16/04/2013

Découverte d’une filière d’exception au Lycée Rosa Luxemburg qui allie tradition et modernité

Au sein du Lycée Rosa Luxemburg est enseignée une matière, discrètement, méticuleusement, presque artisanalement, mais qui fait rêver bon nombre d’entre nous.cuir,katia gérard,lycée rosa luxemburg

En effet, sous l’autorité bienveillante d’un « petit » bout de Prof particulièrement dynamique, des élèves apprennent tous les secrets du travail du cuir et de la sellerie, ce matériau intemporel qui résiste à toutes les mutations de la société. Depuis des siècles, l’homme, par son métier, son savoir-faire, le transforme et l’adapte à tous ses besoins.

Sur 24 élèves intégrant le cursus en seconde, 18 décrocheront leur bac en terminale.

Le lycée professionnel assure quatre formations axées sur les métiers de la mer.

Outre les formations telles que la maintenance nautique, les plastiques et composites, la réparation et entretien des bateaux de plaisance, Katia Gérard, ainsi que deux autres collègues dispensant le même enseignement, encadrent les jeunes désireux de travailler ce matériaux noble afin obtenir leur bac Métier du cuir, option maroquinerie.

Ce professeur atypique et visiblement passionné, enseigne cette discipline depuis maintenant 6 ans, et puise son expérience dans le milieu de la mode et de la couture.

cuir,katia gérard,lycée rosa luxemburgDans un atelier gigantesque au sein du lycée, les élèves ont à disposition des machines exceptionnelles. Jugez plutôt, des piqueuses plates triples entrainements, un nombre incalculable de machines à coudre conçues pour le travail du cuir, des surgeteuses, des scies à ruban pour la découpe de la mousse, des refondeuses pour affiner les peaux, et des ordinateurs dotés de logiciels de conception assistée (CAO) très spécialisés.  

Et dans un coin, pas loin du bureau de Katia Gérard, trône l’une des trois machines installée en France, effectuant des découpes de bandes de cuir tout à fait particulières.

Ainsi, l’une d’elles se trouve dans les ateliers de la maison Louis Vuiton, marque d’excellence s’il en est.

Chacun peut ainsi admirer ce gigantesque canapé de 3m sur 3, qui trône en salle des profs, et a mobilisé l’énergie créative des élèves durant 3 ans.

Enfin, en terminale, année de leur BAC pro, ils se voient confier un grand projet client, quasiment professionnel.cuir,katia gérard,lycée rosa luxemburg

Leur démarche est alors celle d’un chef d’entreprise. Elle passe par l’étude d’un cahier des charges avec le client, l’élaboration du devis (n’incluant que les matériaux), et la réalisation de la commande. 

Orlane, Marina et Fanny ont travaillé depuis de nombreuses semaines sur la 2CV d’un « client » qui a souhaité refaire à l’identique, sièges et portières usés par le temps. Leur projet est en phase finale et la « commande » en passe d’être livrée.

Orlane ajuste la piqure de l’assise avant, tendit de Marina donne les dernières retouches à l’intérieur sky de la portière passager. 

« Nos élèves les plus motivés prépareront un BTS qui les conduira pour certains par exemple, vers le secteur de la chaussure à Roman dans l’Isère, précise Katia Gérard. Il faut reconnaitre qu’avec de pareilles infrastructures, notre lycée est unique de Barcelone à Toulon.»

Je n’ai pas peur d’affirmer tient à souligner le Directeur Olivier Briffaut, que 100% de nos élèves, après avoir décroché ce bac, trouvent un emploi dans l’industrie du luxe. Ce qui aujourd’hui, dans le contexte économique difficile que nous traversons, est exceptionnel. Le luxe se porte bien, et la demande est très forte.

À l’image de cette importante entreprise de la région de Carcassonne, sous-traitant de grandes marques, qui vient d’investir 50 à 60 millions d’euros dans des bâtiments neufs. Actuellement elle emploie une vingtaine de salariés, et son objectif, à 3 ans, est de multiplier par quatre ses effectifs. Nos jeunes sont assurés, dans cette filière, de trouver l’emploi correspondant à leur formation.

La filière cuir symbolise aujourd’hui une tradition résolument tournée vers la modernité et l’avenir. Et c’est à Canet que ça se passe.

13:34 Publié dans Blog, Science | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cuir, katia gérard, lycée rosa luxemburg | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Commentaires

Bonjour,
J'ai vu votre article concernant les travaux sur cuir, je vous écris car j'ai une 2 CV que je suis en train de restaurer , je vous avoue qu'en matière de sellerie je ne n'y connais rien.En fait j'aimerais savoir , si je pourais venir voir la 2CV que vous avez rénové ?J'habite Canet plage , je vous laisse mes coordonées telephonique:07/85/34/77/24, ainsi que mon @mail par l'intermédiaire de ce courrier.
En vous souhaitant un bon week-end!

Écrit par : THIEBAUD CHRISTIAN | 04/05/2013

Les commentaires sont fermés.