22/04/2015

Marc Benassis réinvente avec talent les vins du Château des Hospices et obtient l’Or au Concours Général Agricole

marc benassis,concours general agricoleLouis, son grand père, était vigneron. Son père, Michel, lui a succédé, et aujourd’hui Marc, le petit fils, reprend avec brio le flambeau, et ce depuis quelques années maintenant.

Depuis trois générations, la famille Benassis travaille ses vignes et vinifie amoureusement ses récoltes pour le plaisir des amateurs de bons vins.

Un BTS de Viticulture Œnologie en poche, décroché à Montpellier, puis diplômé d’études d’ingénieur agronome à Toulouse, ce brillant Canétois de souche, au sortir de ses études en 2007, est venu tout naturellement seconder son père.

« Mes études finissaient fin juin, et début juillet, j’intégrais officiellement l’exploitation familiale » dit-il avec un sourire au coin des lèvres.

marc benassis,concours general agricoleEt à présent, il dirige l’exploitation de 50 hectares, surveillant et contrôlant toutes les étapes d’élaboration et de commercialisation d’un grand vin pour nous offrir la figure de proue de ce qu’il nomme très fièrement son « fleuron ».

« La Cuvée Grande Terre du Château des Hospices est le vin vers lequel je porte tous mes efforts, le haut de gamme de notre catalogue, souligne-t-il. Je l’ai présenté au Concours Général Agricole du salon de l’agriculture 2015, et nous avons obtenu la Médaille d’Or dans la catégorie Côtes du Roussillon Rouge 2012 ».

Il faut dire que ce vin est issu de vignes gérées en culture raisonnée sur les galets roulés de la Têt entre Canet et St Nazaire. Ce terroir rustique et caillouteux produit des vins magnifiques, très concentrés et l‘assemblage de Syrah, de Carignan et de Grenache noir lui confère des arômes de fruits rouges très expressifs, très confiturés, de type cerise, avec une légère note boisée.

De la cuvée Grande Terre, 5 à 6.000 bouteilles sont en partance vers les cavistes, les restaurants, et les commerces spécialisés.

Les distinctions et médailles, Marc les collectionne. « C’est la troisième médaille d’or depuis 8 ans, mais je ne cours pas après », nous confie-t-il. Etre primé aux Bacchus ou au Concours Général Agricole, les seuls concours auxquels il participe, tout comme être remarqué par la sélection Gault et Millau en 2011, ne va pas lui donner la grosse tête.

Et dans sa tête précisément, il a bien d’autres projets.

« Avant d’entamer une réflexion sur une orientation future en bio de notre vignoble, toutes les parcelles sont actuellement cultivées selon les principes de l’agriculture raisonnée. En d’autres termes, nous prenons en considération la vigne à travers ses besoins, et ne traitons ou apportons des engrais que lorsque cela est nécessaire »

Que souhaiter à ce jeune vigneron : de porter bien haut les couleurs de l’artisan vigneron qu’il est, au-delà de notre région, et de continuer de produire des vins de prestige, en mesure aujourd’hui de concurrencer sans rougir, les vins de Bordeaux ou de Bourgogne.

09:20 Publié dans Culture, Shopping | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marc benassis, concours general agricole | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.