crée par Philippe Lavaill, évoquant un portrait de Jordi Barre. Un Jeu subtil de lumière dans les interstices du métal projette alors le visage du chanteur sur le mur. Le rendu est magnifique, presque magique.

Pour clôturer cette inauguration, chacun s’est alors dirigé vers un buffet apéritif offert par la municipalité, prenant néanmoins le temps d’admirer et de parcourir la biographie et les œuvres exposées.

18:44 Publié dans Culture, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jordi barre, philippe lavaill | |  Facebook | | |  Imprimer | |

23/09/2013

Exposition collective de Marc Doury et Claudine Picard

A compter du 5 octobre, la Galerie des Hospices met en avant deux peintres, et ce jusqu'au 17 novembre.

Marc Doury est diplômé des Arts Appliqués de l’académie Bujean à Poitiers. Ancien graphiste et illustrateur, il est artiste peintre professionnel depuis 1997.
marc doury,claudine picardSes œuvres déclinent, dans une large palette, des paysages urbains ou champêtres, des marchés, des ports de pêche au gré d'une balade, de la côte Vermeille au Canigou. Une grande partie du travail présenté dans cette exposition, s'ancre dans l'Histoire et la Mythologie, notamment le mythe universel de Saint Georges.
Des études, des peintures à l’huile, et des sculptures vous feront redécouvrir ces scènes de batailles pleines de bravoure où évoluent équidés, humains, dragons et chevaliers réunis autour d’un même symbole.

 

marc doury,claudine picardClaudine Picard est diplômée de l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Son travail est une recherche expérimentale par une expression picturale figurative mettant en correspondance des sujets symboles avec des objets habités et mystérieux. Cet artiste apprécie que ses œuvres soient en relation avec le lieu qui les accueille. Aussi, la thématique du vin et des caves trouve un écho dans le passé de la Galerie des Hospices. Sur toile ou sur bâche, les natures mortes de Claudine Picard nous immergent dans une ambiance où les objets choisis par des associations de formes de couleurs et de climat sont en résonance entre eux et semblent vivre sous nos yeux grâce à la magie de la peinture. 

Ouvert tous les jours de 15h à 18h
Entrée gratuite

18:43 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marc doury, claudine picard | |  Facebook | | |  Imprimer | |

09/09/2013

Un ciel chargé d’eau n’a pas découragé les visiteurs au Forum des Associations

Comme chaque année s’est déroulé très récemment, le Forum des Associations, rendez-vous annuel incontournable pour les Canétois, et qui signe le départ d’une rentrée tonique et pleine de projets.

Une quarantaine de stands ont été installés sous chapiteau, au Théâtre de la Mer, et une foule dense s’est pressée dès 11h pour prendre çà et là les renseignements indispensables auprès des membres de telle ou telle association.

Francis Clique, premier adjoint, accompagné de nombreux conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration traditionnelle et n’a pas manqué de s’attarder devant certains stands.

Qu’il s’agisse du domaine sportif, culturel, ou de loisir, un vaste choix, parmi la centaine d’associations recensées sur la commune, s’offre à tous, sans considération d’âge ni d’origine.

Découvrir la randonnée ou la sculpture, chanter dans une chorale ou pratiquer le Karaté, danser la Country, ou faire du théâtre, tout est prévu pour répondre à l’attente de chacun, et ainsi, renforcer une cohésion sociale et solidaire et briser l’isolement dont souffrent certains, et ce pour une cotisation annuelle très abordable.

Mais le temps, hélas, n’a pas été de la partie et en fin d’après-midi, les violentes averses qui se sont abattues, n’ont pas entamé le succès, sans cesse renouvelé, d’un évènement majeur dans la vie de la commune.

forum des associations

 forum des associations

 forum des associations

 

forum des associations

 

forum des associations

 forum des associations

 

forum des associations

 

forum des associations

 

forum des associations

 

forum des associations

 

forum des associations

forum des associations

 

forum des associations

 forum des associations

12:45 Publié dans Culture, Film, Livre, Loisirs, Musique, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forum des associations, associations | |  Facebook | | |  Imprimer | |

03/09/2013

Canet revit ses grandes heures moyenâgeuses au pied du château vicomtal

Le village tout entier a renoué avec ses racines médiévales et s’est tourné vers son histoire et son riche passé.journées mediévales

Le moyen âge a ressurgit, et a attiré une foule nombreuse.

journées mediévalesDurant deux jours, les chevaliers ont offerts aux voyageurs et autres manants de passage, aux abords du château, de superbes tournois à l’épée ou au sabre, et les ont invités aux festivités que Gausfred II, seigneur de Canet, a données en leur honneur.

Un campement d’artisans s’est installé dans les ruelles du village et l’on pouvait découvrir çà et là les secrets de la fabrication d’une armure ou d’une cote de maille ou déguster une bonne cervoise bien fraiche revenue du fonds des âges. 

Non loin des étals, sur la place du château, un maitre fauconnier a fait une splendide démonstration de son art sous les applaudissements nourris d’une assistance émerveillée. Qu’il était merveilleux de voir évoluer, passant du poing du dresseur au sommet d’une maison, en survolant le public, la buse de Harris, ou le Pygargue à tête blanche, cet aigle devenu emblème du drapeau américain.

Comme sortis d’un film de Cameron, façon « Avatar », les Tanarucks et leur univers féérique et fantastique ont défilé au son des pipeaux et tambourins dans le village, et chacun a pu admirer l’infinie grâce de fées perchées sur leurs échasses qui suivaient un cortège d’elfes moqueurs tout droit sortis du « Seigneur des anneaux ». journées mediévales

journées mediévales

journées mediévales

journées mediévalesjournées mediévalesjournées mediévales

journées mediévalesjournées mediévalesjournées mediévales

12:47 Publié dans Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : journées mediévales | |  Facebook | | |  Imprimer | |

27/08/2013

Les Canétois se sont recueillis devant leur saint protecteur, St François de Paule

Le 25 aout dernier, la Confrérie de la Sanch de Canet s’est inscrite une nouvelle fois dans la tradition, en prenant en charge l’animation de la fête annuelle du Saint protecteur, unissant les Canétois au culte de Saint-François de Paule.

dc-1294 (LeBlog).jpgAprès la procession d’entrée, les membres de la Confrérie se sont inclinés devant le resplendissant polychrome ensoleillé de la statue de Saint-François de Paule.

Un public de 250 personnes s’est rassemblé en l’église Saint-Jacques où la messe a été célébrée par Père Fabio, assisté des membres de la Confrérie pour l’animation de la liturgie.

Au nom de la ville, le premier adjoint, Francis Clique, entouré de nombreux élus a renouvelé le vœu qui consacre la cité au culte de Saint-François de Paule, Saint protecteur de la ville.

L’historien, Robert Saut, devait immanquablement en assurer le prononcé en Catalan. Le traditionnel cierge enrubanné des couleurs catalanes et offert par la municipalité a été allumé dans une ambiance sobre et solennelle.

Le Président de la Confrérie, Serge Alberny, dans son mot d’accueil, a présenté l’historique de la vie du Saint protecteur et n’a pas manqué de saluer la fidélité et toute l’implication de la municipalité, pour que les traditions culturelles soient préservées à Canet.

En outre, il a précisé que Saint-François de Paule (1416-1507), fait partie des Saints qui ont donné autrement leur vie que par des formes traditionnelles de Martyr comme l‘avait été Saint-Jacques, le Saint Patron de Canet. Il faisait partie de ces hommes baignant dans l’idéal Franciscain. En tant qu’Ermite, il était  à la recherche du dépouillement absolu, de l’humilité radicale. Il créa le groupe des Minimes s’égrainant un peu partout, notamment à Perpignan.

Après l’épidémie de 1632 à Perpignan, en 1674, une nouvelle épidémie de peste sévissait à Canet. Les consuls de la cité se sont mobilisés, les processions se sont ainsi organisées et constituées avec les religieux des Minimes de Perpignan pour porter les reliques  de Saint-François de Paule dans les rues de Canet.

Le 27 Août 1854, les Canétois témoignèrent encore leur gratitude à Saint-François de Paule, leur protecteur, afin qu’il intercède en leur nom auprès de Dieu pour enrayer la grave épidémie de choléra qui frappait leur village.

Le Conseil de la Communauté Séculière de Canet institua la Fête annuelle en souvenir des bienfaits obtenus.

Le verre de l’amitié devait conclure cette cérémonie.

12:46 Publié dans Commémorations, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alberny, st françois de paule | |  Facebook | | |  Imprimer | |