31/05/2013

Une jeune entreprise revisite l’Espadrille et « met la barre très haute »

cap esaprdenya,espadrilles

Dans les années 60, Salvador Dali et Pablo Picasso les ont popularisées, tandis qu’Yves Saint Laurent leur rajoute un talon et les introduits avec succès dans les fêtes parisiennes. Elles incarnent le soleil, le bord de mer, les pontons de port, l’esprit Riviera, la plage et le farniente. Elles sont incontournables, intemporelles, elles séduisent, sans frontière générationnelle, les quinquas ou les ados. Il s’agit des Espadrilles, et on les adore.

cap esaprdenya,espadrillesMais il y a Espadrille, et espadrille, la nuance que souligne le E majuscule faisant toute la différence.

Unique en France, vient d’ouvrir à Canet, depuis un mois, un atelier de fabrication, qui revisite le thème de l’espadrille fabriquée « main » à partir de matériaux nobles, et plus particulièrement en cuir d’agneau, en cuir de Suède, velours ou brillant. Et c’est là, la spécificité de « Cap Espardenya », qui s’engage sur le créneau de l’Espadrille de luxe, concept novateur et totalement artisanal.cap esaprdenya,espadrilles

La quinzaine de modèles produits sur Canet sont uniques, et symbolisent avant tout le raffinement, l’élégance, le coté chic et authentique. L’objectif de cette petite PME, créée depuis un an et demi, est d’apporter un nouveau regard et un nouveau style sur cette chaussure mythique, par le biais de son design et par des cuirs sélectionnés, en gardant intact le processus traditionnel de fabrication.

Henri Philippe Baptiste, l’un des trois dirigeants, nous confie. « Je reviens d’un grand salon professionnel en Chine, intitulé « Chic Pékin », ou j’ai présenté quelques modèles. Nous étions les seuls à offrir ce type de chaussure, l’Espadrille, et je dois vous dire que l’engouement des chinois a été exceptionnel, au-delà de nos espérances. À l’image de certaines startups, nous avons été retenus pour représenter prochainement la chaussure française, dans un salon privé, qui réunira des investisseurs chinois. Nous croisons les doigts »

cap esaprdenya,espadrillesMais Henri Philippe, n’est pas seul à tenter cette magnifique aventure. Cet ancien professionnel du monde de la finance a travaillé pour des multinationales à Paris et en Angleterre. Les hasards de la vie ont voulu que ses chemins croisent, avec bonheur, ceux de Marguerite Lompech et de Françoise Chaumat.

Et le hasard fait parfois bien les choses. Marguerite, qui dirigeait une unité de production de fleurs sur Perpignan, s’occupe désormais à « Cap Espardenya » de la fabrication. Elle a d’ailleurs créé un point croisé de toute beauté, qu’aucune machine, à l’heure actuelle, n’est capable de reproduire.

L’espadrille sur mesure, dans le cuir et le modèle que vous avez choisis, c’est elle qui le réalisera de bout en bout. Il me faut, dit-elle, pas moins de 4 heures pour réaliser la paire d’espadrille. Mais le client est assuré d’avoir un produit original, totalement fait main. Nous ne transigeons pas sur la qualité. Porter nos espadrilles, c’est un peu comme porter des gants. Le cuir va s’adapter progressivement au pied, et procurera un confort inégalé ».

Quant à Françoise Chaumat, créateur de tous les modèles, « Cap Esperdanya » ne pouvait rêver de meilleure signature.

La ligne et le design, c’est à elle qu’on le doit.

Cette professionnelle de la chaussure a créé des collections pour de grands noms de l’industrie du luxe et ses références prestigieuses lui donnent de sérieux atouts. Son talent et son expertise sont passés chez Lanvin, Jean Paul Gaultier, Thierry Mugler, et son passage remarqué dans l’industrie cinématographique lui a permis de mettre en avant ses créations en chaussant, Alain Delon, Leonardo Di Caprio, Catherine Deneuve ou bien Monica Belluci.

Par son regard, et son approche créative, elle magnifie l’icône de la chaussure méditerranéenne nous précise Henri Philippe Baptiste.Sans elle, rien n’aurait été possible. Après un bref passage sur Perpignan, nous avons décidé avec bonheur de nous installer sur Canet. L’investissement est conséquent, le challenge ambitieux, mais l’objectif de produire 10.000 paires par an n’est pas déraisonnable. Il faudra alors recruter, former des jeunes, et nous développer le plus harmonieusement possible, sans perdre notre âme et avec, en tête, l’idée forte que nous défendons : produire une espadrille « haut de gamme » fait main et de façon traditionnelle.cap esaprdenya,espadrilles

Entre une section « cuir et maroquinerie » au Lycée de la Mer, et un atelier de fabrication d’espadrilles en cuir à deux pas de la page, voit-on se développer une synergie orientée « cuir » sur Canet ?

Une chose est sûre. Un dynamisme « rafraichissant » envahie la commune, porté par des entreprises innovantes et bourrées d’idées.

Alors bonne chance, et « Sempre Endavant ».

Cap Espardenya – Tél. 04 34 12 44 15 – contact@cap-espardenya.com

 

11:27 Publié dans Shopping | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cap espardenya, espadrille | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.