22/11/2013

La municipalité souhaite la bienvenue à cinq-cents nouveaux arrivants

Avoir choisi de s’installer et se fixer durablement à Canet, seconde ville du département, c’est une belle chose pour une municipalité qui se veut proche et au service de ses administrés. Et pour les en remercier, il était tout naturel de leur consacrer une cérémonie de bienvenue, simple mais conviviale, autour d’un verre de l’amitié.

Cet évènement, consacré aux nouveaux arrivants, s’est déroulé devant un parterre de canetois, d’élus, et bien entendu des personnes nouvellement installés dans la ville, qu’il convenait d’accueillir chaleureusement.

Environ 300 personnes avait pris place dans le nouveau bâtiment les Voiles Rouges, et Francis Clique, premier adjoint, a présenté à tous ceux, pour qui ces nouveaux visages n’étaient pas familiers, chacun des adjoints et conseillers municipaux de l’équipe majoritaire en place.

Puis, Bernard Dupont, le maire, est apparu sur l’estrade, sous les applaudissements de l’assistance.

A ses côtés, avaient pris place Fernand Siré, député de la circonscription, ainsi que Jean Claude Torrens, conseiller général.

« Vous êtes 500 cette année à avoir choisi cette ville, seconde commune du département après Perpignan, et votre arrivée porte aujourd’hui le nombre d’habitants à 13.500 environ. » a-t-il tenu à préciser en préambule.

Le maire a rappelé l’importance qu’il accorde à la transformation bénéfique de la station balnéaire qu’est Canet et son village, ancré dans ses traditions, en ville touristique, appelée à vivre et s’animer toute l’année, et pas seulement durant la période estivale.

« Pour ce faire, nous devons continuer de développer les services à la population, qu’il s’agisse de services publiques ou privés. C’est la seule voie possible pour accueillir de nouveaux résidents à l’année, qui ont ainsi à disposition les infrastructures indispensables. Nous devons être en mesure d’attirer, par exemple, des médecins spécialistes, et plus seulement généralistes, ou d’autres professions libérales. A l’image de l’actuel centre de radiologie, ou de l’étude de notaire en place. »

Autre point positif, le taux de résidentialisation, contrairement à d’autres villes du littoral, qui s’établit aujourd’hui à 48%, et qui représente le pourcentage de résidences principales sur l’ensemble de l’habitat. Bien loin des 13% du Barcarès, ou des 30% de St Cyprien. Mais rappelons aussi que la force de Canet est son côté cosmopolite : 80% des canétois viennent de l’extérieur, contre 20% environ de canétois de souche.

Enfin, Bernard Dupont a mis l’accent sur le thème majeur de sa politique municipale, la proximité, et tout particulièrement celle que les élus se doivent de mettre en œuvre au quotidien

« La perception de la vie publique est ce qu’on appelle la proximité, même si cette vie publique est mise à mal dans l’opinion des français. J’ai demandé à mon équipe d’être disponible, et faire en sorte qu’elle soit à l’écoute de la population, en toute circonstance. »

Avant de terminer son discours, Bernard Dupont a tenu à présenter aux nouveaux canétois, les commissaires de quartier, lien indispensable entre les problématiques de quartier et la mairie, ainsi que les directeurs municipaux au grand complet, relais de la politique municipale.

Et le maire de conclure, « Cette ville, quand on l’embrasse, on veut la garder ». Belle formule en guise de bienvenue, et belle invitation pour porter le verre de l’amitié autour d’un magnifique buffet.

 Ce qu’ils en pensent

 

IMG_4796 (Copier).JPGMarie Christine et Roland

« Nous connaissons Canet depuis 22 ans car nous y passions toutes nos vacances. Cela fait 20 ans que nous louons la même maison, au même propriétaire. Nous voici maintenant à la retraite, et nous avons décidé de quitter la Lorraine pour nous installer ici, au soleil. C’est dire l’attachement que nous portons à cette ville qui a su nous accueillir. » 

Bernard et Rose

« Nous venons de Nancy, et avons emménagé en mai IMG_4798 (Copier).JPGdernier. Les gens ici sont chaleureux et accueillants, et pour nous le plus gros changement c’est indiscutablement le temps. Enfin du soleil, même si la tramontane souffle parfois très fort. Mais c’est une région parfaite pour mon mari qui est en invalidité. Je ne connaissais pas le maire et son équipe, et je les trouve très dynamiques, ils donnent une bonne image de la ville. »

 

IMG_4804 (Copier).JPGChristelle 38 ans, et Lysian, 6 ans

« J’ai beaucoup bourlingué, et sur un coup de tête, j’ai décidé en septembre dernier de tout plaquer et de me fixer ici avec mon fils. Je ne connaissais pas la région, ou à peine, et vraiment je m’y plais beaucoup. Je suis née, et j’ai toujours vécu sur l’ile d’Oléron. Je dois dire qu’ici, contrairement à Oléron, ça bouge toute l’année, été comme hiver. La ville est dynamique, et je me rends compte que le maire et son équipe sont dévoués à la population. Il y a quantité d’activités, et tellement de choses à voir pour moi qui aime la randonnée. Mon fils s’est mis au judo et se plait aussi beaucoup à Canet, surtout la plage et la mer comme tous les gamins. Le hasard a voulu que je pose ma valise à Canet, il a bien fait les choses.»

17:23 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouveaux canétois | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.