23/04/2013

La Palmes Académiques pour celle qui a consacré 34 ans de sa vie aux enfants et à l’enseignement

De mémoire de canétois, on n’avait pas vu autant de monde à la salle de l’écoute du port depuis bien longtemps. Plus de 200 personnes avaient répondu présent à l’invitation du maire et tous avaient tenu à partager ce moment avec celle vers qui se portaient tous les regards et les appareils photos : Gisèle Gayraud.gysèle gayraud,palmes académiques

Cette fête lui était consacrée pour lui remettre très solennellement les insignes d’Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

Rappelons que cette distinction, la plus ancienne à titre civil, honore certains membres de la communauté éducative ayant eu des fonctions éminentes, et récompense les services rendus au monde de l'enseignement.

34 années passées au service des enfants, et un parcours exemplaire

Bien que retraitée depuis juin 2000, Gisèle a consacré sa vie entière à l’enseignement et aux enfants. Elle intègre l’École Normale de Mende en 1962 et obtient ses diplômes. Avec Jean, son mari, ils décident de partir en coopération au Maroc ou elle enseignera durant 4 ans. En 1971, un poste d’institutrice s’ouvre en région parisienne, à Aulnay sous-bois, et y poursuivra sa carrière jusqu’à la retraite, devenant au passage directrice de plusieurs établissements scolaires jusqu’en 2000. Dès lors, après plus de 29 ans passés loin du pays, Gisèle et son mari quitte le « 93 » et s’installent à Canet.

En mars 2001, elle s’engage au côté d’Arlette Franco qui lui confie les affaires scolaires. Enfin, en 2008, puis en 2010, elle voit complétée sa délégation par celle des affaires culturelles, tache qu’elle assure avec brio et compétence.

Des mains de Claude Pharamond, Chevalier de la Légion d’Honneur et Officier des Palmes académiques, lui a été remis la décoration en récompense de sa longue et belle carrière. Dans un bref discours, Bernard Dupont a rappelé les liens d’amitiés très forts qui l’unissaient à Gisèle, qui à son tour, les bras chargés de fleurs et de cadeaux, a remercié toute l’assistance, et tout spécialement ses amis et parents. On pouvait apercevoir Jean, discrètement au fond de la salle, verser une petite larme.

Et quand sa délégation aux affaires scolaires et à la culture lui laisse quelques répits, elle s’adonne avec joie à ses passions : la sardane et le Catalan. Décidément pour Gisèle le « lien social » n’est pas vide de sens.

La soirée s’est terminée de la plus belle des façons et tous les invités se sont alors retrouvés devant un immense buffet.

19:03 Publié dans Commémorations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gysèle gayraud, palmes académiques | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.