01/02/2015

Une journée à Barcelone avec les jeunes

Dans le cadre des sorties découvertes du patrimoine local, les jeunes du Conseil Municipal des Enfants et des Jeunes (CMEJ), ainsi que des ados de la Maison des Jeunes se sont rendus à Barcelone, fin 2014.cmej,barcelone

Parce qu’il est important de faire découvrir aux jeunes les richesses culturelles de la région catalane, Barcelone, capitale de la catalogne du sud, était le choix rêvé. Ce fut aussi l’occasion pour ces jeunes Canétois de se rencontrer dans une ambiance conviviale, sortie du cadre scolaire.

C’est donc, avec un temps clément, que dès 8 h le matin, près de 40 jeunes accompagnés de quelques parents, des animateurs et de Bruno Canet, conseiller municipal délégué au CMEJ et aux adolescents ont pris le départ direction l’Espagne.

L’arrivée à Barcelone ne pouvait se faire que sur les Ramblas, artère palpitante autour de laquelle la vie s’organise et toujours incroyablement animée. C’est en petits groupes que divers lieux furent visités comme le célèbre marché « La Boquria », véritable spectacle pour les yeux avec sa structure de fer et de verre très Art Nouveau, ses étals colorés et ses poissonnières et bouchères vêtues de magnifiques tabliers bordés de dentelle.

La visite s’est poursuivie au marché « Fira de Santa Llucia » où les visiteurs ont pu trouver tout ce qu’il leur fallait pour entrer dans l’esprit des fêtes d’une manière très catalane et populaire.

Plus tard et toujours très encadrés par les adultes, la journée s’est terminée dans les grands magasins et les rues commerçantes les plus animées de Barcelone, pour la plus grande joie de ces demoiselles.

Le retour à Canet se fit vers 20 h avec espoir de renouveler ce genre de journée, fatigante mais très enrichissante.

16:29 Publié dans Culture, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cmej, barcelone | |  Facebook | | |  Imprimer | |

30/01/2015

« Il était une fois dans l’Est » pour le concert du Nouvel An

 orchestre symphonique,françois ragot

Nonobstant les événements tragiques de ce début janvier, le maire de Canet, Bernard Dupont, a tenu à ce que le concert du Nouvel An se déroule normalement , car, dit-il, "la culture en général et la musique en particulier sont les meilleures armes contre l'obscurantisme et l'intolérance."

C'est donc devant une salle comble que François Ragot, à la tête de l'Orchestre symphonique de Canet, commence ce concert avec la magnifique ouverture de la Chauve-souris de J. Strauss.

Devant une partition difficile, l'orchestre s'est révélé très maître de soi et a donné le ton pour le reste de la soirée placée sous le thème « Il était une fois dans l'est » dont font partie les incontournables valses de l'Empereur et le Beau Danube bleu. Mais la surprise est venue des trois solistes.

Fanny Vicens, virtuose de l'accordéon mais également pianiste pédagogue qui a assis sa culture musicale pendant 10 ans à la Sorbonne après des débuts à Perpignan.

Hélène Duret, clarinettiste à la sonorité éclatante, à la double culture classique et jazz. Elle a obtenu un prix classique de clarinette au conservatoire de Montpellier tout en suivant un cursus de jazz.

Enfin le violoniste, Susumu Okajima médecin japonais et violoniste virtuose amateur qui a exécuté avec brio les airs bohémiens de Sarasate.

Ce voyage dans l'est de l'Europe, a amené, le public, jusqu'en Russie avec la danse du sabre de Khatchatourian et même en Égypte avec une œuvre d'un contemporain catalan, Marc Timon : « Collyseum » en passant par la Hongrie avec les danses éponymes de Brahms.

Cerise sur le gâteau, Michel Tignères professeur de flûte a accompagné chaque œuvre par un bref mais passionnant commentaire, toujours teinté d'humour.

Le public Canétois n'a pas manqué de saluer avec enthousiasme les différents œuvres concoctées par le directeur artistique et chef de l'orchestre de Canet qui a montré, pour l'occasion, une réelle maîtrise tout en décontraction et une direction sans faille d'un orchestre concentré et rivé à sa baguette.

Une véritable réussite tant par la qualité des solistes et de l'orchestre que par le choix des œuvres.

Rendez-vous le 29 mars pour le concert de printemps avec le premier concerto de Chopin interprété par François-Michel Rignol et le 4ème concerto de Reinecke par Hélèna Riols.

 orchestre symphonique,françois ragot

16:19 Publié dans Culture, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : orchestre symphonique, françois ragot | |  Facebook | | |  Imprimer | |

27/01/2015

Le trophée FIACRE 2013-2014 est remis au Rotary Club de Canet

 rotary club

Début janvier, Alain Tignol, gouverneur 2013-2014, accompagné de Dominique son épouse et de Joëlle Cramoix, adjointe au gouverneur, a remis au Rotary Club de Canet le trophée FIACRE (fidélisation et accroissement de l’effectif) pour l’année 2013-2014. 

Ce trophée récompense le club du District 1700 sur les 91 clubs qui a su fidéliser ses membres et qui a nettement augmenté son effectif. 

Yves Renard, président 2013-2014, a remercié le Past-Gouverneur pour cette distinction et a félicité tous les membres du club qui ont permis d’obtenir cette récompense. Au sein du club règne une bonne convivialité et un esprit d’équipe, deux éléments nécessaires au bon fonctionnement d’un groupe. 

Le Rotary International compte 1,2 millions d’adhérents dans le monde et ces membres interviennent dans diverses actions humanitaires comme la lutte contre la polio (Polio+), la recherche sur le cerveau (Espoir en tête), la banque alimentaire, le soutien aux étudiants et universitaires (RYLA, Students échange…). 

Rappelons que la devise du Rotary International est « SERVIR ».

16:21 Publié dans Commémorations, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rotary club | |  Facebook | | |  Imprimer | |

25/01/2015

Any Mrozinski-Tran et Alain Bouils ont exposé à l’Esat les Terres Rousses

Du 12 Janvier au 6 Février, le Domaine des Terres Rousses a accueilli une nouvelle exposition de peintures et sculptures.

En effet, l'aménagement d'un caveau présentant tous les produits fabriqués dans différents ESAT, a donné l'idée à François Escoubet d'organiser des expositions d'artistes permettant d'allier l'art et les plaisirs gustatifs.

terre rousse,any mrozinski,alain bouils

Any Mrozinski-Tran a exposé ses dernières œuvres où elle a abandonné le figuratif au profit de l'imaginaire.

Cette suite de toiles intitulées  "Freedom" (liberté) nous invite à un voyage au-delà de tout continent existant…

Venue récemment à la peinture et totalement autodidacte, elle a débuté par l’aquarelle, l’encre de Chine et maintenant, elle se consacre principalement l’acrylique. Certains de ses tableaux reflètent ses origines asiatiques.

Depuis peu, elle a découvert le plaisir de travailler l'argile dans l'atelier de l’association " Escultors de Catalunya", alors à quand une prochaine exposition mêlant peinture et sculpture ?

Elle a pu, en dehors des cours de 2 artistes de Céret, Marie-Frédérique Bey et Martine Guérin, bénéficier des conseils précieux d'Alain Bouils, qui a exposé avec elle quelques-unes de ses œuvres en argile cuite. 

Alain Bouils est, effectivement, lui aussi peintre et sculpteur autodidacte.

Ses premières rencontres avec la peinture commencent dès son plus jeune âge. La passion des formes va nourrir son imagination beaucoup plus tard.

Le vivier de tableaux, de croquis et dessins de Pablo Picasso est pour lui une source d'inspiration et de réflexion. L'idée d'interpréter ses œuvres est récente.

" Le coup de cœur d'un tableau provoque mon impulsion créatrice. C'est dans cet état d'esprit que je travaille, que je m'amuse, que je délire et que je crée "

La terre cuite lui offre de grandes possibilités d'expression et de réalisation. 

Les très nombreux invités qui se sont rendus au vernissage ont pu apprécier les dernières œuvres de ces 2 artistes, mais aussi les différents et superbes crus des Terres Rousses et les "mises en bouches" variées, toutes plus délicieuses les unes que les autres, produites au Domaine.

16:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terre rousse, any mrozinski, alain bouils | |  Facebook | | |  Imprimer | |

29/12/2014

Michel Saut raconte le nom des rues de sa ville ..

michel saut,ruesEn flânant dans Canet et en regardant les noms de rues, ne vous êtes-vous pas déjà posé la question  : « mais pourquoi ce nom ? »

Si, parfois il est facile de répondre à la question, personnages célèbres, références historiques ou géographiques, quelquefois cela reste mystérieux pour les Canétois et encore plus pour les touristes; noms écrits en catalan, noms de personnalités locales…. pourquoi ce nom, quelle en est la signification ou l’origine ?

Qui aujourd'hui sait que la rue de l'Espigolaire vient du catalan « espigol », qui désigne un épi « oublié » que l'on pouvait ramasser après la moisson ? Et qui se souvient aussi de François Aliès, maire de Canet de 1918 à 1919, immortalisé dans une impasse du village ?

Pour combler cette lacune, Michel Saut, Canétois de souche et amoureux de sa ville, a fait un énorme travail de recherche et a ainsi donné une définition à plus de 300 rues Canétoises.

C’est dans un livret, disponible à la mairie et ses annexes ou sur le site de la ville, que l’on peut se procurer ce recueil d’informations et ainsi répondre aux interrogations suscitées par le nom de certaines artères de la commune.

16:24 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel saut, rues | |  Facebook | | |  Imprimer | |

08/06/2014

Les collégiens de 6e rencontrent Chantal Cahour

chantal cahour,collège de la cote radieuseLa médiathèque de Canet a accueilli, en partenariat avec la Médiathèque départementale de Thuir, les élèves de 6e 5 du Collège de la Côte Radieuse.

Ils venaient y rencontrer l'auteur de littérature jeunesse Chantal Cahour, avec qui ils ont travaillé pendant quatre mois dans le cadre du "Feuilleton" du Prix des Incorruptibles, manifestation nationale destinée à encourager la lecture des élèves de tout âge à travers tout le pays.

Le défi relevé par Chantal Cahour, déjà auteur d'une trentaine de romans pour la jeunesse, consistait à envoyer le premier chapitre d'un livre à écrire à une douzaine de classes à travers la France puis de continuer le livre en fonction des réactions et des idées envoyées par les élèves. La classe du collège de Canet a été, selon les mots de l'auteur, "l'une des plus réactives" et plusieurs de ses suggestions ont été conservées pour le résultat final, soit pour des moments-clés de l'intrigue ou même pour le choix des prénoms de certains personnages.

Chantal Cahour vivant à Angers, l'ensemble des échanges s'est fait par courrier électronique de novembre à février de cette année et les élèves et l'auteur se rencontraient en chair et en os pour la première fois !

L'occasion pour les élèves d'assouvir leur curiosité sur le projet, mais aussi sur le métier d'écrivain, mystérieux à bien des égards. 

Et, satisfaction suprême, ils ont eu le bonheur de découvrir le livre auquel ils ont contribué, à peine sorti de l'imprimerie depuis une semaine et avant même sa sortie officielle en librairie. Ils sont donc tous repartis avec un exemplaire de Fantôme et carnet magique dédicacé par l'auteur et offert par la Médiathèque départementale.

14:53 Publié dans Culture, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chantal cahour, collège de la cote radieuse | |  Facebook | | |  Imprimer | |

01/06/2014

Les Voix du Midi réunies à Toulouse

Mi-mai la chorale C'Music de Canet a participé à un rassemblement de chorales à Toulouse, place du Capitole, organisé par "les Voix du Midi" au profit de l'association "Premier de Cordée" (sport à l’hôpital). 

Les « Voix du Midi » est un évènement organisé par le Lions Club. L’objectif 2014 était de faire connaitre l’association «Premier de Cordée». Celle-ci initie la pratique du sport à l’hôpital et du Handisport à l’école. 

Le chef de chœur de cette réunion de toutes les chorales présentes, la Canétoise Carole Martinez, s'est illustré en dirigeant les 500 Choristes sur "Erilé". 

En début d’après-midi, les 21 chorales se sont dispersées dans le centre-ville de la ville rose en chantant, pendant que des cours de chants étaient dispensés à l'intérieur du Capitole toujours au profit de "Premier de Cordée". 

Plus tard, en début de soirée, les 21 chorales se sont regroupées place du Capitole pour chanter ensemble. 

Bel après-midi où les «Voix du Midi» ont enchanté la cité rose.c'music,carole martinez

 

14:50 Publié dans Culture, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : c'music, carole martinez | |  Facebook | | |  Imprimer | |