23/01/2013

Une belle conférence sur Hyacinthe Rigaud, peintre des rois

Considérée comme une personnalité marquante de la littérature catalane d’aujourd’hui, Renada Laura Portet était dernièrement l’invitée, au Théâtre Jean Piat, des "Amis du Vieux Canet" pour une conférence sur Hyacinthe Rigaud, né catalan, sujet du roi et mort français à Paris (1659-1743). 

Devant un auditoire très attentif, avec érudition et une bonne pincée d’humour, l’écrivaine a évoqué la carrière du "peintre des rois" à qui elle a consacré une biographie* de référence sous bien des aspects : premier Catalan à s’illustrer à Paris, Rigaud a construit sa vie et l’a réussie, léguant à la postérité une œuvre esthétique et historique incomparable.

rigaud,renada laura portet,avcGrâce à son talent tôt reconnu, ce fils d'une famille aisée de Perpignan s’est imposé comme le portraitiste attitré de la cour du Roi Soleil. De Montpellier et Lyon où il fit son apprentissage jusqu’à son arrivée à Paris en 1681, son parcours initial fut celui d’un artiste doué tout autant qu’ambitieux. Lauréat du prix de Rome, il refuse de faire le voyage en Italie.

C’est à Versailles que doit s’accomplir son destin. Il y entre en 1688, pour peindre Monsieur, frère du roi, qui donnera un coup de pouce décisif à sa carrière. Dès lors, il côtoie et fixe sur la toile les aristocrates, grands bourgeois, royales maîtresses et personnages célèbres tels Racine, La Fontaine, qui devient son ami, Corneille qui déclare ne pas vouloir mourir sans avoir posé pour lui, Madame de Sévigné, la Princesse Palatine…

Son étoile brillera encore à l’aube du siècle des Lumières sous Louis XV.

Hyacinthe Rigaud a peint une galerie de portraits riche de quelque deux mille tableaux, dont certains moins complaisants qu’il y paraît si on les examine de près, sous le regard expert de la conférencière. Et, selon elle, l’un des chefs-d’œuvre de Rigaud reste peut-être le double portrait de sa mère, Maria Serra, qu’il accueillit chez lui à Paris, place des Vosges, pour l’en faire témoin de sa prospérité. Toujours vêtue à la mode de son pays, ne parlant pas français, Maria ne tarda pas à regretter son Perpignan natal qu’elle regagna bientôt.

Une anecdote parmi d’autres, au fil d’une conférence émaillée de citations et expressions en catalan fort appréciées du public. 

*Rigaud, un peintre catalan à la cour du Roi Soleil chez Balzac éditeur.

20:42 Publié dans Culture, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rigaud, renada laura portet, avc | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.