17/05/2015

Inauguration de la stèle « Lebreton » au port de Canet

solange fernand lebreton,stele

Au port de Canet, sur le parking Ajaccio, au départ de la jetée, en ce lieu inhabituel pour une célébration du 8 mai 1945, a été inaugurée une stèle à la mémoire de Solange et Fernand Lebreton.

Michel Saut, adjoint délégué aux anciens combattants, en maître de cérémonie a reçu Bernard Dupont les membres de son conseil municipal, les associations patriotiques et d’anciens combattants de la ville ainsi qu’un large public venu en nombre pour la circonstance.

Ce lieu apparemment insolite a été choisi pour rendre hommage à tous les passeurs qui constituèrent les filières d’évasion mises en place depuis le Roussillon dès 1940 et de l’immortaliser à travers une stèle dédiée à leur mémoire.

Ces passeurs, qui furent recrutés dans tous les milieux, étaient de toutes opinions et confessions. Solange et Fernand Lebreton firent partis de ceux-ci.

solange fernand lebreton,steleOriginaires de la région parisienne, ils se sont repliés sur Canet après la débâcle de 1940 et ont pris la gérance du l’hôtel du Tennis. Solange est déjà engagée comme agent de l’Intelligence Service au sein du réseau britannique Pat O’Leary. Fernand lieutenant dans l’aviation qui a échappé aux griffes de l’occupant, se lance lui aussi dans l’action clandestine aux côtés de sa femme. Ils sont soutenus par Jean Olibo dont l’épouse est institutrice à Canet Village et par Victoire Costecèque dont la mère travaille à l’hôtel du Tennis.

Leur mission est de faire évacuer par la mer, les pilotes alliés abattus dans le ciel de France. C’est donc sur la plage de Canet qu’un jour de novembre 1942, ils firent embarquer 42 aviateurs dans l’opération «  Rosalind » à bord du « Tanara » qui devait les emmener à Gilbraltar et en Angleterre afin de poursuivre la lutte contre les nazis.

Pour tous, ce chemin fut celui de la liberté au péril de leur vie.

Solange Lebreton dit « Chouquette » était l’âme du réseau Pat O’ Leary dans notre département. Puis agent P2 (hébergeuse) elle continue à œuvrer au sein du réseau « Françoise ».  Arrêtée en1943 à Canet, elle est alors déportée au camp de Ravensbruck duquel elle sera libérée en 1945. Elle décédera en 1981.

Son époux, Fernand, agent hébergeur (P1) depuis 1941, continuera également à œuvrer au sein du réseau « Françoise ». Il est arrêté en 1943 à Canet, puis après avoir séjourné à Frênes, il sera interné au camp de Sarrebruck puis à celui de Sachsenhausen. Il meurt pour la France en déportation en 1944 à Hersbrück en Allemagne.

C’est donc sur ce lieu de mémoire que les participants à cette inauguration ont salué le courage de tous ces résistants et ces patriotes, parfois restés dans l’anonymat, refusant la défaite et l’asservissement.

Souvent au péril de leur vie, ils surent dépasser leur destin individuel afin de préserver les valeurs de la République et assurer le destin collectif de la Nation.

18:47 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : solange fernand lebreton, stele | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Commentaires

Bonjour,

Je suis le fils de Solange LEBRETON issu d'un mariage ultérieur. Mais j'étais pupille de la nation du fait de l'union de ma mère avec Fernand LEBRETON.

Je suis bien sûr très fier de leur participation active au réseau de Pat O'leary. Leur histoire est de celles qu'on n'oublie pas.

Je remercie de tout cœur la ville du Canet pour l'hommage rendu à ces deux êtres exceptionnels.

venant d'apprendre par hasard l'existence de cette stèle je regrette cependant de n'avoir pas pu être présent à cette inauguration dont je n'ai malheureusement pas été informé.

Cordialement.


Henri DELTOUR

Écrit par : DELTOUR Henri | 25/06/2015

Les commentaires sont fermés.