22/02/2013

Les Amis du Musée Maritime Catalan maintiennent le cap et fixent les orientations pour 2013

Fin janvier, la salle de l’Écoute du Port accueillait une association peu médiatisée dont le fruit de son travail fait rêver petits et grands, « Les Amis du musée Maritime Catalan». Crée en 1978, cette association détient pas moins de 400 maquettes de toutes tailles, construites ou restaurées par des passionnés qui exercent leur art dans le domaine du bateau, marine marchande, de croisière ou de guerre, ou du matériel maritime de façon générale.maquettes,musée maritime

Marc Banewitz, le président, ouvre la séance en accueillant Pierre Merico, adjoint au maire, délégué au port. Ce dernier rappelle tout l’intérêt que porte l’ensemble du conseil municipal à l’association, à ses travaux, à l’assiduité de ses membres, et à l’extraordinaire réalisation du canot Vapeur d’O, qualifiée de « titanesque ». Concernant la création du futur site réservé à l’aquarium et à l’exposition permanente des maquettes du club, il confirme son implantation sur le site actuel de l’aquarium et de l’ancienne piscine.

Le président reprend la parole, pour dans un premier temps, renouveler le bureau. En l’absence de nouvelle candidature, l’actuel bureau est reconduit à l’unanimité des membres présents.

Le trésorier, Alain Corrège, commente l’exercice financier 2012 qui se termine par un excédent de 4.000 euros. Il correspond à la somme restante de la subvention exceptionnelle accordée par le conseil municipal pour la réalisation du projet «Vapeur d’O». Il rappelle que l’argent déjà dépensé correspond en particulier à l’achat du kit moteur, de la chaudière et de la rectification de pièces mécaniques.maquettes,musée maritime

Marc Banewitz salue la disponibilité et l’énorme travail effectué par Georges Gueguen, maitre d’œuvre du projet. Il remercie également, Jean François Geoffroi pour la réalisation de la remorque à partir de matériel de récupération. La suite du travail sur la coque reprendra en extérieur, au printemps.

Sont évoquées ensuite, les visites à programmer en 2013, Palamos et le musée de pêcherie, Rosas, et à Toulouse, l’association « des Ailes Anciennes », la date du repas de «cohésion» ainsi que celle à définir pour inviter la municipalité dans l’atelier revisité et la bibliothèque.

Le stockage des maquettes et l’archivage photographique de ces dernières, l’amélioration de l’état de l’atelier…sont des problèmes que le président souhaiterait régler rapidement mais des bras jeunes et courageux manquent à l’association. Le rajeunissement ou l’arrivée de nouveaux membres serait souhaitable pour pérenniser la vie de l’association. Des compétences nouvelles seraient, aussi, les bienvenues dans tous les domaines et en particulier la maitrise de l’outil informatique.

L’exposition 2012 au village a été une réussite, et le nombre de visiteurs très important. Néanmoins, se posent deux problèmes importants : le renouvellement de ce qui est présenté en fonction du stock et celui de la sécurité du transport .En effet, deux maquettes ont été endommagées, ce qui va nécessiter plus de six mois de travail pour les restaurer. Il a donc été décidé que cette manifestation n’aurait lieu que tous les deux ans. 

Le secrétaire, Alain Reveaux, insiste, ensuite, sur la nécessité de sauvegarder la quantité et la qualité de l’ensemble de la documentation détenue par le club. Certains ouvrages ou périodiques épuisés ne pourront pas être remplacés, en cas de perte ou de détérioration. Georges Gueguen est chaleureusement remercié pour l’important don de livres et de monographies dont a bénéficié le club.

En ce qui concerne le canot de sauvetage « Maréchal Joffre », le président apporte quelques précisions. Mis en chantier en 1939, sa construction a été reprise en 1946. Après une courte période d’exploitation en Seine Maritime, il a été transféré à Sète où il a fait toute sa carrière. Ensuite il a été réformé et entreposé à Caro (Bouches du Rhône) puis a été déplacé sur Canet où il a été sorti de l’eau, mis sur le parking du port et déplacé, encore une fois, en zone technique portuaire. Il s’avère, aujourd’hui, qu’il est quasiment impossible de le réparer du fait même de sa technique de construction. Les papiers sont en règles et détenus par le président qui cherche un repreneur éventuel.

En l’absence d’autres questions, le président clôture la séance et invite tous les participants à se réunir autour du pot de l’amitié.

19:32 Publié dans Loisirs, Nautisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : maquettes, musée maritime | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Commentaires

Bonjour
Après avoir lu votre article sur le chasse marée, je vous invite a aller voir notre site internet
www.aimeehilda.com
Notre canot est le sister ship du votre c'est le S17. Le seul resté en l'état qui navigue toujours sur les 24 construit au Chantier Jouet
Si par hasard vous ne puissiez rien faire du vôtre, pour la conservation du patrimoine maritime, la récupération de différentes pièces serait profitable au notre
salutations.
Laurent Courcoux, président de l'association pour la conservation et la sauvegarde de l'ancien canot de sauvetage de Ploumanac'h AIMÉE HILDA

Écrit par : COURCOUX | 20/04/2013

Les commentaires sont fermés.