23/04/2014

L’œuvre de Petersen, racontée aux canétois

petersen,rosenstein,blanchLa conférence sur l’architecte Viggo Dorph Petersen a attiré un public nombreux au théâtre Jean Piat qui affichait complet.

L’association des « Amis du Vieux Canet », initiateur de cette conférence, avait invité les deux auteurs de l’ouvrage qui lui est consacré, Jean-Marie Rosenstein et Robert Blanch.petersen,rosenstein,blanch

Durant une heure, diaporama à l’appui, Robert Blanch nous a guidés à travers l’œuvre gigantesque de l’architecte décédé en 1937, qui a laissé dans notre département des maisons et châteaux qui ne laissent personne indifférent, tant ces constructions interpellent et sont originales.

Ils se sont livrés à un minutieux travail de recherches, parcourant tous les recoins de notre département, pour recueillir là des témoignages, là des photos d’archives familiales, ou là encore des plans ou documents rares.

Les constructions nouvelles à l’époque ne faisant pas l’objet de permis de construire, et les archives de Petersen ayant été en partie détruites, la tâche ne fut pas facile.

Cet architecte danois, protestant, fit carrière dans le département dès la fin du XIXe siècle, y vécu plus de cinquante ans, et construisit pour une riche bourgeoisie méditerranéenne des châteaux dont on imaginerait qu’ils sont sortis tout droit d’un film de Walt Disney.

Ses constructions sont uniques, flamboyantes, esthétiquement novatrices et rompant avec le classicisme des demeures traditionnelles catalanes. Il sut aussi s’entourer de collaborateurs compétents, tels que Joseph Bertier, Julien Charpeil ou Jean Mérou.

Son talent s’exprimera auprès de grandes familles catalanes, les Bardou, les Pams, Ducup de Saint Paul, les familles De Rovira, Sauvy, Passama.

Le patrimoine architectural qu’il va laisser a sa mort est considérable.

Sans que la liste ne soit exhaustive, on peut citer le Château Ducup de Saint Paul à Perpignan, l’hôtel du Portugal à Vernet-les-Bains, le Château de Rey à Canet, celui de Saü à Thuir, le magnifique Château d’Aubiry à Céret, sans oublier le Château de Valmy à Argelès ou le Château de l’Esparrou qui fait la fierté de Canet.

Son implication professionnelle fut aussi industrielle, à l’image de l’usine de papier à cigarettes « Le Nil » à Perpignan, religieuse avec l’église de Pézilla de la Rivière, ou encore vinicole avec la réalisation de cuverie pour la cave Joseph Cuillé à Théza.

Jean-Marie Rosenstein répondit ensuite aux traditionnelles questions du public qui n’a pas caché son vif intérêt pour le célèbre architecte qui aujourd’hui mérite d’être pleinement reconnu.

« Viggo Dorph Petersen, Un architecte dans les Pyrénées Orientales – Jean-Marie Rosenstein - Robert Blanch – 30 € »

(photos : le Château de l'Esparrou)

10:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : petersen, rosenstein, blanch, esparrou | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Commentaires

Excellente conférence, très bien documentée!
Nous avons passé un moment culturel d'une grande richesse.
Merci à Mrs Rosenstein et Blanch
Nicolle et Michel Peus

Écrit par : Peus | 03/05/2014

Les commentaires sont fermés.