16/06/2014

Repas champêtre annuel de l’Union Nationale des Anciens Combattants

C'est sous un soleil de plomb, une tramontane déchaînée, et heureusement à l'ombre du préau du Château de l'Esparrou et du chapiteau gracieusement mis à disposition par la commune qu'a eu lieu, dernièrement, le repas champêtre annuel organisé par la section de l'UNC de Canet.

Les festivités débutèrent par un apéritif de bienvenue, partagé avec Bernard Dupont, maire et président d'honneur, accompagné de trois adjoints, Armande Barrère, Gisèle Gayraud et Michel Saut ainsi que de Stéphane Loda, prouvant une fois de plus l'attachement de la municipalité de Canet au monde Combattant. Ensuite une délicieuse et copieuse fideoa, arrosée avec modération par les vins du Château, remporta tous les suffrages des convives.

Cette manifestation fut rehaussée par la présence de deux vétérans de la dernière guerre : Messieurs Alix Etheve et Jean-Baptiste Germain ainsi que de Madame Cuffi, veuve de notre regretté Jean Cuffi, figure légendaire des Associations Patriotiques Canétoises.

L'assistance se sépara en fin d'après- midi en se donnant rendez-vous pour la cérémonie d'anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle, le 18 Juin, les anciens combattants n'oubliant pas que leur principale vocation consiste en Devoir de Mémoire et entretien de la flamme du Souvenir.

unc

14:53 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : unc | |  Facebook | | |  Imprimer | |

13/06/2014

L’art et la manière de prendre un bon départ avec Robert Gil, starter officiel de « Mare Nostrum »

 robert gil,canet 66 natation,mare nostrum

« Et dire que je ne suis pas un bon nageur » nous dit Robert Gil, starter officiel du meeting de Canet en Roussillon, dans un éclat de rires tout Catalan.

Durant les deux jours qu’a duré le meeting de natation de Canet, inscrit sur le prestigieux circuit Mare Nostrum 2014 et qui a vu défiler les plus grands noms de la natation mondial, chacun a pu le voir, mais surtout l’entendre, sans trop y faire attention.

Et pourtant, l’imposante stature de Robert Gil a de quoi impressionner au premier regard.

Cet ancien gendarme de 58 ans, depuis trois ans à la retraite, est l’un des quatre starters français officiels reconnus et inscrits sur la liste FINA, la Fédération Internationale de Natation, organe officiel au plan mondial.

Lors de meetings comme ceux se déroulant à Canet, 36 personnes sont autour du bassin, ces derniers composant le jury de type FINA, en mesure d’enregistrer les performances des stars de la natation mondiale voulant officialiser leurs résultats au plan international.

Et Robert est fréquemment de toutes les grandes compétitions françaises, qu’il s’agisse des meetings de Marseille, St Raphaël, Rennes ou Chartres pour ne citer que les plus importants.

Concentré, immobile et attentif, il est celui qui lâche d’une voix métallique un « Take your marks » que les micros aux pieds de chaque plot de départs délivrent aux nageurs immobiles, prêts à se jeter à l’eau.

Puis, il appuie sur le bouton de son curieux appareil qui, dès lors, lance la course et le chronomètre.

« N’allez surtout pas croire que ma tâche se résume à appuyer sur un bouton de départ, nous confie-t-il. Avec les deux juges arbitres, nous devons veiller à ce que le départ se déroule dans les meilleures conditions, dans les règles qu’imposent la FINA, et tout faux départ est sanctionné. Je me suis intéressé à la natation en 1984, et la passion ne m’a jamais quitté. À l’époque, j’accompagnais à la piscine mes enfants qui commençaient à nager, et progressivement, je me suis intéressé à ce milieu sportif. Au fil des ans, j’ai gravi les échelons, ai suivi de nombreuses formations et je suis, aujourd’hui, en catégorie A, le grade le plus élevé pour les cadres techniques de la discipline. Sur ce meeting, je suis responsable du jury en place, et des 650 officiels de la Fédération.

« Dans notre sport, conclue-t-il, les moyens vidéos d’arbitrage n’ont pas droit de cité. Tout est visuel, et si un doute subsiste, il profite au nageur. »

Rigueur, sérieux, et compétent, telles sont les adjectifs qui caractérisent parfaitement la personnalité de Robert, également Vice-Président du Club Canétois, au grand désespoir de son épouse qui lors de grands rendez-vous ne le voit pas beaucoup.

Et la fête terminée, les bassins vidés de leurs nageurs, Robert pense déjà au prochain meeting qui l’attend, en Bretagne ou sur la Côte d’Azur peut-être.

robert gil,canet 66 natation,mare nostrum

 

14:54 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : robert gil, canet 66 natation, mare nostrum | |  Facebook | | |  Imprimer | |

09/06/2014

« La Plage Gourmande » vient d’ouvrir en front de mer

Un cadre moderne mais chaleureux, une touche chic et « classe », voilà ce qu’offre le nouveau venu des restaurants du front de mer qui vient d’ouvrir ses portes à deux pas du Casino.

« La Plage Gourmande » veut se démarquer de l’offre basique « moules frites » et offre à la clientèle désireuse d’authenticité, une carte de qualité, composée de produits frais en direct de producteurs locaux.

Pour y parvenir, les deux maitresses de maison, Danielle Lebreton et sa fille Elisabeth, issue de l’Ecole Hôtelière, ont confié la cuisine à Yannick Blancard qui a travaillé de nombreuses années sur les paquebots des plus grandes compagnies.

restaurant

Ce jeune Chef, qui mitonne des plats entièrement faits maison, nous invite à découvrir quelques-unes de ses spécialités, qu’il s’agisse des Pavés de saumon au beurre de cidre ou de l’Onglet de veau laqué façon « Thaï ».

Une adresse nouvelle qui viendra étoffer la famille des restaurants respectueux de qualité et de vraie cuisine.

« La Plage Gourmande » 18 Av. de la Côte Vermeille – Canet en Roussillon – tél. 04 68 28 59 63 – Ouvert toute l’année

14:53 Publié dans Shopping | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : restaurant | |  Facebook | | |  Imprimer | |

08/06/2014

Les collégiens de 6e rencontrent Chantal Cahour

chantal cahour,collège de la cote radieuseLa médiathèque de Canet a accueilli, en partenariat avec la Médiathèque départementale de Thuir, les élèves de 6e 5 du Collège de la Côte Radieuse.

Ils venaient y rencontrer l'auteur de littérature jeunesse Chantal Cahour, avec qui ils ont travaillé pendant quatre mois dans le cadre du "Feuilleton" du Prix des Incorruptibles, manifestation nationale destinée à encourager la lecture des élèves de tout âge à travers tout le pays.

Le défi relevé par Chantal Cahour, déjà auteur d'une trentaine de romans pour la jeunesse, consistait à envoyer le premier chapitre d'un livre à écrire à une douzaine de classes à travers la France puis de continuer le livre en fonction des réactions et des idées envoyées par les élèves. La classe du collège de Canet a été, selon les mots de l'auteur, "l'une des plus réactives" et plusieurs de ses suggestions ont été conservées pour le résultat final, soit pour des moments-clés de l'intrigue ou même pour le choix des prénoms de certains personnages.

Chantal Cahour vivant à Angers, l'ensemble des échanges s'est fait par courrier électronique de novembre à février de cette année et les élèves et l'auteur se rencontraient en chair et en os pour la première fois !

L'occasion pour les élèves d'assouvir leur curiosité sur le projet, mais aussi sur le métier d'écrivain, mystérieux à bien des égards. 

Et, satisfaction suprême, ils ont eu le bonheur de découvrir le livre auquel ils ont contribué, à peine sorti de l'imprimerie depuis une semaine et avant même sa sortie officielle en librairie. Ils sont donc tous repartis avec un exemplaire de Fantôme et carnet magique dédicacé par l'auteur et offert par la Médiathèque départementale.

14:53 Publié dans Culture, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chantal cahour, collège de la cote radieuse | |  Facebook | | |  Imprimer | |

07/06/2014

Une fin de saison chargée pour EDEN 66...

Ueden 66n atelier consacré aux sciences participatives s'est tenu le 23 mai, dans une salle des Voiles Rouges de Canet, dans le cadre de la fête de la nature. Cette manifestation s'inscrit dans un projet plus vaste dénommé « 65 millions d'observateurs » ; A ce titre EDEN 66 est d'ores et déjà correspondant local.

Dans le même esprit EDEN 66 s'est inscrit en tant que relais local dans le cadre du programme BioLit, programme de sciences participatives consacré au littoral méditerranéen.

Le 1 juin en réponse à une invitation du comité de la fête de l'étang de Saint-Nazaire EDEN a présenté un stand relatif justement aux sciences participatives. De sérieux contacts ont été pris.

Le 5 juin, EDEN animait la Journée départementale de l'environnement à Toulouges, dans le cadre du parc de Clairfont. Huit classes, représentant environ 200 enfants, ont présenté leurs travaux consacrés à l'environnement devant un jury qui a été enchanté par la qualité des travaux.

14:52 Publié dans Santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eden 66 | |  Facebook | | |  Imprimer | |

06/06/2014

La Country Canétoise a disputé la finale en Coupe de France

Tous les danseurs sélectionnés à Dax et Amiens s'étaient réunis le 31 mai et 1er juin à Châtellerault pour la finale de la Coupe de France et de Championnat de France de Country et Line Danse.

countryLe soleil a brillé pour le compétiteur Canétois, Corentin De Brito puisqu’il a décroché la première place de la Coupe de France dans la catégorie « Jeune division 3 ». Ce résultat a été obtenu, sans aucun doute, grâce à sa ténacité et sa volonté.

D’autre part, l'équipe « Country Soleil », formée par les danseurs de Canet en Roussillon et de St Cyprien, s'est classée deuxième de la Coupe de France dans la section « Créa' Team ».

Les brillants danseurs ont pu réussir ces telles performances grâce à leur coach Hélène, toujours disponible et de bons conseils. Elle a contribué à faire de ce week-end, un week-end end tout simplement formidable.

Alors un grand merci à Hélène.

14:52 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : country | |  Facebook | | |  Imprimer | |

05/06/2014

Le boutre «Nizwa» a fait escale quelques jours au port de Canet

 nizwa,boutre

Mi-juin, chacun a pu admirer un bateau que nous n’avons pas souvent l’occasion de voir sur nos côtes, et qui a jeté l’ancre dans le port de Canet pour une escale technique.  

Il s’agit d’un boutre traditionnel construit en 1992 au Sultana d’Oman.

Mais qu’est-ce au juste ? 

Nizwa, puisqu’il s’appelle ainsi, est un bateau de type « boutre » utilisé depuis le 9ème siècle pour le commerce et la pêche. Ce type d’embarcation est fabriqué dans l’ensemble des pays du Golfe Persique, l’Inde et de la cote Est Africaine. Appartenant à la grande famille des boutres, le Sambuk servait en particulier à la pêche à la perle et au commerce local. 

Ses caractéristiques sont impressionnantes. Fabriqué en Teck africain et bois exotiques du Pakistan et d’Inde, il mesure 28m de long pour 6m de large, est équipé de trois gréements latins offrant 220m2 de surface de voile, et peut embarquer jusqu’à sept personnes.  

nizwa,boutreJocelyn Pierre, son heureux propriétaire de 38 ans, est fier de nous en parler. « J’ai acheté ce bateau en 2004 sur un coup de cœur au cours d’un déplacement professionnel à Dubaï. J’ai alors effectue les travaux de rénovation à Ajman, un émirat proche de Dubaï, et afin de rendre à Nizwa le caractère historique et traditionnel des boutres du siècle dernier, j’ai travaillé avec une main d’œuvre locale constituée d’Indiens et de Pakistanais ayant les connaissances des techniques traditionnelles. Les travaux ont duré un an et demi avant que Nizwa puisse naviguer avec son nouveau gréement et être habitable, le long des côtes de Dubaï ».

Pour son retour en France, la route en mer Rouge a suivi de près les traces de l’aventurier et écrivain français Henry de Monfreid, telles que relatées dans ses ouvrages, notamment le plus connu « Les secrets de la mer Rouge ». Les écrits du célèbre navigateur ont inspiré de façon étroite le programme de retour. Cela a été une véritable aventure maritime, historique et culturelle, le bateau traversant des zones de navigations complexes, notamment en mer Rouge, au Yémen, à Djibouti, en Érythrée, ou au Soudan. 

Il a quitté le port de Canet le 16 juin et un convoi exceptionnel le conduit jusqu’à La Rochelle, d’où il participera fin juillet à « Temps Fête », le festival maritime de Douarnenez.

14:52 Publié dans Nautisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nizwa, boutre | |  Facebook | | |  Imprimer | |