16/06/2015

La préfète Josiane Chevalier visite la Cave des Hospices

benassis,josiane chevalier

De par sa volonté affirmée d’aller à la rencontre des acteurs économiques du département, Josiane Chevalier, Préfète des Pyrénées Orientales, a répondu favorablement à l’invitation de Michel et Marc Bénassis, propriétaires du Domaine des Hospices.

Pour saluer sa venue, la cave et le caveau de dégustation avaient ouvert grandes ses portes, et père et fils se sont employés durant plus d’une heure à expliquer à la Préfète, séduite par un discours jeune et innovant, ce qu’est le dur, mais beau métier, de viticulteur-vigneron d’un domaine de plus quatre-vingt hectares qui s’étendent sur les terrasses de galets roulés de Canet et de Saint-Nazaire.

Pour répondre aux nombreuses questions que Josiane Chevalier a posées, des intervenants de choix ont pris part à la visite du domaine.

En premier lieu, Bernard Dupont, maire de Canet était accompagné de son premier adjoint, Francis Clique.

Michel Guallar était présent en qualité de président de Chambre d’Agriculture.

L’œnologue du domaine, Jean Michel Barcelo, a donné de nombreuses explications sur les modes de vinification, ainsi que Marc Guichet qui fournit l’appui technique auprès de la Chambre d’agriculture.

Le directeur de l’INAO, Jacques Paloc, ainsi que Franck Serdane, représentant le Crédit Agricole ont également pris part à la visite.

Connaître précisément les attentes des chefs d’entreprise, aller à la rencontre de celles et ceux qui font « bouger » économiquement le département et qui cherchent à en valoriser tous les aspects pour accroitre leur compétitivité, c’est une démarche vers laquelle la Préfète s’est engagée, en témoigne son implication dans de nombreux secteurs.

Et l’agriculture ni échappe pas, surtout lorsqu’il s’agit d’encourager et de saluer le travail de Marc, qui prendra officiellement dans quelques mois la gestion totale du Domaine Benassis. En effet, sa famille perpétue une tradition viticole en place depuis trois générations, et ce jeune diplômé, issu d’une école toulousaine d’ingénieurs agronomes, parlant plusieurs langues, puis formé aux Etats-Unis, prouve que depuis quelques années la transition s’effectue admirablement bien.

Un feu nourri de questions a permis à Marc et son père d’expliquer à la représentante de l’état, la pertinence dans le choix des cépages cultivés, la gamme des vins produits, qui sont passés en quelques années de 5 vins différents à plus de 18 aujourd’hui, les méthodes de vinification modernes pour produire des vins rosés, de couleur claire, et l’approche des circuits commerciaux, français et étrangers.

La préfète a tenu à souligner que les entreprises familiales comme celles-ci contribuent à développer une identité forte à la région, et plus précisément au département, encourageant Marc à entamer une réflexion sur l’œnotourisme qui attire une clientèle plus jeune, mais qui consomme d’une autre façon, alliant tourisme, tradition et découverte des régions viticoles.

Avant de terminer cette visite, chacun se devait de déguster, avec modération, quelques-uns des vins les plus prestigieux du domaine, un rosé du couleur très clair issu d’un assemblage de syrah et de grenache noir, le « Grande Terre Rouge », nouvellement médaillée d’or au Concours Général Agricole, puis enfin un excellent et nouveau grenache muté sur grain, tendance vintage.

A n’en pas douter, une visite qui aura éclairé, sur bien des points, la préfète Josiane Chevalier sur le magnifique métier de viticulteur, et dont la relève au Domaine des Hospices est d’ores et déjà parfaitement assuréebenassis,josiane chevalier

17:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benassis, josiane chevalier | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.