10/09/2012

Maternelles et Primaires ont repris le chemin de l'école

Dans les quatre écoles de la plage et du village la rentrée des classes des "petits" s'est déroulée sans anicroche. Enfants (et parents !) avaient hâte de retrouver le chemin de l'école !

Afin de maintenir un cadre de vie scolaire agréable, et d'offrir ainsi aux enfants et enseignants les moyens efficaces de bien apprendre et d'enseigner, la commune ne lésine pas sur l'enveloppe financière qui prévoit en 2012, un budget de dépenses d'investissement de l'ordre de 200.000 €.

Côté effectifs, ce n'est pas moins de 810 enfants qui ont rejoint les bancs de leur classe, 540 à l'école "Mermoz" et "Pierre et Marie Curie pour les "grands" en élémentaires et pratiquement 270 élèves aux "Myosotis" et "Pâquerettes" pour les tout-petits des maternelles.

Ecole Pierre et Marie Curieecoles, rentrée, classes

Sylvie Lorente, la Directrice de cette école qui accueille 272 enfants répartis sur 12 classes, dont une étant une classe dite d'"Intégration Scolaire" pour l'accompagnement des enfants présentant un handicap, se félicite de sa rentrée qui s'est très bien passée. En outre, les enfants de CM1-CM2 ont le privilège d'avoir un merveilleux outil à disposition, un TBI ou "Tableau Blanc Interactif", sorte de panneau tactile de grande dimension relié à un ordinateur. Fini la craie ou le marqueur et place au stylet ! 

Ecole Les Pâquerettes

La nouvelle Directrice, Mme Fagède, se félicite d'une rentrée qui s'est déroulée sans incident, et les 151 enfants peuvent profiter aujourd'hui  d'un nouveau préau et d'un revêtement dans la cour flambant neuf.

Pour s'occuper de tous ces bambins, 6 enseignants sont en poste secondés par 6 agents territoriaux spécialisés pour l'éducation en maternelle. 

Ecole Jean MermozIMG_1206 Indep(1559 1169).JPG

267 enfants ont fait la rentrée dans une école dirigé par le Directeur, Raymond Fournols, en charge de l'établissement depuis 3 ans, mais doté d'une grande expérience puisque dans l'enseignement depuis 38 ans. Là aussi, une rentrée effectuée sans problème majeur, dans une école relookée et dont on peut admirer une façade fraichement repeinte qui satisfait pleinement le corps enseignant dans son ensemble.  

Ecole Les MyosotisIMG_1202 Indep(1559 1169).JPG

120 gamins évoluent cette année dans un cadre rénové, encadrés par 5 enseignants. Un nouveau préau, en place depuis quelques mois, des dortoirs pour les petits repeints durant l'été, des travaux d'entretien visant a renforcer les mesures de prévention contre l'incendie, un projet d'aménagement des toilettes et lavabos, la nouvelle directrice Mme Riedel, s'estime très satisfaite d'un rentrée qui laisse augurer d'une bonne année scolaire. 

Si d'autres communes ont eu à déplorer, ça et là, des problèmes d'effectifs ou d'enseignants, Canet, en maternelle et en primaire, a accueilli ses "petits" dans un climat calme et serein : il n'en faut pas plus pour bien démarrer une année qui sera longue.

10:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecole, maternelles, primaires | |  Facebook | | |  Imprimer | |

31/08/2012

Saint François de Paule, saint protecteur de Canet, célébré par la population dans les rues du village

procession,saint françois de paule

La « Confrérie de la Sanch », en ce dimanche 26 Août, s’est inscrite une nouvelle fois dans la tradition, en prenant en charge l’animation de la fête annuelle du Saint protecteur, afin de resserrer les liens unissant les Canétoise et Canétois au culte de Saint-François de Paule.

Après la procession d’une centaine de participants, dans les rues du village, derrière la lourde et fleurie cadirette dans laquelle resplendissait le polychrome ensoleillé de la statue de Saint-François de Paule, un public nombreux s’est rassemblé en l’Eglise Saint-Jacques pour assister à la célébration de l’eucharistie.procession,saint françois de paule

Au nom de la ville de Canet le maire, Bernard Dupont, a renouvelé le vœu qui consacre la cité au culte de Saint-François de Paule, Saint protecteur. La messe a été célébrée par le Père Fabio, assisté des membres de la « Confrérie de la Sanch » pour l’animation de la liturgie.

Le Président de l’association, Serge Alberny, dans son mot d’accueil a présenté l’historique de la vie du Saint protecteur.

En effet, il a précisé que Saint-François de Paule (1436-1507), fit partie des Saints qui ont donné autrement leur vie que par des formes traditionnelles de Martyr comme l‘a été Saint-Jacques le Saint Patron de Canet. Il faisait partie de ces hommes baignant dans l’idéal Franciscain. Il était en tant qu’Ermite à la recherche du dépouillement absolu, de l’humilité radicale. Il créa le groupe des Minimes s’égrainant un peu partout, mais aussi à Perpignan.

Après l’épidémie de 1632 à Perpignan, en 1674, une nouvelle épidémie de peste sévit à Canet. Les consuls de la cité se sont mobilisés, ainsi les processions se sont organisées et constituées avec les religieux des Minimes de Perpignan pour porter les reliques de Saint-François de Paule dans les rues du village.

Le Conseil de la Communauté Séculière de Canet institua la Fête annuelle en souvenir des bienfaits obtenus.

Le 27 Août 1854, les Canétois témoignèrent encore leur gratitude à Saint-François de Paule, leur protecteur afin qu’il intercède en leur nom auprès de Dieu pour enrayer la grave épidémie de choléra qui frappait Canet. 

Dès lors le 27 Août, est instituée la fête votive en hommage à Saint-François de Paule.

10:38 Publié dans Blog, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procession, saint françois de paule | |  Facebook | | |  Imprimer | |

30/08/2012

Toute l'année, la SNSM veille sur les plaisanciers

snsm,mer,plaisanciers,sauveteurs

(Robert Chesaux, Président de la SNSM de Canet) 

Une avarie moteur et le bateau part à la dérive, un blessé à bord qu’il faut prendre en charge, un accident de scooter de mer à deux milles des côtes, tous ces dangers qui guettent le monde de la plaisance nous rappellent qu’il y a des hommes généreux qui n’hésitent pas à sortir par tous les temps pour secourir celles et ceux qui parfois commettent des imprudences : cet ange gardien, c’est la SNSM de Canet. (Société Nationale de Sauvetage en Mer)

Et Robert Chesaux, 70 ans, n’en est pas peu fier, lui qui est Président de la SNSM de Canet depuis plus de 5 ans et œuvre en son sein depuis 1999.

Sous sa responsabilité, l’unité de sauvetage de la station, créée voici trente ans, ne compte pas moins de 28 membres sauveteurs embarqués, tous bénévoles, avec pour unique objectif de secourir gratuitement les vies humaines en danger, en mer et sur les côtes, 24h/24 et 365 jours par an.

Et ce sont tous des hommes d’exception, discrets, disponibles, qui mettent parfois leur vie en danger pour sauver celle des autres.

Pour accomplir cette mission, la « Canétoise III », superbe vedette rapide de 12 mètres et dotée de 2 moteurs de 410 cv mène l'équipage plus vite, plus loin et avec encore plus de sécurité sur les sauvetages. Il faut dire que la « belle » a couté 480.000 €, financée par la Région, le Conseil Général, les subventions de la ville de Canet, et par les dons des particuliers. La municipalité met à disposition des locaux et un pontage. L’embarcation soufflera bientôt sa première bougie.

Chaque membre d’équipage a sa spécialité à bord : « patron », radio, mécano, canotier, secouriste. Le « patron », François Pereira, est responsable de la navette et de la formation de l’équipage, et les sauveteurs reçoivent un équipement technique à la pointe de la recherche en matière de protection et de sécurité. 

Canal 16 sur la VHF ou 112 sur son portable sont les chiffres magiques qu’il faut avoir à l’esprit en cas de problème. Le « CROSS Méditerranée » (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) prend alors en charge l’appel de détresse qui, après analyse de la situation, transfère immédiatement l’intervention vers l’unité de sauvetage locale, la SNSM, qui se rendra sur place jusqu’à 20 miles de côtes.snsm,mer,plaisanciers,sauveteurs

Dès l’alerte du CROSS, le patron réunit son équipage et appareille en moins de 15 mn. Tel fut le cas, fin Juin dernier ou 3 appels de détresse ont été reçus en 3 jours.

Robert Chesaux se souvient de l’été 2011, son équipe était sortie à 20 reprises, dont 11 sauvetages entre le 1er et le 15 aout. Fort heureusement les années suivent et ne se ressemblent pas forcément.

Reste un aspect essentiel de la mission de sauveteur : la formation.

Etre charpentier, commercial ou plombier, ne prédestine pas au sauvetage en mer, et implique forcément d’être formé correctement.

Bruno Canet, sauveteur bénévole depuis plusieurs années aux cotés du Président rappelle que « l’équipage se doit d’être au meilleur niveau de performance dans l’exercice de sa mission. Nos sessions de formation au Pôle National de Saint Nazaire ou de La Ciotat, nous permettent d’être en phase avec les nouvelles technologies au service de la sécurité en mer, et la complexité de nos systèmes de navigation a parallèlement crée de nouveaux besoins de formation » 

Ces hommes viennent en aide auprès des navigateurs de « tout poil » et si bon nombre d’incidents pourraient être évités par une meilleure prévention, il ne faut pas perdre de vue que la navigation en mer recèle des dangers insoupçonnés.

Ayons un pensée pour ces « Saint Bernard des mers », et ne les oublions pas lors d’une prochaine sortie.

13:54 Publié dans Blog, Nautisme, Sécurité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : snsm, mer, plaisanciers, sauveteurs | |  Facebook | | |  Imprimer | |

11/08/2012

Un été de folie à la Maison des Jeunes

Les jeunes canétois sont vraiment privilégiés !! 

En plus de bénéficier d'un temps radieux, les canétois de 10 à 15 ans ont LEUR Maison Des Jeunes, une équipe d'animateurs dynamiques et une programmation du tonnerre. 

maisons des jeunes

Pour les plus jeunes, de 10 à 12 ans : La Passerelle.

Organisé par Julie et Nicolas, ce mois de juillet fût placé sous le signe de la découverte des richesses de notre département avec la mise en place de 2 mini séjours.

Dans la forêt de Py-Mantet et «au fil de l'eau» pour le premier et sur les rives du lac des Bouillouses, autour de l'activité «pêche» et en toile de tente pour le second.

Pour compléter la période, un projet photo «intergénérationnel» avec une artiste photographe, Eva Navarro, des rencontres sportives, des minis tournois, une grande soirée grillade/karaoké. Et des sorties bien sûr : accro branche, tyrolienne, parc aquatique et une journée croisière avec « Navivoile » pour découvrir le littoral en catamaran.

Une période à guichet fermé pour La Passerelle qui a affiché complet sur les 4 semaines. 

Pour les plus grands, l'équipe de l'Accueil de Loisir Sans Hébergement Ados avec Nathalie et Xavier, s’est mobilisée pour proposer un programme complet et diversifié pour les 12 à 15 ans.

Au cours de la première semaine, Xavier et les jeunes ont accueilli leurs homologues de Font-Romeu dans le cadre d'un échange «Entre Mer et Montagne» dont s’était le match retour. Nathalie, de son côté a organisé un «Déjeuner presque parfait» avec des lots de prestige pour des repas à thème plus originaux les uns que les autres.

Les jeunes ont aussi profité des diverses manifestations organisées par l'Office du Tourisme dans le cadre des «Tournées des Plages» et d'animations sportives dont du Street golf, le Challenge Ados XIII, les Aqualympiades avec les plus jeunes et enfin le Beach meeting qui a rassemblé plus de quatre-vingt ados du département pour un grand tournoi sur le sable. 

Chaque année, les animateurs impliquent les adhérents dans un projet de «Chantier».

Cette année, les jeunes, ont souhaité réfléchir sur un aménagement extérieur. Ce projet a débuté par la création d'un espace pique-nique avec des tables en bois et des voiles d'ombre. Pour la suite, un barbecue et un chemin d’accès est en cours de préparation. 

Côté sorties, et à leur la demande, rando subaquatique, bouées tractées, accro branche, Parc aquatique et la aussi croisière Navivoile, en catamaran. 

Pour clôturer ce mois de juillet avec des souvenirs pleins les yeux, ils ont profité de la présence de DJ Martial, le Maître des soirées ados de la Maison des Jeunes.

Il est temps de refermer la page du livre de l'été et de penser aux prochaines vacances d'automne...

19:19 Publié dans Blog, Loisirs, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maisons des jeunes | |  Facebook | | |  Imprimer | |

10/08/2012

L’eau manque : la préfecture renforce ses mesures

Selon un nouveau communiqué de la Préfecture en date du 31 août, la situation continue à se dégrader suite au manque de pluies.

Le déstockage des barrages des Bouillouses et de Vinça est nettement en avance sur la saison. Le débit du Tech est historiquement bas. Des problèmes de desserte en eau potable commencent à apparaître dans certains secteurs.Des mesures plus contraignantes sont mises en œuvre dans les bassins versants du Tech, de la Têt et de la plaine du Roussillon, placés en situation de crise.restrictions,eau,prefecture

Face à cette situation, le Préfet des Pyrénées Orientales a décidé de compléter les mesures de restriction de l'usage de l'eau dans les bassins versants de la Têt et du Tech et d’y inclure à présent les nappes de la plaine du Roussillon et la Cerdagne.

Les dispositions prises en juillet dernier sont abrogées et sont remplacées par des mesures plus contraignantes.thumbnailCA5THZMI.jpg

Notre commune est concernée par ces mesures et les principales contraintes qu’imposent ces dispositions (pour les particuliers) sont les suivantes :

  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts privés, des jardins d’agrément est totalement interdit.
  • L’arrosage des jardins potagers est autorisé entre 20 heures et 8 heures.
  • Il est interdit de laver les véhicules hors des stations professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou techniques (ex : bétonnières) et pour les organismes liés à la sécurité.
  • Il est interdit de remplir des piscines ; la mise à niveau et la première mise en eau en fin de travaux sont néanmoins autorisées.

Toutes ces dispositions prennent effet à compter du 9 août et demeureront en vigueur jusqu’au 15 octobre prochain.

Vous pouvez prendre connaissance de l'intégralité de l’arrêté préfectoral ici.

09:58 Publié dans Blog, Science | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : restrictions, eau, prefecture | |  Facebook | | |  Imprimer | |

02/08/2012

Elles étaient à Douarnenez ..

Un moment fort pour « l’Association des Bateaux du Patrimoine » et le port de Canet qui avaient donné rendez-vous aux barques latines pour embarquer et rejoindre la flottille de Douarnenez.

Un départ très convivial avec tous les acteurs du patrimoine maritime catalan, invités d'honneur à « Temps Fêtes de Douarnenez » regroupés autour du GAPAMAR (Groupement d’Associations Patrimoine Maritime Roussillonnais), la municipalité de Canet, les responsables portuaires et les employés du port. 

Lors de l'apéritif, Bernard Dupont, maire de Canet, a expliqué la politique municipale et la place qu'elle donne au patrimoine navigant avec un quai spécialement conçu à cet effet, accessible au public et à une soixantaine de bateaux, dont une quinzaine classée et une dizaine de barques « catalanes ». Le port de Canet est une référence depuis plus de vingt ans dans ce domaine. 

P1020100.jpegL'embarquement sur les camions, organisé par les manutentionnaires du port, s'est passé sans problème et deux jours plus tard, après plus de mille kilomètres de route, les barques flottent sur une autre mer. 

Un moment d'angoisse pour les « patrons » et, les premières minutes écoulées, tout s’est bien passé. Après un mile de navigation, les bateaux ont pu rejoindre le reste de la flottille catalane composée entre autre de notre monument historique navigant « Notre Dame de Consolation » ainsi que les trois barques de Catalogne Sud au sein desquelles « Santa Espina », bien connue sur notre côte, anciennement de Collioure.

Toutes ces ambassadrices de catalogne sont prêtes à naviguer en montrant un savoir faire très particulier qui a permis à « Albada » et « Santa Espina » de remporter le prix des meilleures manœuvres.P1020076.jpeg

Le village des Catalans créé autour d'une paillotte de pêcheurs a connu un beau succès auprès des nombreux visiteurs. Un petit regret, le manque de producteurs locaux à l'image des Basques, pour promouvoir leurs produits.

La documentation sur le département a été appréciée de tous ; les échanges avec les équipes du parc marin de la mer d'Iroise et ceux du parc naturel marin du golfe du lion furent nombreux.

Huit jours plus tard, retour en Catalogne après un repas breton offert par « Temps Fêtes Douarnenez » avec le sentiment d'une mission accomplie au nom de la région Languedoc Roussillon et du département des Pyrénées Orientales.

14:29 Publié dans Blog, Loisirs, Nautisme, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : douarnenez, bateaux du patrimoine, gapÄmar | |  Facebook | | |  Imprimer | |

29/07/2012

Tout le village à l’inauguration de l’avenue de Perpignan

Après la rue Miailhes à la plage, place à l’avenue de Perpignan au village d’être sous le feu des projecteurs.IMG_0967 Indep(1559 1169).JPG

La modernisation et la remise en état de la voirie vieillissante, initiées par la municipalité, continue. Les réseaux enterrés étant anciens, le village se devait de bénéficier d’importants travaux de rénovation qui se sont étalés d’octobre 2011 à juin 2012. Ce ne fut pas chose facile car les commerçants, sans oublier bien entendu les riverains, ont subi durant ces longs mois les désagréments liés aux engins de chantiers travaillant sous leurs vitrines ou leurs fenêtres, les fermetures de rues, la poussière et le bruit ; mais aujourd’hui force est de constater que le résultat est à la hauteur de leurs espérances.

La réfection de l’avenue de Perpignan qui traverse de part en part le village a nécessité pas moins de 4.000 m2 d’enrobé, 3.300 m2 de trottoirs, et plus de 1.350 m2 de pavés pour un coût global de deux millions quatre cent mille euros. Ce sont des dizaines d’entreprises qui ont travaillé sans relâche pour que la voie ancienne retrouve une nouvelle jeunesse.

Un tel chantier ne pouvait se concevoir sans la participation active de la Communauté d’Agglomération de Perpignan Méditerranée (PMCA) qui a financé toute la réfection du réseau d’eau potable, usée et pluviale, pour la somme de un million neuf cent vingt cinq mille euros.

Le SYDEEL66 et la commune, sont intervenus a hauteur de quatre cent soixante cinq mille euros pour assurer la rénovation des réseaux aériens électriques, la mise en place de l’éclairage public avec l’implantation de quarante luminaires supplémentaires, l’installation de tout le mobilier urbain, bancs, corbeilles et aménagements paysagers.

IMG_0958 Indep(1559 2079).JPGPas moins de cinq cent personnes ont assisté au traditionnel coup de ciseau dans le ruban tricolore en présence de nombreux élus, auxquels s’était joint Jean Claude Torrens, représentant PMCA. Le maire, accompagné de René Roudières, élu et homme clé de l’opération parce que chargé des Travaux, de l’Environnement urbain et du Patrimoine a tenu à remercier la population pour la patience dont elle a fait preuve.

« Ces opérations de rénovation, déclare Bernard Dupont, ne peuvent voir le jour sans une grande concertation avec les commerçants qui, conscients des enjeux, se sont tous investis dans le projet.

Je vous garanti, a-t-il dit, que les désagréments endurés, sont le gage d’un retour sur investissement certain, que les souffrances subies sont un mal nécessaire pour prospérer dans l’avenir. Votre patience, et notre détermination à améliorer votre quotidien, est le départ d’une nouvelle impulsion dans le village. Bon vent à Canet Village »

Sous le soleil brulant de midi, tous se sont ensuite retrouvés autour d’un pot de l’amitié offert par la municipalité.

12:23 Publié dans Blog, Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avenue de perpignan, inauguration, village | |  Facebook | | |  Imprimer | |