24/09/2012

Journée commémorative du Souvenir autour de la bataille de Bir Hakeim

 bir hakeim,général bresse

Il y a 70 ans, les 3.700 hommes de la première brigade des forces françaises libres livraient bataille dans le désert de Lybie contre les 35.000 attaquants que composaient les troupes allemandes du Général Rommel : Pendant seize jours, du 27 mai au 11 juin 1942, la France résista glorieusement aux attaques de l'AfrikaKorps et le répit ainsi gagné par les Français libres permit aux Britanniques, en mauvaise posture, de se replier et de triompher par la suite à El-Alamein en Egypte.

Telle fut la bataille de Bir Hakeim

bir hakeim,général bresseAfin de commémorer cette date anniversaire, la Municipalité a décidé de donner, à une place de Canet Village, à proximité de l'avenue du Maréchal Leclerc, le nom de Bir Hakeim, et d'organiser par la même occasion conférence et exposition autour du "Devoir de Mémoire".

 En début d'après-midi, une foule nombreuse, conviée à cette inauguration s'est rendue à Canet Village, et Michel Saut, Délégué aux Anciens Combattants et aux Affaires Militaires, après avoir donné le coup d'envoi de cette manifestation du souvenir a donné la parole au Général Robert Bresse, Président de la Fondation de la France Libre. 

Ce dernier a rappelé les faits historiques de cette bataille, le contexte militaire de l'époque, l'appel du Général De Gaulle, mais a tenu aussi à souligner que "perpétuer le souvenir des ces témoins de l'histoire, c'est les remercier de leur héritage. Le devoir de mémoire, c'est faire en sorte que toutes ces souffrances n'aient pas été acceptées pour rien". bir hakeim,général bresse

Et le Général a voulu préciser à la fin de son discours que si, "Bir Hakeim n'a été qu’un épisode de la guerre, et un combat de la bataille de Libye, pour la France, ce fut une résurrection".

 Bernard Dupont, maire de Canet, a tenu ensuite à remercier les officiers généraux de leur présence, ils étaient au nombre de dix pour la circonstance, et particulièrement le Colonel Salvat, dernier témoin ayant combattu à Bir Hakeim.

Puis la stèle commémorative recouverte du drapeau français a été dévoilée, ainsi qu'une plaque de rue, par le Colonel Salvat, Bernard Dupont et le Général Bresse.

 Après le traditionnel dépôt de gerbe, l'assistance s'est ensuite rendue à la Galerie des Hospices afin d'inaugurer l'exposition historique et philatélique consacrée aux "grands conflits du XXe siècle".

Le Président du "Club Philatélique Côte Radieuse", Jean Luc Hubert, a organisé cette exposition en hommage à tous ceux et celles qui ont souffert, et tout particulièrement sa famille. Sur deux étages, ce sont des centaines de documents d'époque rares et exceptionnels à disposition du public. Le Président a commenté les nombreuses planches philatéliques, notamment les grandes étapes historiques de la dernière guerre, et plus particulièrement celles autour du Général de Gaulle.bir hakeim,général bresse

 En fin de soirée, le théâtre Jean Piat a accueilli les passionnés d'histoire qui ont assisté à une conférence-débat du Général Bresse sur le thème "Les grandes démocraties dans la seconde guerre mondiale".

bir hakeim,général bresseCet historien hors pair, ancien Directeur national du musée de l'Armée, a captivé son auditoire durant 1h30, en relatant les rapports de forces existants entre les grandes puissances de la dernière guerre, à savoir l'Allemagne bien sûr, face à la Grande Bretagne, les USA et la France.

Le Capitaine Bernard Dupont, premier magistrat de la commune et officier tout à la fois, a clos cette journée du souvenir en remettant la médaille de la ville de Canet à dix vétérans, ainsi qu'aux invités d'honneur, le Général Bresse et le Colonel Salvat.

Avant que tout le monde ne se sépare, riche d'une journée émouvante et empreinte de solennité, un buffet de l'amitié a été servi.

18:56 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bir hakeim, général bresse | |  Facebook | | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.