31/05/2013

Une jeune entreprise revisite l’Espadrille et « met la barre très haute »

cap esaprdenya,espadrilles

Dans les années 60, Salvador Dali et Pablo Picasso les ont popularisées, tandis qu’Yves Saint Laurent leur rajoute un talon et les introduits avec succès dans les fêtes parisiennes. Elles incarnent le soleil, le bord de mer, les pontons de port, l’esprit Riviera, la plage et le farniente. Elles sont incontournables, intemporelles, elles séduisent, sans frontière générationnelle, les quinquas ou les ados. Il s’agit des Espadrilles, et on les adore.

cap esaprdenya,espadrillesMais il y a Espadrille, et espadrille, la nuance que souligne le E majuscule faisant toute la différence.

Unique en France, vient d’ouvrir à Canet, depuis un mois, un atelier de fabrication, qui revisite le thème de l’espadrille fabriquée « main » à partir de matériaux nobles, et plus particulièrement en cuir d’agneau, en cuir de Suède, velours ou brillant. Et c’est là, la spécificité de « Cap Espardenya », qui s’engage sur le créneau de l’Espadrille de luxe, concept novateur et totalement artisanal.cap esaprdenya,espadrilles

La quinzaine de modèles produits sur Canet sont uniques, et symbolisent avant tout le raffinement, l’élégance, le coté chic et authentique. L’objectif de cette petite PME, créée depuis un an et demi, est d’apporter un nouveau regard et un nouveau style sur cette chaussure mythique, par le biais de son design et par des cuirs sélectionnés, en gardant intact le processus traditionnel de fabrication.

Henri Philippe Baptiste, l’un des trois dirigeants, nous confie. « Je reviens d’un grand salon professionnel en Chine, intitulé « Chic Pékin », ou j’ai présenté quelques modèles. Nous étions les seuls à offrir ce type de chaussure, l’Espadrille, et je dois vous dire que l’engouement des chinois a été exceptionnel, au-delà de nos espérances. À l’image de certaines startups, nous avons été retenus pour représenter prochainement la chaussure française, dans un salon privé, qui réunira des investisseurs chinois. Nous croisons les doigts »

cap esaprdenya,espadrillesMais Henri Philippe, n’est pas seul à tenter cette magnifique aventure. Cet ancien professionnel du monde de la finance a travaillé pour des multinationales à Paris et en Angleterre. Les hasards de la vie ont voulu que ses chemins croisent, avec bonheur, ceux de Marguerite Lompech et de Françoise Chaumat.

Et le hasard fait parfois bien les choses. Marguerite, qui dirigeait une unité de production de fleurs sur Perpignan, s’occupe désormais à « Cap Espardenya » de la fabrication. Elle a d’ailleurs créé un point croisé de toute beauté, qu’aucune machine, à l’heure actuelle, n’est capable de reproduire.

L’espadrille sur mesure, dans le cuir et le modèle que vous avez choisis, c’est elle qui le réalisera de bout en bout. Il me faut, dit-elle, pas moins de 4 heures pour réaliser la paire d’espadrille. Mais le client est assuré d’avoir un produit original, totalement fait main. Nous ne transigeons pas sur la qualité. Porter nos espadrilles, c’est un peu comme porter des gants. Le cuir va s’adapter progressivement au pied, et procurera un confort inégalé ».

Quant à Françoise Chaumat, créateur de tous les modèles, « Cap Esperdanya » ne pouvait rêver de meilleure signature.

La ligne et le design, c’est à elle qu’on le doit.

Cette professionnelle de la chaussure a créé des collections pour de grands noms de l’industrie du luxe et ses références prestigieuses lui donnent de sérieux atouts. Son talent et son expertise sont passés chez Lanvin, Jean Paul Gaultier, Thierry Mugler, et son passage remarqué dans l’industrie cinématographique lui a permis de mettre en avant ses créations en chaussant, Alain Delon, Leonardo Di Caprio, Catherine Deneuve ou bien Monica Belluci.

Par son regard, et son approche créative, elle magnifie l’icône de la chaussure méditerranéenne nous précise Henri Philippe Baptiste.Sans elle, rien n’aurait été possible. Après un bref passage sur Perpignan, nous avons décidé avec bonheur de nous installer sur Canet. L’investissement est conséquent, le challenge ambitieux, mais l’objectif de produire 10.000 paires par an n’est pas déraisonnable. Il faudra alors recruter, former des jeunes, et nous développer le plus harmonieusement possible, sans perdre notre âme et avec, en tête, l’idée forte que nous défendons : produire une espadrille « haut de gamme » fait main et de façon traditionnelle.cap esaprdenya,espadrilles

Entre une section « cuir et maroquinerie » au Lycée de la Mer, et un atelier de fabrication d’espadrilles en cuir à deux pas de la page, voit-on se développer une synergie orientée « cuir » sur Canet ?

Une chose est sûre. Un dynamisme « rafraichissant » envahie la commune, porté par des entreprises innovantes et bourrées d’idées.

Alors bonne chance, et « Sempre Endavant ».

Cap Espardenya – Tél. 04 34 12 44 15 – contact@cap-espardenya.com

 

11:27 Publié dans Shopping | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cap espardenya, espadrille | |  Facebook | | |  Imprimer | |

29/05/2013

Une course contre la faim au lycée Rosa Luxemburg

Fin mai, le lycée Rosa Luxemburg de Canet participait à la «Course contre la faim » mise en place chaque année et à la même période à l’échelon national par l’ONG française « Action contre la faim ».action contre la faim,rosa luxemburg

Pour la troisième fois l’établissement organisait cet événement dans ses murs, après une courte interruption d’un an. Sous l’impulsion de l’équipe enseignante d’Histoire-Géographie, soutenue par le nouveau proviseur Olivier Briffaut, et encadrés par l’ensemble des autres professeurs, plus de trois cents élèves des classes de seconde générale ont couru dans une remarquable ambiance, dynamique et responsable, afin de récolter des fonds destinés aux missions d’ACF dans les pays du Sud, touchés par les crises alimentaires.

Le principe de cette course est simple. Les élèves trouvent un « parrain » ou une « marraine », à qui ils présentent les actions humanitaires de l’ONG. Ceux-ci s’engagent à leur donner une certaine somme pour chaque tour accompli. Le circuit proposé pour les élèves de Rosa Luxemburg faisant environ un kilomètre. Chaque tour est ensuite officiellement enregistré par les organisateurs pendant toute la durée de l’épreuve. Cette année encore, on a pu constater le bel engagement de l’ensemble des jeunes coureurs qui, des sections sportives à la section ULIS regroupant les élèves en situation de handicap, ont, toutes et tous, assuré un très beau spectacle, festif et solidaire.

Il est à noter que cette belle réussite fut préparée au cours de l’année scolaire par le travail de recherche et de réflexion sur le thème « Action humanitaire, un engagement civique mondialisé ?» encadré en amont par l’équipe d’Histoire, de Géographie et d’Éducation civique juridique et sociale (ECJS) ainsi que par la campagne de sensibilisation d’Action contre la faim au sein de l’établissement.

Il ne fait aucun doute que ce bel élan collectif est amené à s’inscrire dans le temps et à contribuer de manière forte au projet d’établissement du lycée.

10:48 Publié dans Loisirs, Santé, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : action contre la faim, rosa luxemburg | |  Facebook | | |  Imprimer | |

28/05/2013

La Confrérie de Canet a célébré l’aplec de Pentecôte dans le recueillement

La Confrérie de la Sanch de Canet a organisé et animé, pour la troisième année consécutive, l’APLEC de Pentecôte.pentecote,sanch

Le rassemblement s’est déroulé avec la participation des « Amis du Vieux Canet » au château Vicomtal. La célébration eucharistique, présidée par Père Philippe Charre et célébrée par Père Fabio, s’est tenue en la Chapelle Saint-Martin du Château.

À 10h les paroissiens, venus très nombreux, étaient rassemblés sur le parvis de l’église Saint-Jacques attendant le départ de la procession. Les couleurs catalanes du groupe costumé de la Llevantina avec Serge Banzet, s’unissaient avec celles du magnifique cortège de la Confrérie de la Sanch.

Les consœurs portaient sur cadirette, cerclée de roses rouges, la vierge romane du XIème siècle. Les hommes, dans leur sac de pénitent, les suivaient comme des ombres noires. La foule a accompagné la procession jusqu’au château au rythme de la cloche du régidor.pentecote,sanch

Quelle beauté du geste s’exprimait à Canet village par cette montée en silence et recueillie, mettant en lumière la croix reliquaire en argent portée par Mattéo tout jeune enfant et déjà capé du scapulaire noir des capucins. Cette croix devait, en tête du cortège, conduire la procession à la Chapelle Saint-Martin du Château, monument historique en cours de restauration.

La chapelle pleine, rompaient ce matin-là sa conversation solitaire avec les murs de cailloux chargés d’histoire. Le maire, Bernard Dupont, et les membres de son conseil municipal démontraient, par leur présence, leur attachement au respect du culte, des traditions catalanes culturelles et religieuses et cela n’a pas échappé au public.

Les enfants de chœur, mains jointes et vêtus de blanc, se tenaient à l’autel sous les pierres d’époque. Sous cette voûte, la chapelle semblait nous raconter l’histoire du Vicomte de Canet au moment même où les prêtres prêchaient l’Évangile.

À la conclusion de la messe, Serge Alberny, Président de la Confrérie de la Sanch, s’est adressé à ce public fervent pour prononcer une allocution portant sur la feuille de route que le Pape François a confiée aux Confréries Internationales venues en pèlerinage à Rome il y a quelques jours.

Serge Alberny acheva son propos sur l’orientation que suivra la Confrérie Canétoise. « Voilà pourquoi au nom des consœurs et confrères qui ont du cœur à vous accueillir aujourd’hui, j’ai choisi de forcer le trait sur la proximité avec vous toutes et vous tous. Elle est l’orientation du Pape François sur l’exercice de la piété populaire. Et c’est aussi l’orientation qu’a pris le maire, Bernard Dupont, en souhaitant que 2013 soit l’année de la proximité entre la municipalité et ses concitoyens. »

Place a été faite à la convivialité festive où apéritif et méchoui ont régalé les fins palais. L’après-midi s’est poursuivi par la visite commentée du vieux village organisé par « les Amis du Vieux Canet » sous la conduite de leur président, René Roudières.

10:39 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pentecote, sanch | |  Facebook | | |  Imprimer | |

27/05/2013

Cinq générations à nouveau réunies !

A l’occasion de la fête des Mères, la famille Lopes s’est réunie comme dans beaucoup de familles, mais ce jour-là cinq générations étaient présentent au rendez-vous.

DSCN4712 (LeBlog).JPGEn effet, avec l’arrivée le 4 mai du petit dernier, Louca, la famille s’est agrandie et une nouvelle génération s’est formée pour la seconde fois. Cela s’était déjà produit en 1989, preuve que chez les Lopes on a de bons gènes !

Alors que la trisaïeule, Jaqueline, porte fièrement ses 86 printemps, son fils Jacques maintient le cap à 69 ans, sa petite-fille, Jocelyne, 47 ans, veille sur son père et sa grand-mère, tandis que son arrière-petite-fille Julie, 25 ans, surveille du coin de l’œil son petit Louca.

Bonne santé et longue vie à toute cette « tribu » qui n’a pas encore révélé tous ses secrets de longévité.

10:29 Publié dans Blog, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |  Imprimer | |

26/05/2013

Planches en folie au « Wake Air Contest »

Malgré un samedi glacial, pluvieux et trop venté pour les adeptes de KiteSurf et Wakeboard, le « Wake Air Contest » a fait le plein, surtout dimanche ou le beau temps avait chassé la grisaille. 

Durant deux jours un public nombreux est venu assister aux différentes épreuves qui se sont déroulées à Canet Nord. Une dizaine de stands étaient à disposition des visiteurs, ou chacun pouvait se restaurer, se renseigner sur la pratique du Kite, s’essayer sur un bassin d’initiation ou gravir un mur d’escalade. wake air contest

En premier lieu, s'est déroulé le « Wake&kite », une compétition Pro associant Wakeboard et Kitesurf au sein d'une équipe. Ensuite s’est déroulée la course « Adrien Monnoyeur » en mémoire de ce jeune kiteur décédé à Saint Jean de Luz. Cette course associe le Kitesurf au Stand Up Paddle. Il convenait d'effectuer un aller-retour entre le port de Canet et le site du Pont des basses sous forme de relais.

Certains grands noms nationaux et internationaux de ces disciplines avaient posé leurs planches sur le sable canétois.

Au détour des stands, on pouvait apercevoir Sébastien Garat, Leader incontesté de KiteSurf, 2 fois champion du monde, champion d’Europe 2011, et 4 fois champion de France (kitesurf) et son jeune frère Valentin Garat, champion de France Junior de Kitesurf. Non loin de là, Louis Hutter (Team international kiteSurf), Louis Mastody (Team international Wakeboard), Yannik Besc champion junior Luxembourg (Wakeboard), Matt Montoro (Team international Wakeboard) ont montré à des spectateurs sous le charme l’étendue de leurs talents, en wake, KyteSurf ou Stand Up Paddle.

19:46 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wake air contest | |  Facebook | | |  Imprimer | |

24/05/2013

Rencontre sportive et orientation professionnelle avec les jeunes Canétois

Fruit d'un partenariat entre la Maison Des Jeunes et les Services de Sécurité de la ville, a eu lieu recemment un tournoi sportif entre des agents de la sécurité civile et militaire et les jeunes adhérents de la Maison des Jeunes.

Sous l'égide d'Armande Barrère, adjoint au Maire, déléguée à la Jeunesse, des équipes mixtes constituées d'un élément de chacun des services concernés (Gendarmerie Nationale, Police Municipale, Pompiers et jeunes de 12 à 16 ans) se sont affrontés sur des matchs « mi-futsal / mi-rugby à toucher ».

clspdEn lien direct avec le CLSPD (Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance), cette manifestation sportive s’est déroulée dans une bonne ambiance générale, un profond respect de l'autre et une tolérance mutuelle favorisée par la promotion de l'auto arbitrage.

S'en est suivi une information collective au sein de la MDJ sur la thématique « L'avenir dans les métiers de la sécurité civile et/ou militaire ». À cette occasion les gradés des divers services ont présenté leurs métiers aux participants du tournoi et ont même suscité des vocations.

Après le verre de l'amitié et une paëlla réparatrice, les jeunes intéressés par les différents métiers, ont pu individuellement échanger avec les agents présents. Ces derniers se sont montrés très disponibles oubliant l’uniforme durant cette parenthèse sportive.

La prochaine édition est déjà dans toutes les têtes.

10:17 Publié dans Sécurité, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clspd | |  Facebook | | |  Imprimer | |

23/05/2013

Quatre-vingts Karatékas à la coupe de Canet

Fin mai, le Club Karaté Oshukaï Canétois organisait au gymnase Pierre de Coubertin, une compétition à laquelle plus de 80 jeunes karatékas ont pris part.

Les différentes épreuves, encadrées par notre ‘‘Senseï’’ Gilles Méhard, se sont déroulées sous les meilleurs hospices dans un esprit d’émulation mais aussi de respect de nos valeurs traditionnelles, faites d’exigence et de solidarité.karaté oshukai

La compétition s’est orientée autour de plusieurs épreuves, Kata individuels, Kata Kumi waza, Shuyo waza Kumite. Les catégories de petits dragons à junior étaient représentées.

Les jeunes compétiteurs ont pu mettre en évidence leurs aptitudes physiques et techniques en développant des qualités de force, de précision mais aussi de rapidité, ce qui donne au karatékas en herbe l'assurance d'une progression harmonieuse du corps et de l'esprit.

Il convient de souligner que cette compétition, particulièrement réussie, s’est déroulée dans un excellent esprit, encadrée par les différents éducateurs de nos Dojos en présence de Bruno Canet, conseillé municipal, délégué aux sports représentant ainsi que de nombreux parents venus supporter activement leurs progénitures.

Les jeunes du département attendront avec impatience la prochaine édition de cette « Coupe de Canet », pour venir démontrer leur « savoir-faire martial ».

10:03 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karaté oshukai | |  Facebook | | |  Imprimer | |