30/05/2014

Mohamed Benbelgacem expose ses photos au Novotel de Rivesaltes

 photo,mohamed benbelgacem

Jusqu’au 16 juillet, un canétois d’un talent rare expose son travail de photographe au Novotel de Rivesaltes.

Ce canetois de cœur d’une soixantaine d’années, d’origine algérienne, se nomme Mohamed Benbelgacem, et peine curieusement à être reconnu par sa ville d’adoption qui l’a accueilli depuis bientôt 20 ans.

Il expose dans les salons de cet hôtel quelques-uns de ses plus beaux clichés d’insectes peuplant notre département, Mohamed parcourant inlassablement les tous les recoins de notre région à la recherche de « la petite bête », papillon ou libellule, qui deviennent alors sa grande source d’inspiration.

Mais sa curiosité d’artiste ne s’arrête pas là. Sa brillante maitrise du portrait, en couleur ou noir et blanc, est admirable, tout comme celle des emblématiques paysages de montagne ou du littoral, desquels se dégage le sentiment de calme apaisant du petit matin.

Sa passion de la photo, il la garde chevillée au corps depuis l’âge de 18 ans, époque où il quitte son pays pour monter à Paris et s’inscrire à l’École des Beaux-Arts. Fraichement diplômé, il se perfectionnera aux Arts-Déco, section photo, au temps où ses photos argentiques, après avoir été murement pensés, prenaient vie dans l’obscurité d’un labo, sous les effluves des révélateurs et d’autres chimies magiques.

Mais en attendant, il faut vivre. Pendant plusieurs années, il exercera sa profession dans le commerce, à Paris et à Canet par la suite, ne délaissant pas pour autant la photo.

Aujourd’hui à la retraite, il lui consacre tout son temps, et maitrise intégralement la chaine graphique, de la prise de vue, en passant par la retouche, le tirage et l’encadrement.

Cet investissement personnel lui a valu d’être maintenant reconnu par des instances photographiques de renom. Il est en instance d’être promu artiste de la Fédération Internationale de l’Art Photographique, la célèbre FIAP.

Ses œuvres sont dorénavant publiées dans de nombreux concours, nationaux et internationaux, ce qui lui a valu d’être primé en Serbie (médaille d’argent 2014), au Vietnam (médaille de bronze 2014) ou à Collioure où il a remporté le premier prix de la ville en janvier dernier.

Exposition « La nature s’expose » - Novotel de Rivesaltes – Entrée libre jusqu’au 16 juillet – www.mbenbelgacem-photographie.fr

14:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, mohamed benbelgacem | |  Facebook | | |  Imprimer | |

28/05/2014

Les jeunes sapeurs-pompiers de Canet en immersion en Irlande

 jeunes sapeurs pompiers,irlande

Les jeunes sapeurs-pompiers de Canet se sont rendus, mi-mai, en voyage pédagogique en Irlande. Ce séjour a été une grande réussite, grâce au soutien de l’Amicale des Sapeurs-Pompiers de Canet.

Tous les ingrédients étaient réunis. Tout d’abord, visites culturelles, découverte des paysages splendides de la campagne irlandaise (Upper Lake, Wicklow Mountains...), rencontres avec de jeunes irlandais dans leur collège, ainsi qu’avec les pompiers locaux de Dublin et Maynooth.

Ensuite sur le plan sportif, les jeunes, au travers d’un match, ont pu découvrir le Hurling (sport national irlandais), Plus intellectuel, ils ont visité l'université où étudient près de 2.000 étudiants du monde entier,et la bibliothèque ancienne (Russel Library) de Maynooth. Enfin, et peut-être pas le plus facile, ils ont vécu des moments d’échanges linguistiques intenses.

Il faut souligner l'enthousiasme et la bonne tenue des J.S.P. Canétois et surtout le formidable accueil des autorités, personnalités et homologues pompiers de la ville de Maynooth qui, ne l’oublions pas, est jumelée avec Canet.

14:49 Publié dans Culture, Loisirs, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeunes sapeurs pompiers, irlande | |  Facebook | | |  Imprimer | |

26/05/2014

Les lycéens ont couru pour «Action contre la Faim»

Mi-mai, les élèves de seconde du lycée Rosa Luxemburg ont participé à la course contre la faim, organisée au niveau national par l'ONG «Action contre la Faim». 

C'est la 4ème fois que le lycée participe à cette mobilisation humanitaire, impulsée par le proviseur Olivier Briffaut, relayée et organisée de main de maître par l'équipe pédagogique d'histoire-géographie-éducation civique.lycée rosa luxemburg,action contre la faim

Près de 350 élèves, encadrés par leurs professeurs, ont couru dans la joie et la bonne humeur autour du lycée sur un parcours de un kilomètre, effectuant au maximum dix tours.

Après avoir été sensibilisés dans le cadre de leur programme de géographie, les élèves s'impliquent concrètement dans une action de solidarité, montrant ainsi que chacun peut participer à son niveau. Ils recherchent d'abord un ou plusieurs parrains qui s'engagent à verser une somme d'argent pour chaque tour effectué. 

Après la course, les élèves récoltent, auprès de leurs parrains, les promesses de dons. L’argent est ensuite remis à l’ONG « Action contre la Faim» qui lutte contre ce fléau à travers le monde. Cette année, les fonds récoltés permettront de soutenir Madagascar, un des pays les plus pauvres au monde, dans lequel plus d’un enfant sur deux souffre de malnutrition.  

Par cette action, le lycée Rosa Luxemburg, comme beaucoup d’autres établissements scolaires de France, s’inscrit dans un programme humanitaire mondial afin de lutter contre un des fléaux qui concerne la planète depuis toujours. 

Bravo aux élèves de seconde pour leur formidable mobilisation.

14:48 Publié dans Culture, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lycée rosa luxemburg, action contre la faim | |  Facebook | | |  Imprimer | |

23/05/2014

Clap de fin pour Canétoiles !

Pour la clôture de sa 15e saison, l‘apéritif du ciné-club, sous la présidence André Carpentier, s’est déroulé à l’Hôtel du Port, dans une ambiance festive et conviviale.canetoiles

Plus tard dans la soirée, un public nombreux était présent à la séance de projection du 22emeet dernier film de la saison 2013/2014, puisque l’auditorium du lycée Rosa Luxemburg affichait complet.

Le film d’Anne-Marie Etienne «Sous le figuier» a reçu un accueil très chaleureux des cinéphiles et rendez-vous est pris pour l’Assemblée générale le 21 juin prochain, suivi du repas de fin de saison au restaurant de l’hôtel «Le Galion».

La prochaine saison débutera le mardi 30 septembre prochain.

Bon été à tous. 

14:47 Publié dans Culture, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canetoiles | |  Facebook | | |  Imprimer | |

21/05/2014

Le Bord de mer, selon Martine Sanac, à la Galerie des Hospices

Martine est imprégnée de sa peinture, et une gouache écarlate coule dans ses veines. Elle la vit, la pense à tout instant, la rêve, lui donne ses petits matins, la boude, tempête contre elle, mais elle ne peut s’en passer, comme une addiction.

martine sanacElle découvre la peinture voici presque 25 ans au cours d’un séjour à Uzès chez un couple d’artistes. C’est une révélation.

Cet ancien professeur de droit amorce alors un virage décisif, et dès lors, la passion ne l’a jamais quittée.

Martine est une enfant du pays. Originaire de Villeneuve de la Raho, elle a choisi de s’installer à Canet depuis quelques années. Il n’est pas rare de la croiser, en compagnie de son vieil ami, son chien Solo, le long de la plage à la recherche de l’instant, fugitif et éphémère, qui sera magnifiquement réinterprété au bout de son pinceau magique.

Elle note, croque, griffonne, été comme hiver. Et dans son atelier, aux premières lueurs de l’aube, elle couche sur la toile ou le bois, le fruit de ses escapades maritimes.

La mer est la source intarissable de son inspiration. Et la plage, est son théâtre. 

Les personnages qui évoluent sur le sable, marchant poétiquement, tout de blanc vêtus pour certains, nous invitent à la douceur, au rêve, et à l’insouciance. Nul besoin de visage académique pour comprendre son message : l’imaginaire se passe des yeux, de la bouche et du nez, et de l’expression qui nous submerge et nous séduit, émane des poses magnifiques qu’ont ces êtres évanescents.

Rien n’est dur, agressif, et violent. Tout n’est qu’enfance, promenade avec son chien, barque de pêcheur ou pâté de sable. Une invitation à la nostalgie, au passé joyeux des vacances d’antan, telle une délicieuse madeleine de Proust.

Sur les deux étages de la Galerie des Hospices, Martine nous donne les clés de sa création au travers d’une cinquantaine de toiles qu’elle expose jusqu’au 29 juin prochain.

Plus de 500 personnes ont répondu à l’invitation du vernissage de cette magnifique exposition qui, à n’en pas douter, rencontre un immense succès, tant l’artiste est aujourd’hui appréciée et reconnue bien au-delà des frontières Canétoises.

Galerie des Hospices – Bord de Mer – Martine Sanac – exposition jusqu’au 29 juin- Entrée Libre tous les jours de 15h à 18H.

14:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martine sanac | |  Facebook | | |  Imprimer | |

15/05/2014

Les Amis du Vieux Canet sont partis à la découverte de Rennes-le-Château, Chalabre et Mirepoix

 avc,amis du vieux canet

Tenter de comprendre le mystère de Rennes-le-Château dans l’Aude, et pourquoi pas mettre la main sur son pactole bien caché, voilà ce que la cinquantaine de membres de l’Association des Amis du Vieux Canet, sous la conduite de son président René Roudières et de son épouse Dominique, avait entrepris de faire.

Le présumé trésor découvert par l’abbé Saunière à la fin du XIXe siècle, qui a fait sa soudaine fortune, a fait l’objet de nombreuses thèses, commentées par Pauline, la guide.

Après une heure d’explications passionnantes, et les recherches demeurant, hélas, infructueuses, le groupe a repris le car en direction de Chalabre, a trente kilomètres de Rennes-le-Château.

Sur place, un guide haut en couleurs a fait visiter les quartiers pittoresques de cette petite ville de 1.100 habitants fondée avant le XIIe siècle.

Après un excellent repas dans un restaurant de la vielle ville, le groupe a repris la route en direction de Mirepoix, située entre Carcassonne et Foix, ou chacun a pu admirer le centre-ville qui plonge les visiteurs dans le Moyen Age, tant son architecture et son atmosphère sont caractéristiques des bastides médiévales.

Une guide charmante et compétente a fourni mille explications sur la cathédrale Saint Maurice, la Maison des Consuls ou la place des Couverts, située exactement au centre de la bastide.

Fatigués, mais ravis de cette magnifique journée, chacun a repris place dans le car conduit de main de maître par Karine qui a ramené à bon port tout le monde, prêt à repartir à la découverte de nouvelles villes de notre région.

avc,amis du vieux canet

16:59 Publié dans Culture, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avc, amis du vieux canet | |  Facebook | | |  Imprimer | |

14/05/2014

Quatre artistes ont exposé aux Terres Rousses

 martine guerin,derek,key moore,edwige des georges

Dernièrement a eu lieu le vernissage, à L’Esat des Terres Rousses, de l’exposition collective de 4 artistes Canétois, qui nous ont invités à découvrir leur univers.

Martine Guerin, est sculpteur et céramiste, et après avoir été boursière à la Casa Velasquez de Madrid, elle est, un temps, graphiste dans la publicité, puis mène ensuite une carrière d'enseignante de front avec son activité d'artiste indépendante. Elle travaille le grès, la faïence ou la porcelaine, et ses poteries sont des pièces uniques. En tant que céramiste, elle puise son inspiration dans des sources anciennes, mésopotamienne, étrusque ainsi que japonaise.

Derek Moore est né à Warrington, au nord-ouest de l'Angleterre. Il partage avec son père la passion de la voile. Suivant une scolarité jusqu'à l'adolescence à l'Ecole des Beaux-Arts de Warrington, il accédera au Collège des Beaux- Arts de Manchester pour apprendre le graphisme et le design. Il travailla pour une agence de publicité et après une carrière d'environ trente années, Derek devint directeur de création à l'agence londonienne de publicité Barkers.

Il illustra aussi diverses publicités pour magazines et livres de poche, puis redevenu indépendant, se consacra à la navigation et la peinture des aquarelles. On comprend que, de la combinaison de sa passion pour l'art, pour les bateaux et pour la mer, naisse une production esthétique et technique d'excellentes « marines ».

Désormais, il partage son temps entre la navigation, la peinture et la restauration d'un « vieux gréement » classique de 12 mètres.

Kay Moore, son épouse, nous permet d’admirer un travail très personnel.

De ses peintures jaillissent des couleurs vives et chatoyantes qui mettent en situation des scènes de rues, des feuilles d’arbres, ou des personnages abstraits à double visage. On y découvre aussi des paysages imaginaires, ou le noir sublime un trait vif et précis.

Enfin, Edwige Des Georges, décoratrice-étalagiste, est autodidacte et a hérité de la passion de son père pour la peinture et la sculpture. Elle s’adonne dorénavant à la sculpture où elle déploie un talent certain, doublé d’une grande sensibilité. Ses sculptures de nues de femme mettent en évidence la maitrise qu’elle a sur la matière, sur l’expression des poses et des gestes qui ne laissent pas indifférent. 

16:59 Publié dans Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martine guerin, derek, key moore, edwige des georges | |  Facebook | | |  Imprimer | |